• "Tac Tic faisait le terroriste. Tic Tac lui répondait la bombe". Jacques Damboise in "Pensées à contre-pet"


    °°°
    Pensées pour nous-mêmes:

    (EN PERDANT TES ILLUSIONS,
    NE RETROUVES-TU PAS LA VRAIE VIE?)

    °°°
    "Nous né rébondrons dé nôdre fôte
    que tefant les z'élecdeurs!"
    Et si l'électorat du FN avait voté 
    en toute connaissance de cause ?
    (Besoin, réellement, de poser la question?)
    ELIE ARIÉ 

       (...) le FN est né de la capacité de Jean-Marie Le Pen à regrouper toutes les extrêmes-droites jusque là dispersées, y compris les plus incompatibles entre elles : les catholiques traditionalistes et les « païens », les monarchistes et les anti-monarchistes, les antisémites et les pro-sionistes, etc. ; une part importante en était constituée, à l’époque, par les nostalgiques du régime de Vichy et de la collaboration, tous ceux pour lesquels l’Histoire s’était arrêtée à la « divine surprise » de la défaite de 1940, dont Jean-Marie Le Pen lui-même, et le FN conservera sans doute toujours ce marqueur génétique constitué par les jeux de mots d’Almanach Vermot (« Duraffour-crématoire »), les sketches désopilants de Dieudonné, une vision racialiste et ethnique des Nations, et d’autres transgressions infantiles comme les citations de Brasillach que les amateurs de poésie du monde entier nous envient. 

       Mais, à mesure que le temps passe, il emportera avec lui ces vestiges du passé ; et ce « meurtre du père » qu’est la dédiabolisation entreprise par Marine Le Pen n’est qu’une mise à jour qui se serait produite tôt ou tard de toutes façons, et qui sera illustrée par le jour, inévitable, où l’on trouvera des Français juifs ou membres des « minorités visibles » dans ses organes de direction. 

       Et le FN apparaîtra alors pour ce qu’il est aujourd’hui : la composante la plus idéologiquement réactionnaire de la droite française, que rien ne différencie plus de la « Droite populaire » de l’ UMP, un équivalent des autres partis populistes qui émergent dans toute l’Europe ou des Tea Parties du Parti républicain des Etats-Unis, intégré comme eux dans un grand parti de droite où il devra composer avec ses courants plus progressistes : et c’est en tant que tel qu’il devra être combattu sans concessions par ses adversaires idéologiques, aussi bien lorsqu’il sera au pouvoir que dans l’opposition, et par des méthodes exclusivement politiques et électorales classiques, en abandonnant ces approches psychanalytiques condescendantes et compassionnelles qui n’ont pas leur place en politique et qui ont largement fait la preuve de leur inefficacité. (...)


    °°°
    "Voilà! C'est comme ça qu'on s'en est débarrassé...
    - Joli!"
    coup de pied figure avec parade


    Sarkozy enfin "dégagé"
     par les Français
    Hakim Frigui 

       (...) Certes, il y a la crise mais cela n'explique pas tout. Sur la croissance, le chômage, les salaires, la balance commerciale, Nicolas Sarkozy a échoué. Lui qui disait qu'il irait chercher la croissance avec les dents, lui qui avait promis aux Français de pouvoir "travailler plus pour gagner plus" laisse une France en crise avec un chômage en augmentation et une balance commerciale très déficitaire. (le bilan du Résident, ce sont les étrangers qui en parlent le mieux...)
       Jamais les Français n'ont été autant montés les uns contre les autres. Les syndicats contre les entreprises, les journalistes contre les politiques avec de nombreuses affaires (d'écoute téléphonique ou plus récemment les attaques contre la presse et les journalistes, notamment ceux du siteMédiapart).
       Mais là où Sarkozy fut sans conteste numéro un, c'est dans l'art de manier la peur du "loup islamiste". Dans ce domaine, il a eu un "modèle" en la personne de son "ami" et "obligé", l'ex-président tunisien Zine El-Abidine Ben Ali. Jamais autant de Français n'ont été autant ouvertement islamophobes que sous sa présidence.
       Sarkozy, ce président qui n'a cessé de stigmatiser et d'insulter l'islam et les musulmans (aie! L'analyse se gâte un peu...). Qui n'a cessé de faire des lois sur le voile. Qui n'a cessé de taper médiatiquement sur des Français musulmans qui n'ont fait, pourtant, que pratiquer pacifiquement leur religion. Bilan de tout cela : une France divisée et où l'on regarde désormais plus les différences que les ressemblances (là, par contre, c'est pas faux).
       Sarkozy, ce donneur de leçons mondiales sur les droits de l'homme et le respect de l'autre, a soutenu jusqu'au bout son ami Ben Ali, a accueilli Muammar Kadhafi et Bachar El-Assad en grande pompe, avant de se retourner politiquement contre eux. Avis aux dictateurs mentalement colonisés : leurs protecteurs et maîtres n'hésitent pas à se débarrasser d'eux dès qu'ils n'en ont plus besoin.(...)



    °°°

    "Laissez-moi partir, s'il vous plaît,
    Monsieur Barbe Noire...
    - J'attends un pote à moi, Damoiselle.
    Lui, il a une barbe d'un joli indigo.
    Et il aime les jeunes femmes indiscrètes..."

    Barbe-Noire, le pirate (Blackbeard the pirate)


    Big Hy, 92 ans, pirate et bienfaiteur

       (...) Hyman Strachman, 92 ans, est un bandit pour Hollywood, mais un héros pour l’armée américaine, écrit le New York Times. Ce vétéran de la Seconde Guerre mondiale a envoyé gracieusement plus de 300 000 DVD piratés aux soldats déployés en Irak et en Afghanistan. Au mieux de sa forme, en 2007 et 2008, il copiait quelque 80 000 films par an. A raison de 11 dollars le colis, plus le prix des disques vierges, ce passe-temps lui aura coûté plus de 30 000 dollars, estime le quotidien américain. 
       Ce piratage caritatif lui a permis de surmonter la mort de sa femme : "Ça lui a vraiment rendu sa joie de vivre", commente son fils Arthur."Big Hy" reconnaît qu’il viole le copyright. "Si j’étais plus jeune", confie-t-il, "peut-être que je passerais du temps derrière les barreaux". (...)

    °°°
    (Un ex-Résident est dissimulé dans cette image.
    Sauras-tu le retrouver?)
    The Imaginary World: Snapshots of the past

    °°°
    Benoît Barvin
    « "Atteint de mélancolie, l'Ogre ne dévorait plus ses proies que d'une dent distraite". Benoît Barvin in "Pensées pensées""Elle est morte Adèle... Cette blague niaise faisait rire le Monstre de Frankenstein à gorge déployée". Jacques Damboise in "Pensées qu'on peut peu". »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :