• "Mécontents de la tenue de leur maison par Boucle d'Or, les trois ours, après s'en être régalé, se mirent à la recherche d'une nouvelle cruche". Jacques Damboise in "Pensées à c


    +++
    - Génial, ce rachat!
    - Super, vraiment!
    - Non, bien, c'est tout.
    - Moi j'm'en fous...

    (L'avis de cette Commission indépendante 
    était favorable à 90%...)

    +++
    Le CSA doit rendre un avis 
    sur le rachat de Direct 8 par Canal +
    LEMONDE.FR avec AFP

       (...) Le rachat des chaînes gratuites du groupe Bolloré par Canal + ne pourra pas se faire sans avis du Conseil supérieur de l'audiovisuel. Son président, Michel Boyon, a rappelé vendredi que "la loi prévoit" que le CSA donne son aval à des opérations comme le rachat, annoncé jeudi, de 60 % du capital de Direct 8 et Direct Star par la chaîne cryptée.
       "Je n'ai pas à ce stade de jugement à porter, il y a des procédures qui vont faire intervenir l'Autorité de la concurrence et le CSA, comme dans d'autres affaires précédentes", a déclaré M. Boyon, qui venait de remettre à François Fillon un rapport sur l'avenir de la télévision numérique terrestre (TNT) (qui a coûté combien?). Selon lui, "la loi prévoit que sur chaque opération de ce type, le CSA doive intervenir". "Ce sont des procédures classiques, j'ai appris la chose, je n'ai pas de dossier encore là-dessus, donc je n'ai pas d'opinion formulée", a ajouté M. Boyon. "Il faut que les sociétés se mettent d'accord entre elles, scellent les vrais accords, ça peut prendre du temps", a-t-il précisé (le reste s'est perdu dans les ronflements des journalistes?). (...)
    Suite du blabla sur:

    +++
    "Moi... Reuh... Le pétrole... Rrr... 
    J'aime pas trop... 
    Je sais pas pourquoi, sigh"
    Le gouvernement se réjouit 
    de la découverte de pétrole en Guyane

       La découverte d'hydrocarbures en Guyane pourrait représenter à terme un potentiel économique majeur, estime vendredi le gouvernement français dans un communiqué.
        La société britannique Tullow Oil a découvert du pétrole au large du département français lors de forages, faisant naître l'espoir d'un réservoir exploitable.
       Le gouvernement estime qu'il faut poursuivre le forage en cours avant de procéder à plusieurs autres forages d'exploration. Si les forages sont positifs, la mise en place d'une exploitation pourra être envisagée mais cela ne ne pourra se faire avant plusieurs années, préviennent les ministères de l'Ecologie, de l'Energie et de l'Outre-mer dans un communiqué commun (Ah bon... Pendant ce temps-là, faudra quand même se serrer la ceinture de rigueur?).
       «Si une exploitation d'hydrocarbures s'avère possible, l'Etat veillera tout particulièrement à ce que les collectivités, les entreprises locales et plus généralement la population de la Guyane bénéficient des retombées économiques», dit le texte (mais pas le gouvernement?).
    Reuters


    +++
    "Je vous présent' un d'nos z'hommes pol'tiques
    les plus z'honnêt's!
    - Oh, Monsieur le Résident,
    c'est trop, vous allez me faire rougir..."
    Sénat: Ces très chères 
    retraites complémentaires

       (...) Etre sénateur, ça a du bon, surtout lorsque l’on est à la retraite. Certains d’entre eux toucheraient des compléments d’indemnité allant jusqu’à plus de 5.000 euros, révèle Médiapart ce vendredi.
       Le règlement de la caisse de retraites du Sénat, publié en intégralité sur le site d’informations et «tenu secret jusqu’à présent», indique que les sénateurs les plus gradés (président de groupe, de commission, secrétaire de bureau, etc.) peuvent toucher des compléments allant de 700 à plus de 5.000 euros s’ils ont occupé l’une de ces fonctions pendant trois ans.
       Médiapart estime ainsi que l’ancien sénateur Michel Charasse (ex-PS), par exemple, toucherait plus de 13.000 euros du Sénat, «qui s'additionnent à son indemnité de 12.000 euros au Conseil constitutionnel et à ses autres retraites.» Contacté par le site d’informations, le Palais du Luxembourg a refusé de s’exprimer sur un sujet qui pourrait faire tâche (ah bon, pourquoi?) à deux semaines des élections sénatoriales
    C.C.

    +++

    "Pompompompom... Pompom...
    Tu peux me caresser, si tu veux...
    - Malgré ta grosse voix, j't'aime bien, tu sais..."
    (Ce bon gros nounours savait attirer les gentils n'électeurs
    un rien naïfs, fallait bien le reconnaître)

    +++
    Rappel
    sur nos amis les politiques intègres:

       (...) Après l'élection présidentielle de 2002, il (MC) apporte son soutien à la réforme Fillon sur le régime des retraites en affirmant que le PS avait préparé une réforme comparable au cas où Lionel Jospin aurait été élu (cafteur!).
       Lors de l'entre-deux-tours de l'élection présidentielle de 2007, il crée la surprise (l'écoeurement?) en recevant chaleureusement, dans sa mairie, le candidat UMP Nicolas Sarkozy. Le 15 avril 2008, Michel Charasse est suspendu du Parti socialiste sur décision du bureau national, pour avoir soutenu un candidat dissident à la présidence du conseil général du Puy-de-Dôme.
       Le 28 mai, après avoir refusé un ultime compromis que leur proposait le bureau national, Michel Charasse et dix-sept conseillers généraux du Puy-de-Dôme sont exclus du PS. Le sénateur trouve alors refuge au groupe du RDSE, bien que ce groupe soit l'auteur de l'amendement de l'article 89 de la loi n° 2004‑809 favorisant l'école privé (MC n'avait pas lu cet article, trop de boulot, vous comprenez...).
       Le 24 février 2010, Michel Charasse est nommé membre du Conseil constitutionnel par le président de la République, Nicolas Sarkozy.
    Lire (pour s'édifier?) la fiche entière sur:
    +++
    Luc Desle
    « "Souvent, au Rotary Club, on ne s'entendait pas". Benoît Barvin in "Pensées contrites""La langue de fiel de cet homme politique finit par l'empoisonner". Benoît Barvin in "Pensées pensées". »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :