• $$$

    Pensées pour nous-mêmes:

    (LE TEMPS NE SE

    DÉCOMMANDE PAS)

    $$$

    http://nadchris34.tumblr.com/post/173615624079/briannadamra-briannadamratumblrcom

    $$$

    http://www.age-des-lumieres.com/articles_20160306_macron.php

    Macron, un an d’« imposture » agricole

    et environnementale, selon Attac

     Émilie Massemin (Reporterre) 

       Dans « L’imposture Macron », Attac et la Fondation Copernic dressent un bilan catastrophique de la première année d’Emmanuel Macron à l’Élysée. Ceta, reculs sur la loi hydrocarbures et le glyphosate, nouvelles autoroutes… Ses mesures agricoles et environnementales ne valent guère mieux, observent Aurélie Trouvé et Maxime Combes, qui ont contribué à cet ouvrage.

       « Ce qui caractérise Macron, c’est le contraste entre les beaux discours et les actes. Et sa tentative de faire croire à un libéralisme heureux. C’est pour ça qu’on dit qu’il s’agit d’une imposture. » Aurélie Trouvé, agronome et maîtresse de conférence en économie, porte-parole d’Attac, a participé à la coordination de l’ouvrage collectif L’imposture Macron. Un business model au service des puissants. Fruit d’une collaboration entre Attac France et la fondation Copernic, il brosse un sombre tableau de la première année de mandat du président de la République. Notamment sur les questions agricoles et environnementales.

       L’auteure du livre Le business est dans le pré (éd. Fayard, 2015) pointe ainsi la suppression des aides au maintien dans l’agriculture biologique, annoncée le 20 septembre 2017 par le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert. Et la déception causée par les états généraux de l’alimentation, dont la cérémonie de clôture, le 21 décembre 2017, a été boycottée par le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot. Le projet de loi qui en est issu a été adopté vendredi 20 avril par la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale.

       Il est largement dénoncé par les syndicats agricoles : la Confédération paysanne s’est emportée contre un texte qui ne prévoit aucun mécanisme contraignant de partage de la valeur entre producteurs, industries agro-alimentaires et distributeurs, ni de définition précise d’un « prix abusivement bas » ; et la Coordination rurale regrette que le projet de loi ne garantisse « toujours pas des prix d’achat au minimum au niveau des coûts de production »« Après avoir alimenté les espoirs en promettant une réduction des marges des distributeurs pour assurer des revenus décents aux agriculteurs, la montagne a accouché une souris », analyse Aurélie Trouvé.

       « Au niveau européen, le gouvernement, emprisonné dans sa politique ultralibérale, soutient les accords de libre-échange dont on sait qu’ils sont mortifères pour les paysans », poursuit l’économiste. En France, le débat au parlement sur la ratification du traité de libre-échange entre l’Union européenne (UE) et le Canada (Ceta) est prévu au deuxième semestre 2018, pour une ratification qui pourrait avoir lieu à l’automne 2018. « Sachant que le gouvernement a nommé un groupe d’experts qui a rendu un avis très critique sur les aspects agricoles et environnementaux de l’accord », souligne Aurélie Trouvé. Parmi les risques évoqués, une « harmonisation vers le bas »des limites maximales des résidus de pesticides dans les produits agricoles et alimentaires et l’importation en France de produits canadiens « autorisés en vertu d’une réglementation ne prenant pas en compte le principe de précaution ».

       Autre sujet d’inquiétude pour les paysans, un projet d’accord commercial entre l’UE et les quatre États du Mercosur, le marché commun d’Amérique du sud, « auquel Macron ne s’est pas opposé », dénonce Aurélie Trouvé. D’après la Confédération paysanne, il pourrait entraîner l’importation en UE de 100.000 tonnes de viande bovine et de 90.000 tonnes de viande de volaille de qualité douteuse, fragilisant un peu plus les filières européennes. « Macron a réussi à se mettre à dos tous les syndicats agricoles. Pourtant, il persiste et signe », conclut l’économiste.

       Pourtant, difficile de s’opposer frontalement au président de la République, observe Maxime Combes, économiste et membre d’Attac, qui a rédigé la partie de l’ouvrage consacrée à sa politique environnementale. Et pour cause : « À son arrivée au pouvoir, Emmanuel Macron a réussi deux coups. Premièrement, il a fait entrer Nicolas Hulot au gouvernement, ce qu’avaient échoué à faire ses prédécesseurs. De nombreuses associations et ONG ont alors pensé qu’elles pourraient obtenir des choses. Deuxièmement, il a réagi très fort à l’annonce faite par Donald Trump de la sortie des États-Unis de l’accord de Paris. Il est ainsi devenu, aux yeux de nombreux écologistes étrangers, un anti-Trump. Conformément à son ambition de faire de la France le porte-drapeau de la lutte contre les changements climatiques ». D’où un dilemme pour ses opposants : « Soit adopter d’emblée une position critique radicale, au risque de rompre le dialogue avec une partie des écolos ; soit prendre chacun des engagements au mot et veiller scrupuleusement à leur mise en œuvre. »

       Lui a opté pour la seconde tactique. Un an après, il a ajouté de nombreux tirets à la liste des renoncements d’Emmanuel Macron et Nicolas Hulot. Exemple avec la loi sur la fin de l’exploitation des hydrocarbures, « sachant qu’il s’agissait d’une loi symbolique puisqu’1 % seulement des hydrocarbures consommés en France sont français » « Au début, la loi était 100 % nickel, à la hauteur des enjeux. Mais au fur et à mesure, des exemptions ont été introduites pour que cette production puisse perdurer au-delà de la date butoir de 2040. » 

       Ainsi, l’Assemblée nationale a approuvé une dérogation pour permettre la poursuite de l’exploitation du soufre du bassin de Lacq, dans les Pyrénées-Atlantiques. « Et des exemptions ont été introduites pour que les entreprises qui n’auraient pas rentabilisé les investissements engagés pour extraire des hydrocarbures puissent poursuivre leurs activités », s’indigne l’auteur de Sortons de l’âge des fossiles ! Manifeste pour la transition (éd. Le Seuil, 2015). Résultat, une loi au rabais.

       « C’est cette logique qui se joue et qu’on retrouve dans tout un tas de mesures », poursuit Maxime Combes. Autre exemple, l’interdiction du glyphosate. « Quand ce pesticide a été réautorisé pour cinq ans par l’UE, Macron a fait mine de s’insurger et a déclaré que la France l’interdirait au bout de trois ans. Puis, en février, Nicolas Hulot a évoqué des exceptions. Et cette promesse de sortie du glyphosate en trois ans a mystérieusement disparu du nouveau plan de réduction des pesticides du gouvernement, présenté le 25 avril », reconstitue l’économiste.

       Pour Maxime Combes, Emmanuel Macron veut bien tenir de beaux discours sur l’écologie, à condition de ne pas toucher au cœur de sa politique économique libérale. L’abandon du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes illustre bien cet état d’esprit. « Il aurait pu marquer la volonté d’une décision forte sur l’écologie. Mais, dans son discours du 17 janvier, le Premier ministre, Édouard Philippe, n’a parlé ni de biodiversité, ni de climat, ni de zones humides. Aujourd’hui, le gouvernement essaie de casser ceux qui tentent d’inventer un nouveau monde. Il envoie des blindés contre des cabanes qui n’ont jamais emmerdé personne. Et continue de construire des autoroutes à Strasbourg et à Rouen. »

    https://reporterre.net/Macron-un-an-d-imposture-agricole-et-environnementale-selon-Attac

     

    $$$

    Luc Desle


    votre commentaire
  • +++

    Pensées pour nous-mêmes:

    (LA GUERRE ECHANCRE

    TOUT ESPOIR)

    +++

    May - art by J. Frederick Smith (1948)

    https://atomic-chronoscaph.tumblr.com/post/173486433718/may-art-by-j-frederick-smith-1948

    +++

    http://benjamin.lisan.free.fr/EcritsPolitiquesetPhilosophiques/EcritsSurTibet/indexTibet.htm

    Macron l’Américain et le Tibet
     
    Théophraste R.
    (Auteur de l’essai : « Réincarnation et lévitation : du bidon ! »).
     

       Géographie  : le Tibet est une région autonome chinoise dont la superficie est supérieure à deux fois celle de la France, accolée au reste de la Chine. La Nouvelle Calédonie, où sera Macron du 3 au 5 mai, est un archipel français situé à 17 000 KM de l’Hexagone.

       Dates : hormis quelques périodes (comme sous l’occupation anglaise), le Tibet a toujours été chinois. En tout cas, bien avant que ne soient française la Provence (1481), la Bretagne (1532), la Corse (1768). Le Comté de Nice attendra jusqu’en 1860.

       Pourcentages : le dalaï-lama, représente une branche sur quatre du bouddhisme au Tibet (les « bonnets jaunes »), 2% des bouddhistes dans le monde…et 100% des espoirs de la CIA qui subventionne, via la NED, pas moins de seize programmes divers dans cette région.

       Théocratie : le Tibet des dalaï lama était une dictature féroce, obscurantiste, qui martyrisait le peuple (emprisonnements, amputations de mains et/ou de pieds en cas d’infraction ; les femmes adultères avaient le nez fendu et les oreilles coupées). L’espérance de vie était de 37,5 ans.

       Progrès : le 14ème dalaï-lama, a pris la fuite en Inde le 17 mars 1959. Onze jours plus tard, le servage et l’esclavage ont été abolis. Puis, vinrent la suppression des innombrables corvées et de la « justice » religieuse privée, des « dettes héréditaires » (dues à la naissance), la création d’écoles (en tibétain) dans cette région analphabète à 95 %, la relance d’une démographie stagnante depuis deux siècles et le quasi doublement de l’espérance de vie des citoyens.

       Géo-politique  : la région autonome du Tibet est riche en minerais. On y trouve la source de fleuves indispensables. C’est « le toit du monde »où d’aucuns aimeraient bien installer des bases militaires surplombant la nation rivale. Pour ces raisons, le Tibet ne sera JAMAIS indépendant. Il en résulte que les agitateurs comme Macron (qui propose « d’être un médiateur entre la Chine et le dalaï lama ») roulent pour les USA et préparent des troubles dont le peuple tibétain souffrira, pour rien.

       PS. Les informations de ce billet sont extraites du livre « Le dalaï lama, pas si zen », éditions Max Milo, 2011. Maxime Vivas.

    https://www.legrandsoir.info/

    +++

    Benoît Barvin


    votre commentaire
  • ^^^

    Pensées pour nous-mêmes:

    (PENSER ET AGIR

    COUPLE INFERNAL)

    ^^^

    (L'amitié en politique)

    ubernoir

    by Jeff Christensen

    ^^^

    http://www.graphitee.fr/graphiteefr-tee-shirts-rigolos/

    12-tee-shirt-tshirts-rigolos-t-shirts-originaux-marx-et-ca-repart.html

    Pourquoi Marx est plus

    pertinent que jamais

       “J’ai 200 ans !” Karl Marx célèbre son anniversaire badge sur la poitrine, téléphone à la main et casquette rouge ornée de l’inscription “Make socialism great again” (“Rendre au socialisme sa grandeur”) vissée sur la tête, en une du New Statesman. À l’occasion du bicentenaire de la naissance du penseur allemand, l’hebdomadaire britannique explore les raisons pour lesquelles son analyse de la société demeure pertinente dans une époque dominée par les populismes de tous bords. Et ce malgré les nombreuses expériences communistes ratées, à l’image de l’URSS, ayant émaillé le XXe siècle.

       Pour le titre classé à gauche, les responsables soviétiques sont passés à côté d’un aspect majeur de la pensée de Karl Marx, à savoir son “humanisme radical”“Selon lui, la vraie fin de l’histoire n’est pas le communisme, mais la liberté individuelle et l’épanouissement personnel”, souligne le journaliste Paul Mason. Un contraste saisissant avec “la propagande et le système d’oppression” instaurés par la bureaucratie soviétique.

       Cet “humanisme radical” pourrait s’avérer central, à l’avenir, “si l’on souhaite défendre les droits humains face à la montée des populismes autoritaires”, poursuit le magazine. Les révoltes de 2011 [Occupy Wall Street, aux États-Unis, los Indignados, en Espagne, et le printemps arabe], nous ont montré que les masses disposaient de capacités d’organisation, d’autoéducation et de collaboration. Au cours du siècle à venir, comme Marx l’a anticipé, il est fort probable que la robotisation ainsi que la socialisation du savoir offriront aux peuples l’occasion de se libérer du capitalisme. Le modèle qui le remplacera ne devra pas répéter les erreurs du passé, et se concentrer sur deux choses : mettre fin à l’aliénation et permettre la libération de l’individu.”

    https://www.courrierinternational.com/une/pourquoi-marx-est-plus-pertinent-que-jamais

    ^^^

    Benoît Barvin


    votre commentaire
  • %%%

    Pensées pour nous-mêmes:

    (SOUS LE SILENCE

    LES MOTS)

    %%%

    "P'Tain! L'type au poncho! Oui, toi!

    T'es dans le champ, Nom d'un...

    - PANG!"

     atomic-chronoscaph

    For a Few Dollars More (1965)

    %%%

    "Qu'ess-tu veux, toi?

    - Montrer mon n'arme à M'ssieur Mâââkrrronnn"

    Fuente: monster-a-go-go-blog

    %%%

    (Chat multimillionnaire s'ennuyant car, en Mâââkrrronnie,

    les repas étaient trop facilement gargantuesques)

    http://nadchris34.tumblr.com/post/173426022419

    %%%

    Blanche Baptiste


    votre commentaire
  • +++

    Pensées pour nous-mêmes:

    (VIVRE DANS TON PROPRE

    VERTIGE NE TE SAUVERA PAS)

    +++

    "La Révolu quoi?

    AHAHAHAHAHAH

    AHAHAHAHAHA!"

    (Cette macronienne attitude était exaspérante)

    http://nadchris34.tumblr.com/post/173425599964/

    il-vaso-di-pandora-blog-se-tutti-noi-ci

    +++

    https://www.actualitte.com/article/zone-51/

    l-humeur-de-chereau-en-macronie-elevage-de-gens-de-plume-deplumes/85635

    La Macronie, un

    « business model » destructeur

     Attac et la fondation Copernic 

       Dans « L’imposture Macron », Attac et la fondation Copernic dénoncent une politique de fuite en avant néolibérale, qui détruit les droits sociaux et multiplie les cadeaux aux plus riches.

    • Présentation du livre par son éditeur :

       L’illusion d’une sortie de la crise actuelle par des politiques néolibérales est-elle nouvelle ? C’est ce que prétend incarner Emmanuel Macron, en voulant créer une mystique salvatrice via ses réformes économiques et sociales. Un an après l’élection, Attac et la fondation Copernic analysent dans cet opus les impasses d’une politique qui se prétend résolument moderne alors qu’elle n’a de cesse de prendre des mesures issues de l’« ancien monde ».

       À l’illusion du « en même temps » se sont adossé un rapport au pouvoir parfaitement éculé (car conçu comme autoritaire et vertical), et surtout la mise en place d’une politique de fuite en avant néolibérale, où remise en cause des droits sociaux et cadeaux aux plus riches participent à renforcer le pouvoir de ceux qui l’ont déjà.

       Cette nouvelle gestion froide et cynique de la chose publique se met en place au sommet de l’État avec l’arrivée d’un contingent de jeunes bureaucrates : les Macron’s Boys and Girls. Ils sont à la base d’une nouvelle machine technocratique alimentée par des réformes où progrès social et écologie sont les grands absents.

       Un business model, qui se prétend dénué de toute idéologie, est mis en place dans la start-up nation France. La Macronie s’est dotée d’une novlangue faussement innovante et porte aux nues un illusoire salut néolibéral où seuls les premiers de cordée, les puissants et la nouvelle « noblesse d’État libéral » trouveront grâce.

       Comme ses prédécesseurs, Emmanuel Macron parie sur l’anesthésie de la société. Mais le réveil risque d’être douloureux. Face à une telle visée, voici un ouvrage qui propose à tous ceux qui ne se résignent pas, un projet porteur d’une autre vision de la société…


    • L’imposture Macron. Un business model au service des puissants, d’Attac et la fondation Copernic (coordonné par Jean-Marie Harribey, Pierre Khalfa et Aurélie Trouvé), éd. Les liens qui libèrent, avril 2018, 192 p., 10 €.

    +++

    Benoît Barvin


    votre commentaire
  • ***

    Pensées pour nous-mêmes:

    (LUXURE: JOLI MOT

    MAIS VILAINE CHOSE)

    ***

    "Voilà un mignon petit lapin...

    - A manger?

    - T'es pas fou?!"

    http://nadchris34.tumblr.com/post/173524203054

    ***

    https://fr.sputniknews.com/caricatures/201708181032695963-usa-armee-guerre/

    Flotte USA avec 1.000 missiles

    en Méditerranée (Il manifesto)

    Manlio DINUCCI
     

    Edition de mardi 1er mai 2018 de il manifesto

    Traduit de l’italien par M-A P.

       Le porte-avions USA Harry S. Truman, parti de la plus grande base navale du monde à Norfolk en Virginie, est entré en Méditerranée avec son groupe d’attaque. Celui-ci est composé du croiseur lance-missiles Normandy et des torpilleurs lance-missiles Arleigh Burke, Bulkeley, Forrest Sherman et Farragut, plus sous peu deux autres, le Jason Dunham et The Sullivans. Est rattachée au groupe d’attaque du Truman la frégate allemande Hessen.

       La flotte, avec plus de 8.000 militaires à bord, a une énorme puissance de feu. Le Truman - super-porte-avions long de plus de 300 mètres, doté de deux réacteurs nucléaires- peut lancer à l’attaque, par vagues successives, 90 chasseurs et hélicoptères. Son groupe d’attaque, intégré par 4 chasseurs torpilleurs déjà en Méditerranée et par plusieurs sous-marins, peut lancer plus de 1.000 missiles de croisière.

       Ainsi se trouvent notablement potentialisées les Forces navales USA pour l’Europe et l’Afrique, dont le quartier général est à Naples-Capodichino et la base de la Sixième Flotte à Gaeta, sous les ordres du même amiral (actuellement James Foggo) qui commande la Force conjointe alliée à Lago Patria (Naples).

       Ceci participe de la montée en puissance générale des forces étasuniennes en Europe, sous les ordres du même général (actuellement Curtis Scaparrotti) qui recouvre la charge de Commandant suprême allié en Europe.

      Dans une audition au Congrès, Scaparrotti explique la raison de cette montée en puissance. Ce qu’il présente est un véritable scénario de guerre : il accuse la Russie de mener “une campagne de déstabilisation pour modifier l’ordre international, broyer l’Otan et miner le leadership USA dans le monde entier”. En Europe, après “l’annexion illégale de la Crimée par la Russie et sa déstabilisation de l’Ukra orientale”, les Etats-Unis, qui déploient plus de 60.000 militaires dans des pays européens de l’Otan, ont renforcé ce déploiement par une brigade blindée et une brigade aérienne de combat, et ont constitué des dépôts pré-positionnés d’armements pour l’envoi d’autres brigades blindées. Ils ont en même temps redoublé le déploiement de leurs navires de guerre en Mer Noire.

       Pour accroître leurs forces en Europe les Etats-Unis ont dépensé en cinq années plus de 16 milliards de dollars, en poussant simultanément leurs alliés européens à augmenter leur propre dépense militaire de 46 milliards de dollars en trois ans pour renforcer le déploiement Otan contre la Russie.

       Ceci entre dans la stratégie lancée par Washington en 2014 avec le putsch de Place Maïdan et l’attaque successive contre les Russes d’Ukraine : faire de l’Europe la première ligne d’une nouvelle guerre froide pour renforcer l’influence étasunienne sur les alliés et faire obstacle à la coopération eurasiatique.

       Les ministres des Affaires étrangères de l’Otan ont réaffirmé le 27 avril leur consensus, en préparant une extension ultérieure de l’Otan à l’Est contre la Russie par l’entrée de Bosnie-Herzégovine, Macédoine, Géorgie et Ukraine.

       Cette stratégie requiert une préparation adéquate de l’opinion publique. À cet effet Scaparrotti accuse la Russie d’”utiliser la provocation politique, diffuser la désinformation et miner les institutions démocratiques” y compris en Italie. Il annonce ensuite que “les USA et l’Otan combattent la désinformation russe avec une information véridique et transparente”. Dans leur sillage la Commission européenne annonce une série de mesures contre les fake news, en accusant la Russie d’utiliser “la désinformation dans sa stratégie de guerre”.

       On peut s’attendre à ce que l’Otan et l’UE censurent ce que nous publions ici en décrétant que la flotte USA en Méditerranée est une fake news diffusée par la Russie dans sa “stratégie de guerre”.

    https://www.legrandsoir.info/flotte-usa-avec-1-000-missiles-en-mediterranee-il-manifesto.html

    ***

    Luc Desle


    votre commentaire
  • ***

    Pensées pour nous-mêmes:

    (VIVRE FAIT IMPLOSER

    NOS DÉSIRS)

    ***

    "Comment me trouves-tu?

    - Squelettique"

    (via vintagedeluxeworld)

    ***

    "Oh Mon Dieu! Facebook a effacé ma petite chérie!

    Et cela sous prétexte qu'elle était nue sous son maillot..."

    http://zeezrom.tumblr.com/post/168015614430/

    high-waisted-panties-with-dragon-appliqu%C3%A9

    ***

    "Allez, Bébé, rends-moi mon slip, s'il te plaît"

    (Source: vintagegaypics, via pookiestheone)

    ***

    Nadine Estrella


    votre commentaire
  • ùùù

    Pensées pour nous-mêmes:

    (EN FERMANT SIMPLEMENT

    LES YEUX, JE ME DÉLIVRE

    DE LA PRISON DE TON REGARD)

    ùùù

    "Tu en penses quoi, de mon jeu de jambes?"

    (Source: awayhere, via afadigador)

    ùùù

    https://olivierganan.wordpress.com/page/14/

    Bobigny, zone de non droit
    où la police n’ose intervenir ?
     
    Théophraste R. (Admirateur d’Ahed Tamimi).

       Pascal Boniface, dont le site legrandsoir a recensé ici le dernier livre a été vivement pris a parti à la gare de Bobigny par des extrémistes musulmans qui l’ont insulté, bousculé, menacé, lui ont craché dessus, dans l’indifférence générale des voyageurs et des services de sécurité, très présents en ces lieux sensibles. Aussitôt, vives réactions des médias (la vidéo passe en boucles sur les chaînes d’info en continu, débats sur TF1 et France 2, gros titre de Libé, plusieurs éditos de BHL) et du gouvernement (communiqués d’Edouard Philippe, de Gérard Collomb, de Françoise Nyssen). Si ce tsunami médiatico-politique en faveur d’un intellectuel français vous a échappé, c’est que cela s’est passé en vérité à l’aéroport de Tel-Aviv.

       L’agresseur principal, manifestement Français, est de la bande mortifère de ceux qui font monter l’antisémitisme en France en affichant que toute réserve sur la politique du gouvernement d’Israël est antisémite et que, sur notre sol, tout juif est juif ET Israélien, puis Français à condition que la France et ses citoyens non juifs épousent à 100 % la politique criminelle de Netanyahou. C’est un peu ce que disait la Ligue de défense juive en insultant la France Insoumise en plein Paris (« Mélenchon, enculé, Israël vaincra !  »

       Avec des amis de cet acabit, les juifs ne devront pas s’étonner si les antisémites prolifèrent, bêtes, méchants, bornés, comme colons en terre palestinienne.

       PS. Le consul général de France à Jérusalem a protesté. On ne lui conseille pas de se montrer sans gardes du corps à l’aéroport de Tel-Aviv (capitale d’Israël) ou dans une rue de Paris (capitale de la France laïque).

    https://www.legrandsoir.info/

    ùùù

    Benoît Barvin


    votre commentaire
  • ¤¤¤

    Pensées pour nous-mêmes:

    (DÉCIDER C'EST FAIRE LE CHOIX

    ENTRE RIEN ET QUELQUE CHOSE)

    ¤¤¤

    "Heu, chaton, tu n'as pas oublié quelque chose?

    - Mes lunettes?"

    Source: persacomealice

    ¤¤¤

    "Il dévorait chaque jour les nouvelles pour nourrir son cancer". Jacques Damboise in "Pensées contredites".

    https://leblogderolandjaccard.com/author/rolandjaccard/page/3/

    Une société parfaitement amorale

       Ce qui cloche dans notre si belle société, ce qui ne va pas profondément, personne n'ose jamais le dire clairement et nettement sans l'excuser, le justifier, le légitimer, à quelques exceptions notables près. Il n'y a pas de crise du politique, pas de crise du sociétal ou de l'économique, nous traversons juste la pire crise morale de notre histoire. Parler de morale c'est pire qu’essayer de faire lire « Histoire de l’œil » de Georges Bataille à une élève de maternelle en 2018, c'est d'une obscénité rare, c'est insupportable. C'est un mot plus que grossier.

       Il sous-entend que l'individu aurait des devoirs envers l'autre, des obligations, dont au moins celles de se tenir avec retenue, avec décence pour son semblable, son frère.

       (NB : Si tu es un des nombreux bénéficiaires des mirifiques réformes de l'enseignement des Lettres, et donc que tu ne sais pas qui est Georges Bataille, va si cela te chante bien entendu regarder à ce lien ami lecteur ce qu'est « Histoire de l’œil »)

       C'est normal, plus rien ne nous rassemble vraiment en dehors de la loi de la jungle, la prédominance de l'argent. Ce n'est juste qu'une toute petite constatation c'est comme ça. Et la morale commune naissait d'un sens collectif de la décence et voire auparavant de la foi catholique. Vous savez sous cet atroce Ancien Régime quand les rois mangeaient les enfants et quand les prêtres buvaient la sueur des pauvres sur leur dos...

       Et puis il faut quand même avouer que ce qui nous rassemblait auparavant gênait considérablement la dynamique de consommation docile, la servilité des citoyens usagers consommateurs. Il est préférable pour que la mainmise économique dure de se baser sur un individu totalement coupé des autres, persuadé pour cette raison d'être beaucoup libre que ses ancêtres alors qu'il est largement plus entravé que nous par divers liens et chaînes...

       Et il est normal que peu le dénoncent réellement ou bien mollement, ou tellement intellectualisé que la démonstration n'a plus de sens, car tout le monde ou presque en profite, vit selon ses normes parfaitement amorales en toute inconscience ou non, tels des porcs se vautrant dans leur bauge non sans délices. Les porcs ignorent toujours qu'ils finissent à un moment ou un autre à l'abattoir. Et s'ils le savaient cela leur indifférerait totalement.

       Tant que la bauge est agréable...Et pas la bauge mousse et pampre de la décadence romaine ou du «  Satiricon  » de Pétrone, non une bauge bien vulgaire, une débauche égoïste, sans retenue. Attention, ami lecteur, je ne suis pas pour autant un purotin, je ne suis pas contre la jouissance de la chair et de la chère, mais pas celle, fausse, cachée, égocentrique, fade et tellement triste de l'époque.

       Certains à droite ou à gauche ayant encore quelques idéaux feignent de ne pas le voir. Pour beaucoup, à les entendre, nous vivons encore dans une société chrétienne soumis aux valeurs de l’Évangile, pour d'autres la République glorieuse une et indivisible est toujours une réalité. Ils râlent beaucoup sur le net, sur les réseaux mais s'en contentent, s'en satisfont largement dans leur vie quotidienne. Et puisque tout le monde le fait pourquoi se gêner mon bon monsieur ?

       Ils ne sont pas nombreux ceux comprenant que la canaille domine, ainsi que ses idéaux (enfin façon de parler) : l'avidité, le tout pour moi rien pour les autres, l'atomisation de la société en communautés et groupuscules divers tous convaincus de leur légitimité car eux en sont persuadés...

    Sic Transit Gloria Mundi, Amen

    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/une-societe-parfaitement-amorale-203726

    ¤¤¤

    Luc Desle


    votre commentaire
  • £££

    Pensées pour nous-mêmes:

    (CE QUE TU SAIS PETIT

    TU NE FAIS QUE L’EXPÉRIMENTER

    TOUTE TA VIE)

    £££

    "Chérie! Voici les Dumbledore!

    - Super, le gang-bang va pouvoir commencer"

    "Je me rendis compte que les sociétés étaient construites sur des amas de bêtise dans lesquelles, au final, elles s'engluaient". Jacques Damboise in "Pensées oulàlà".

    (Source: mylittlevintageworld)

    £££

    "Je me rendis compte que les sociétés étaient construites sur des amas de bêtise dans lesquelles, au final, elles s'engluaient". Jacques Damboise in "Pensées oulàlà".

    http://projetfrance2012.canalblog.com/albums/humour_islam/photos/82901519-humour_islam_viol_tunisie6_600px.html

    À Pampelune, des milliers de manifestants

    “contre la violence patriarcale"

       “Une vague de solidarité”s’affiche à la une de La Vanguardia avec une photo des manifestants – près de 35 000 selon la police – qui ont défilé dans les rues de Pampelune samedi 28 avril contre un jugement retentissant disculpant de “viol” cinq hommes ayant abusé d’une jeune femme.

       Sur les pancartes, on pouvait lire des messages tels que “Personne ne peut juger notre parole” ou encore “Ce n’est pas un abus sexuel, mais un viol”raconte le quotidien de Barcelone.

       Un vaste mouvement de protestation a été lancé en Espagne depuis l’annonce du verdict jeudi dans le procès de “la meute”, du nom que s’étaient donné les cinq agresseurs. Pour beaucoup, cette affaire est l’équivalent espagnol du mouvement #MeToo.

       Un nouveau procès devrait avoir lieu, mais plus d’1,2 million de personnes ont déjà signé une pétition adressée au Tribunal suprême pour réclamer la révocation des juges ayant pris la décision.

       “Cette manifestation est une réponse claire, pas seulement à ce jugement, mais aussi à la violence patriarcale dont souffrent les femmes au quotidien”, a expliqué au journal Uxue Álvarez, représente de l’association féministe de Pampelune qui a organisé la marche.

     https://www.courrierinternational.com/une/pampelune-des-milliers-de-manifestants-contre-la-violence-patriarcale

    £££

    Benoît Barvin


    votre commentaire