• «Soumission. Patience dans l'inconfort, mais dans l'espoir d'une revanche qui en vaille la peine.» Ambrose Bierce - Le dictionnaire du Diable. evene.fr

    Ambrose Bierce
    Ecrivain et journaliste américain 
    Né à Meigs County, Ohio le 24 juin 1842
    Décédé en 1914

       Enfant de pionniers et d'origine modeste, il est autodidacte et exerce très tôt divers petits métiers. Il entre dans une école militaire mais n'y reste qu'un an.
       Il est âgé de 19 ans lorsque la Guerre de Sécession éclate. Il s'engage dans le neuvième régiment de volontaires d'Indiana et devient officier dans le camp des anti-esclavagistes. Il est promu lieutenant en 1863. Blessé à la tête à la bataille de Kennesaw Mountain le 23 juin 1864, il est démobilisé en 1865 à la fin de la guerre. Son expérience des combats et les images de carnages marqueront profondément tous ses futurs écrits.
       Il émigre alors vers l'Ouest et travaille au News-Letter & California Advertiser de San Francisco où il tient une rubrique satirique. Il acquiert une solide réputation de plume acerbe et devient rédacteur en chef à 26 ans. Il se marie en 1871, et publie sa première nouvelle la même année, puis part chercher fortune en Angleterre. Son séjour frise l'échec, il rentre amer aux États-Unis en 1875 où il exerce divers métiers avant de revenir au journalisme. Il est rédacteur au journal Wasp à partir du 1881 et y publie ses premières définitions qui vont constituer son futur Dictionnaire du Diable qui sera publié en 1906. Il est embauché par William Randolph Hearst, magnat de la presse, en 1887 et débute une longue et fructueuse collaboration. Son activité de nouvelliste l'occupe également beaucoup. Il collige ses écrits dans différents recueils  : Histoires de soldats et de civils en 1891, De telles choses sont-elles possibles ? et Histoires négligeables en 1893.
       Il est moins heureux dans sa vie privée : son premier fils se suicide en 1889, il quitte sa femme en 1891 et son deuxième fils décède en 1901 des suites de son alcoolisme.
       On ne connaît pas avec précision la date ni les circonstances de sa mort. Il était allé rejoindre à l'âge de 71 ans les rangs de l'armée du Nord de Francisco Villa pendant la guerre civile qui suivit la révolution mexicaine de 1910 et n'a jamais été revu.


    °°°
    «Immigrant. Individu mal informé qui pense qu'un pays est meilleur qu'un autre.»

    [ Ambrose Bierce ] - Le dictionnaire du Diable

    Touristes portant les premiers soins à des immigrants clandestins épuisés échoués sur la plage de Tejita, Tenerife, îles Canaries (Arturo Rodriguez, 2006)

    "Hé, Chéri, t'as vu son bronzage?"
    (Humour chic du XIXème siècle,
    mal vu 2 siècles plus tard)


    °°°
    «Irréfléchi. Insensible à la valeur de votre conseil.»

    [ Ambrose Bierce ] - Le dictionnaire du Diable


    "Bon, vous avez bien compris, gouverneur Mc Cain: de la distinction, de l'honorabilité et de la décence. Il s'agit d'un débat où vous vous présentez en tant que président.
    - Mais oui, mais oui (soupirs)... Pff, ces conseillers de communication. Sont vraiment payés à rien foutre..."

    °°°
    «Persévérance. Humble vertu qui permet aux médiocres de parvenir à un succès peu glorieux.»

    [ Ambrose Bierce ] - Le dictionnaire du Diable


    "Toi, tu t'mets là. LA. T'as compris?
    - Voui, Sire"

    °°°
    «Hypocrite. Celui qui, professant des vertus pour lesquelles il n'a aucun respect, 
    en retire l'avantage d'avoir l'air d'être ce qu'il méprise.»

    [ Ambrose Bierce ] - Le dictionnaire du diable

    Photos : Pierre Payan 

    "Si le capitalisme a failli? Failli... Faillite! Oui, une faillite, c'est quand une entreprise est mal gérée. La France est justement mal gérée. C'est pourquoi elle est en faillite et... Pardon? Je n'ai pas répondu à la question? Vous pouvez me la rappeler..."

    °°°
    «Téléphone. Invention du diable qui annule quelques uns des avantages à maintenir une personne désagréable à distance.»

    [ Ambrose Bierce ] - Le dictionnaire du Diable


    "Héhé, t'as vu, tête de noeud, j't'envoie un texto!
    - Et moi, tronche en biais, j'l'érase aussitôt! Elle est pas belle la vie?"



    °°°

    AMERICAN ARTIST (20th Century). Men's Adventure Illustration, August 1957

    MISS EUROPA, CROYANT ÉCHAPPER AU TUEUR DU FMI, ÉCHOUE, PAR ERREUR, 
    SUR LA COTE AFRICAINE


    °°°

    Luc Desle
    « "A raconter ses maux, souvent on les soulage" Pierre Corneille. Pensées-écrites.net«Tout le monde voudrait vivre longtemps, mais personne ne voudrait être vieux.» Jonathan Swift . Evène. »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :