• "Que peut faire un bon blogueur, si ce n'est bloguenoter" Jacques d'Amboise in "Questions sottes et grenues"


    +++

    «Il n'est nul besoin d'aimer le monde qui vient pour le voir venir.»

    [ François René de Chateaubriand ]

    DR

    PAROLES IMMORTELLES D'UN ANCIEN 
    PRÉSIDENT (!) DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

    "J'apprécie beaucoup plus le pain, le pâté, le saucisson que les limitations de vitesse." (Pas mal)

    "Pour moi, la femme idéale, c'est la femme corrézienne, celle de l'ancien temps, dure à la peine, qui sert les hommes à table, ne s'assied jamais avec eux et ne parle pas. " (politiquement incorrect, Monsieur le Président. Sacré courage que vous avez)

    "Un chef, c'est fait pour cheffer". (et un "bourg" pour "bourrer"? ou un "four" pour "fourrer"?)

    "Sans un large accord du corps social, l'instabilité des dispositifs de la politique de l'emploi et le mirage d'expérimentations hasardeuses peuvent affecter gravement l'efficacité de la lutte contre le chômage". (exemplaire phrase creuse pour "bourrer" le mou du corps social. Faudra la réutiliser et... hein? L'actuel Résident le fait déjà? Ah, je n'avais pas remarqué...)

    "Bien sûr que je suis de gauche ! Je mange de la choucroute et je bois de la bière". (Non, là, j'abandonne!)

    +++

    «On s'irrite moins en fonction de l'offense reçue qu'en raison de l'idée 
    qu'on s'est formée de soi.» 

    [ François René de Chateaubriand ]


    (Madame Mc Mich, moche mais riche, crie "chiche" à celui 
    qui le lui dira en face)


     +++

    «On peut se prosterner dans la poussière 
    quand on a commis une faute, 
    mais il n'est pas nécessaire d'y rester.»

    [ François René de Chateaubriand ]



     "Si je quitte le mini cabinet de mon sous-ministère placardisé? 
    Bien sûr que non! 
    Pourquoi cette question?"

     +++

    «Après le malheur de naître, je n'en connais pas de plus grand 
    que celui de donner le jour à un homme.»

    [ François René de Chateaubriand ]


       Interrompant ses vacances en Balagne (Haute-Corse) dont son épouse est originaire, (super courage et belle abnégation), M. Bertrand a ajouté être venu "pousser un coup de gueule  (avec l'haleine fraîche je l'espère) contre les faux experts (alors que vous, évidemment...)  qui tiennent des discours attendus, (car votre parti n'en tient aucun bien sûr) les associations de bien pensants (je ne peux croire que vous apparteniez à une association mal pensante quand même!) et le Parti socialiste qui est à côté de la plaque sur la sécurité (plaque? celle marquée CRS, PJ, UMP, US ARMY? Heu... Pour le dernier sigle, je ne suis pas vraiment sûr)".
       Brocardant les socialistes (Peut-être qu'il n'y a pas qu'eux sur le terrain politique...), il a ajouté que l'UMP ne fera "jamais preuve de naïveté" ("plus de répression fera reculer la violence", "je laverai cette cité au kascher", etc...) "Jamais, a-t-il insisté, nous ne céderons un pouce de terrain à la violence, à l'ultraviolence (violence? ultraviolence? Faudrait qu'on choisisse, quand même. Brûler dix voitures = violence. 11 = ultraviolence, par exemple? Expliquez-moi. 
       Désolé de vous brocarder, Monsieur l'expert, mais c'est vous qui avez commencé).

     +++

    «Il y a des temps où l’on ne doit dépenser le mépris qu’avec économie, 
    à cause du grand nombre de nécessiteux.»

    [ François René de Chateaubriand ] - Extrait des Mémoires d'outre-tombe



        Vendredi à Grenoble (il y a 15 jours), le président de la République avait menacé (Ouh, on a peur...) de déchoir de la nationalité française (on tremble, on tremble...) toute personne d’origine étrangère (beurk! Mais qu'est-ce que ça veut dire "origine étrangère"? Si on est étranger, on peut quand même, si on comprend bien, être français? Pas clair le propos...) qui porterait atteinte à la vie (atteinte simplement? Et si la personne le tue franchement, par exemple, qu'est-ce qui se passe?) d’un policier, d’un gendarme ou de tout autre représentant de l’autorité publique.
        Ce matin, dans le "Parisien", le ministre de l’intérieur va encore plus loin (Maintenant, on est terrifié). Des actes de "délinquance grave" (compris entre le vol de poule et les rétro-commissions, l'évasion fiscale, le mensonge d'état, les promesses non tenues, etc, par exemple?) devraient selon lui entrainer la perte de la nationalité française. (Hé ben dites donc... Super gouvernement qu'on a là, hein? Qui, en pleine canicule estivale continue à nous faire les gros yeux et à grogner "scrogneugneu"...)


     Luc Desle
    « "Il faut une infinie patience pour attendre toujours ce qui n'arrive jamais". Pierre Dac. citations.com"On n'apprend pas aux vieux pingres à faire des grimaces". Benoît Barvin in "Pensées décomposées" »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :