• °°°
    "A nosotros, nos gusta el dinero"

    Traduction:
    (Parce que le président tchétchène 
    est un ami du foot et de la liberté d'expression)

    °°°
    Pourquoi ces stars du foot ont-elles joué 
    pour le président tchétchène ?

       (...) Razman Kadyrov, président tchétchène, est régulièrement pointé du doigt par les organisations humanitaires. En 2007, lorsqu’il avait été investi dans ses fonctions, Ouest France relayait les propos d’Anna Politkovskaïa, journaliste russe assassinée en 2006: «Ramzan est au-dessus des lois. Les règles qui valent pour tous ne s'appliquent pas à lui, puisqu'il combat les terroristes à sa façon. En vérité, il ne combat nullement les terroristes. Il est bien trop occupé à piller le pays. Et c'est ce pillage qu'il camoufle en lutte antiterroriste».
       C’est à l’invitation de cet homme que quelques anciens footballeurs de haute renommée ont participé à un match à Grozny, le 11 mai. Parmi eux, Diego Maradona, Luis Figo, Franco Baresi, ou encore les Français Fabien Barthez, Jean-Pierre Papin et Alain Boghossian (membre de l'encadrement de l'équipe de France...). (...)

    Mickaël LOUÉDEC
    article, infiniment plus détaillé, à lire sur:

    °°°
    "Si on a peur du nucléaire?
    Vous n'y êtes pas du tout...
    On joue dans un film consacré au gaz moutarde...
    - Dijonnais...
    - Aahaha!!! Qu'ess-ce que t'es c..., toi!"

    GB: feu vert pour le nucléaire civil
    Avec Reuters

       (...) La Grande-Bretagne ne renonce en rien à ses projets de nouvelles centrales nucléaires et va maintenir ses réacteurs d'ores et déjà en service, a déclaré aujourd'hui le gouvernement britannique, qui a reçu un rapport des services d'inspection lui donnant le feu vert (comme c'est étrange...). La position de Londres contraste avec celles du Japon, de l'Allemagne et de l'Italie, qui revoient leurs projets nucléaires à la lumière de la catastrophe de Fukushima au Japon. 
       Dans un rapport intérimaire, l'inspecteur en chef des installations nucléaires britanniques, Mike Weightman, tient à rassurer le gouvernement sur le fait que le pays n'est pas exposé à des risques naturels comme ceux - séisme et tsunami - à l'origine de l'accident de Fukushima, survenu le 11 mars (of course). (...)


    °°°
    "Si je connais le nom d'un prison près de New-York?
    En voilà une question idiote!"


    La stratégie de la diversion

       (...) Qu'un riche, un puissant, vienne à chanceler et voilà que la cohorte de manipulateurs, des larbins, des chiens assis, tout à son affaire, le tire-larmes branché sur énergie nucléaire, se met en branle pour remplir les océans de sa viscosité.
       Le contrôle du social ne s'épanouissant qu'en créant et en développant la stratégie de la diversion, la classe dirigeante use et abuse de cette corde pour détourner le quidam de ses vrais soucis. Pour que le couillon reste couillon, rien de tel que de lui faire croire qu'on pense à lui en permanence - cela est vrai - et pour ce faire on le submerge avec de la distraction. C'est ainsi qu'on procède avec les animaux domestiques, pas d'autre intérêt que celui de le tenir bien en main au bout de la laisse. C'est le nonosse à rogner, si tu es sage !
       Qu'il s'agisse de DSK aujourd'hui, du mariage princier hier ou de la mort de Ben Laden plus récemment, plaisir et douleur, main dans la main, on fait appel à l'émotion pour tuer dans l’œuf l'esprit critique des individus. Coupable ou innocent, vrai ou faux, ce qui compte c'est la prise en otage des esprits.
       Pour faire oublier le désastre social auquel nous sommes confrontés : chômage massif, précarité, délocalisations, profits patronaux, salaires ne garantissant plus un niveau de vie acceptable et cette peur du lendemain chevillée au corps comme une maladie honteuse, un seul responsable : le pauvre.
       En fustigeant les « chômeurs tricheurs », Sarko avait ouvert une brèche dans laquelle s'est engouffré ce bon soldat Wauquiez  avec les bénéficiaires du RSA qu'il veut contraindre à assumer cinq heures de travail obligatoire par semaine en échange de cette aumône. Une mesure qui n'est pas sans rappeler celle du Service du travail obligatoire – si, si ! - pendant l'occupation allemande... Tout ça pourquoi ? Pour que le plus petit se fasse écrabouiller par moins petit que lui et ainsi de suite, pendant que les gros lards se la coulent douce ! (...)
    Publié par lediazec
    Lire le reste - et les autres post sur:


    °°°
    "Heu... Si tu pouvais tirer moins fort..."

    Gisèle Halimi : 
    « Le respect des femmes doit prévaloir »
    Corinne Thébault 
    (extrait d'un entretien avec Gisèle Halimi)


       (...) Que vous inspire le spectacle de la justice auquel nous assistons depuis deux jours à la télévision autour de Dominique Strauss-Kahn ?
       GISÈLE HALIMI. C’est pour moi une leçon d’indépendance et d’intégrité de la justice américaine. Le fait de voir Dominique Strauss-Kahn, un homme puissant, encadré par des policiers, au tribunal, cela montre à quel point il n’y a pas dans ce pays de justiciable VIP! Mais bien sûr, on ne peut pas s’empêcher de ressentir une sorte de commisération à l’égard de la chute d’un homme.
       A vous entendre, DSK est potentiellement coupable ?
       C’est cela dont il s’agit. Il est possible que de tels actes aient été commis et je suis même persuadée que si cette affaire était arrivée en France, on n’en aurait rien su. Ce qui se passe aux Etats-Unis, avec la brutalité de cette justice, réaffirme la dignité de la femme et la protection des plus faibles. Il faut le dire, c’est une victoire des féministes américaines qui, depuis des années, ont travaillé pour démontrer que le harcèlement sexuel, le viol étaient des faits graves. (...)
    A lire sur:
    "Ça suffit, vos plaisanteries...
    - Mais... Mais on ne plaisante pas! 
    Surtout sur le sexe masculin..."

    Pourquoi le pénis de l'homme a perdu ses épines
    Par Louise Culot 

    (...) Pénis lisse, durée de la pénétration et… monogamie

       L'étude de l'université de Stanford associe la disparition des épines au développement de la monogamie chez l'homme. En effet, un pénis lisse permettrait une copulation plus longue, caractéristique d'une stratégie de reproduction monogame.
       Selon les auteurs, si l'ablation des épines réduit la sensibilité de l'organe mâle, elle augmente aussi la durée de l'intromission (ou de la pénétration, en langage vulgarisé). En d'autres termes, le mâle éjaculerait moins vite sans épines. Cette argumentation relève bien sûr de l'hypothèse puisque les chats, au pénis rugueux, ont une durée de copulation plus longue que le taureau, au pénis lisse.
       L'homme aurait donc perdu ses épines parce qu'il préférait se garder pour une seule partenaire (hum...). Ou encore, il a trouvé de moins en moins de femmes en chaleur face à son pénis boursouflé et a dû s'adapter au risque de ne plus pouvoir se reproduire. (...)


    Pour lire en entier ce très intéressant article, se reporter à:

    °°°
    Luc Desle

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique