L’herpès pourrait bientôt sauver des vies. Après avoir modifié génétiquement ce virus, des scientifiques anglais ont réussi à développer un remède efficace contre le mélanome, une forme grave de cancer de la peau.

   Se fondant sur la virothérapie anticancérigène, stratégie qui consiste à utiliser un virus pour éradiquer un cancer tout en stimulant des réactions immunitaires, ce traitement pourrait être disponible dès l’année prochaine s’il est approuvé par l’agence américaine des médicaments (FDA) et son homologue européenne, rapporte The Guardian.

   Selon l’étude publiée dans la revue américaine Journal of Clinical Oncology, le remède, baptisé T-VEC, permet au virus de l’herpès modifié génétiquement d’attaquer les cellules cancérigènes en s’y multipliant.

   “On pense d’habitude que les virus sont les ennemis de l’humanité, mais c’est leur capacité même à infecter et à tuer spécifiquement les cellules humaines qui font d’eux des traitements anticancéreux prometteurs. Dans ce cas, nous misons sur la capacité d’un virus conçu pour tuer les cellules cancéreuses et à stimuler une réponse immunitaire”, a déclaré au journal Paul Workman, chercheur à l'institut de recherche sur le cancer de Londres, ayant participé à l’étude.

   Sur les 436 patients atteints de mélanome inopérable ayant reçu des injections, 16 % sont restés en rémission pendant plus de six mois. “Les effets secondaires ont tendance à être beaucoup moins grave que ceux des médicaments de chimiothérapie, les patients connaissent généralement des symptômes grippaux bénins après les premières injections”, poursuit The Guardian.

http://www.courrierinternational.com/article/sante-quand-lherpes-detruit-le-cancer-de-la-peau