• "Sensible aux flatteries, le Comte Dracula buvait alors du petit lait... ce qui le rendait affreusement malade". Jacques Damboise in "Pensées à contre-pet".


    ***
    Pensées pour nous-mêmes:

    (EN T’ÉVEILLANT, LAISSE TES RÊVES ENLACER LA RÉALITÉ)

    ***
    "Alors, Maman, ton nouveau métier d'espionne te plaît?
    - Qui parle d'espionner, petits brigands?
    Je surveille, un point c'est tout"

    Quand Nestlé faisait espionner Attac
    Arnaud Crevoisier 
    et Yanik Sansonnens 

       (...) Les faits remontent à l’automne 2003. Sous le pseudonyme de Sara Meylan, une employée de Securitas rejoint la section d’Attac Vaud, alors en pleine préparation du livre Attac contre l’empire Nestlé. Ayant gagné la confiance du groupe, elle participe à plusieurs réunions, où elle a accès à des documents confidentiels. Elle livre à Nestlé des comptes-rendus détaillés des discussions. (c'est vilain, ça, de rapporter et... Ah bon, c'est votre boulot? Mille excuses...) Ses rapports mentionnent également des détails sur la vie privée des auteurs. Elle rédigera même un chapitre du livre en préparation. Peu après la révélation des faits, en 2008, une deuxième « taupe » de l’entreprise de sécurité sera confondue. Barbara Rimml, l’une des auteurs d’"Attac contre l’empire Nestlé", rappelle qu’« une plainte a été déposée il y a trois ans. Tout a pris beaucoup de temps et j’espère que la justice fera son travail » (humour?).
       Après les révélations de la Télévision suisse romande (TSR), à l’été 2008, une plainte avait été déposée au pénal. En juillet 2009, la procédure s’est conclue par un non-lieu. Le juge a en effet estimé que la seule infraction susceptible d’être poursuivie, à savoir une contravention à la loi fédérale sur la protection des données, était prescrite au bout de trois ans. Il n’a tenu compte que de la première espionne, qui a agi entre l’automne 2003 et l’été 2004, et n’a pas pris en considération la seconde «taupe», débusquée par Attac en septembre 2008 (pas de chance, vraiment...).
       Cette affaire représente-t-elle un cas isolé ou d’autres scandales couvent-ils ? Après le «Nestlégate», une autre infiltration d’un agent de Securitas avait déjà été révélée: à Lausanne, une jeune femme avait espionné durant plusieurs années le Groupe Anti-Répression (GAR), toujours pour le compte de Nestlé. (...)

    Lire la suite sur:


    ***
    "Si Lance est mon cousin?
    Pfff... Ce n'est que la millième fois
    que vous, les Frenchies, 
    vous me la faites, celle-là..."
    Armstrong à Contador : 
    "Dear Alberto, tu as tant à apprendre"
    (notamment que t'es pas z'américain,
    donc intouchable?)

    (...) Dear Alberto,

       J'ai appris pour ta suspension, la perte de ton Tour de France, du Tour d'Italie, etc... Tu m'excuseras, mais je me suis marré. T'avoueras que ça ne manque pas de sel. Vendredi, la justice américaine me laisse tranquille et trois jours plus tard, tu prends deux ans ! (selon que vous serez Etats-Unien ou n'Européen...)
       Tu as beaucoup à apprendre, Alberto. (...)
       Ce n'est pas qu'une question de malchance. J'ai contre moi plusieurs contrôles positifs, des tas de témoignages, et tu vois, je n'ai jamais été suspendu. On ne m'a pas retiré UN seul Tour de France, UNE seule course, UNE seule médaille. (jusqu'à présent...)
       Chez moi, je suis un héros (tricheur... mais américain). Toi ? Un contrôle positif pour un produit bas de gamme, qu'aucun autre laboratoire n'aurait détecté, et tu prends deux ans.
       Tu t'es forcément trompé quelque part.
       J'ai envie de t'aider un peu. J'aime les mecs malins, tu l'es au fond. Mais tu n'as rien compris de la manière dont marchait le vélo, encore moins la justice sportive.
       Première chose : ton contrôle. T'as merdé à un moment, que tu aies pris du clenbutérol – mais pourquoi, franchement, avec les merveilles qu'on a de nos jours ! – ou non. Tu le sais sans doute comme moi : pour passer entre les mailles du filet, il faut de la rigueur, du professionnalisme et un grand sens de la mesure. Comme à l'entraînement.
       Tu n'as pas lu le bouquin de Philippe Gaumont ? C'était pas un Goncourt, je te l'accorde mais c'est quand même un expert qui livre ses petits secrets. Je te l'envoie, tu vas avoir le temps de lire maintenant.(...)
    Suite sur:
    http://tempsreel.nouvelobs.com/sport/20120206.OBS0713/armstrong-a-contador-dear-alberto-tu-as-tant-a-apprendre.html


    ***
    "Si j'suis chuté à cause d'la dope?
    Non, pas... Hips... Pas du tout!
    Ca n'a rien... Hips! Rien à voir"

    lepoetedupmu.fr


       (...) Philippe Gaumont (né le 22 février 1973 à Amiens) est un ancien coureur cycliste français. Médaillé de bronze au contre la montre par équipe aux JO de Barcelone (1992), il passe professionnel en 1994 dans l'équipe Castorama. Il rejoint l'équipe Gan en 1996 puis Cofidis en 1997. A son palmarès, figurent un Gand-Wevelgem en 1997, une victoire aux Quatre jours de Dunkerque (1996) et un Tour de l'Oise (1996). Contrôlé positif aux produits dopants à plusieurs reprises (1996, 1998, 1999), il est épinglé dans l'affaire Cofidis en 2004. En 2005, il publie "Prisonnier du dopage" aux Editions Grasset. Il y raconte son expérience du dopage. D'après lui, 95% du peloton professionnel est dopé. Parmi les exceptions notables, il cite David Moncoutié

    Son livre "Prisonnier du dopage"

       (...) Suite à sa mise en examen, dans l'affaire Cofidis, il révèle devant le juge tous les travers du cyclisme auxquels il a assisté ou participé (principalement le dopage, l'importance des médecins dans une équipe, les victoires achetées). Il rédige alors le livre Prisonnier du dopage, dans lequel il décrit la médicalisation de ce sport. Il affirme que les coureurs actuels peuvent toujours procéder avec des cures d'EPO, à condition d'arrêter la prise une semaine avant la compétition. Il décrit l'utilisation courante de produits qu'il a lui même régulièrement utilisés, tels les hormones de croissance, lescorticoïdes, les anabolisants, la testostérone, l'EPO, les amphétamines... Il précise que son témoignage ne représente pas un cas particulier parmi les cyclistes mais la normalité, et qu'au contraire les coureurs qui ne respectent pas la loi de l'omerta ou qui sont propres et qui le clament trop fort (tel Christophe Bassons) se font vite sortir du cyclisme par le peloton. (...) 

    ***
    "Bon, je crois que vous avez besoin
    d'un cours de pédagogie
    pour mieux comprendre
    comment les States fonctionnent..."
    Noyade dans l’hypocrisie: 
    guerre au delà des frontières 
    et austérité en-deçà
     Dr. Paul Craig Roberts

       (...) Le gouvernement américain est si prétentieux qu’il est devenu une caricature d’hypocrisie. Leon Panetta, un ancien membre du congrès qu’Obama a nommé directeur de la CIA et maintenant chef du Pentagone, vient juste de dire aux marins à bord du porte-avions USS Enterprise, que les Etats-Unis maintiennent une flotte de 11 porte-avions afin de projeter une puissance maritime contre l’Iran et de convaincre l’Iran que “cela est mieux pour eux d’essayer de négocier avec nous par la diplomatie” ( “it’s better for them to try to deal with us through diplomacy.” 

) (...)

       (...) S’il faut 11 porte-avions pour gérer l’Iran, combien Panetta projette t’il d’en avoir pour contrer la Russie et la Chine ? (Ben... 22?) Mais pour en venir au point plus important, l’Iran a essayé de “négocier au moyen de la diplomatie”. La réponse de Washington n’a été que menaces de guerre et d’attaques militaires, accusations infondées et irresponsables (selon les)que(lles) l’Iran essaie de construire une arme nucléaire, (en y ajoutant) sanctions et embargo pétrolier. Les accusations de Washington font écho à celles d’Israël et sont en contradictions avec ses propres agences de renseignement et l’Agence Internationale pour l’Energie Atomique (AIEA). Pourquoi Washington ne répond-elle pas à l’Iran de manière civilisée, avec diplomatie ? (parce que...) Réellement, lequel de ces deux pays est la plus grande menace pour la paix ? (...)
    Suite sur:

    ***
    Luc Desle
    « "Le Petit Poussah détestait le Petit Poucet". Jacques Damboise in "Pensées poussives".Étrange: "Un corsage sur une Bonne Soeur". Benoît Barvin in "Etrange, vous z'avez dit?"." »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :