• "Tout pouvoir est une conspiration permanente." Honoré de Balzac



     "Le journalisme est une grande catapulte mise en mouvement par de petites haines" (Honoré de Balzac".

    Claude Askolovitch:

       Ancien élève du Lycée Chaptal, il suit des études d'économie à l'université Paris-Dauphine avant d'entrer au Centre de formation des journalistes, dont il sort diplômé en 1985.
       Après des piges à Sciences et vie Économie et Mondial, il travaille à RFO avant d'être engagé au Matin de Paris. Il rejoint en 1987 le quotidien Le Sport qui vient de se créer. À la disparition de ce titre, il travaille à Europe 1 avant de devenir reporter à l'Evénement du jeudi puis à Marianne. Il a été grand reporter au Nouvel Observateur pendant 7 ans de 2001 à Juillet 2008.
       Depuis le 25 août 2008, il est rédacteur en chef au Journal du dimanche, et éditorialiste politique sur Europe 1, dans la tranche d'information du matin.
       Journaliste sportif à l'origine, il a écrit avec Basile Boli son autobiographie Black Boli, et traite aujourd'hui surtout de sujets sociétaux et politiques, avec une inclination particulière pour les controverses d'opinions et les sujets polémiques. Il a couvert pour le Nouvel Observateur le mouvement altermondialiste, et a lancé la controverse autour des déclarations jugées antisémites de Tariq Ramadan en 2003.
       Il a suivi le Front national, qui constitue le thème de son deuxième livre, écrit une biographie de Lionel Jospin, et a interrogé Éric Besson pour son pamphlet contre Ségolène Royal. Il a réalisé deux autres livres d'entretiens, le premier avec Rachida Dati, sur son parcours, le second avec le député et maire socialiste d'Évry, Manuel Valls, sur la refondation de la gauche.
    Il a été chroniqueur dans des émissions de radio et télévision comme On refait le monde (RTL), On refait le match (RTL et LCI), Entre les lignes (La Chaîne Parlementaire).
       Il a dénoncé les discours antisémites du comédien Dieudonné et son glissement vers l'extrême-droite.
       Il est également à l'origine de « l'affaire Siné » : le 8 juillet 2008, lors d'une émission sur RTL, il qualifie d'antisémite une chronique du dessinateur Siné publiée dans Charlie Hebdo, qui suggérait, selon lui, que l'éventuelle conversion au judaïsme du fils du président de la République Française, Jean Sarkozy, serait profitable à sa carrière. Peu après, le directeur de Charlie Hebdo Philippe Val décide de mettre fin à sa collaboration avec Siné.
       Peu après « l'Affaire Siné », en juillet 2008, Claude Askolovitch quitte le Nouvel Observateur. En août, il devient éditorialiste politique à Europe 1 et rédacteur en chef au Journal du dimanche. Daniel Schneidermann dénonce alors dans le quotidien Libération "L'ascension d'un journaliste", faisant un lien entre l'affaire Siné et ces embauches dans des médias du groupe Lagardère, dont le propriétaire est réputé proche de Nicolas Sarkozy (en remerciement de sa prise de position dans l'affaire Siné).
       Le 20 janvier 2009, comparaissant devant la 17e chambre correctionnelle de Paris à la demande de Siné, qui l'accuse de diffamation, Claude Askolovitch qualifie les assertions de Daniel Schneidermann de « tissus d'imbécillités, le fruit d'une idiotie malveillante », relevant « d'une paranoïa propre à Schneidermann » et de « l'idéologie du complot ». Le 2 mars 2009, le tribunal a relaxé Claude Askolovitch et débouté Siné de sa plainte en diffamation.
     


    Qu'en termes amusants (?) ces choses-là sont dites...
     
    ***

    «Il est peu de plaies morales que la solitude ne guérisse.»
    [ Honoré de Balzac ] - Madame de la Chanterie



    ***

    «Le comptoir d'un café est le parlement du peuple.»
    [ Honoré de Balzac ]


    (Celui de la télé est le parlement de... heu? Vous avez une idée, vous?)


    ***

    « Plus sa vie est infâme, plus l'homme y tient ; elle est alors une protestation, une vengeance de tous les instants.»
    [ Honoré de Balzac ] - Extrait des Splendeurs et misères courtisanes


    http://www.forum-auto.com/les-clubs/section7/sujet213600.htm



    http://www.evene.fr/celebre/biographie/honore-de-balzac-215.php


    Et, pour respirer un peu, un zoli dessin de femme guillerette.



    Benoît Barvin
    « "L'humour a ses limites, que seule la connerie dépasse". Anonyme. Citations.com"N'est-il pas honteux que les fanatiques aient du zèle et que les sages n'en aient pas?" [Voltaire] Extrait des Pensées détachées de M. l'abbé de Saint-Pierre. Evène »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :