• "Ma crise d'élimination commença quand je pus me débarrasser de ma Belle-Mère". Jacques Damboise in "Pensées oùlàlà"

    ùùù

    Pensées pour nous-mêmes:

    (POÈTE, TOUJOURS,

    RAISONNEUR, JAMAIS)

    ùùù

    "Longtemps, longtemps" Charles Trenet

    ùùù

    https://www.actualitte.com/article/patrimoine-education/charles-trenet-un-doodle-pour-le-fou-chantant/41389

    Leurs chansons courent 

    encore dans les rues...

                         La poésie, l'art sont sources de bonheur et d'harmonie : les poètes créent, souvent, des oeuvres inoubliables, des chansons qui restent gravées dans les esprits... Le temps passe, mais on  n'oublie pas les chansons de Brassens, Ferrat, Brel et tous les autres.

       Charles Trénet a écrit une de ses plus belles chansons sur ce thème : L'âme des poètes. Le texte s'ouvre sur l'adverbe "longtemps" répété à trois reprises, ce qui permet de souligner l'écoulement irrémédiable du temps. Les voyelles nasalisées "on, an" suggèrent le balancement inlassable des âges et des époques qui se succèdent.

       Mais, bien que le temps ait accompli son oeuvre, que les poètes soient partis, leurs chansons restent vivantes, éblouissantes, elles sont d'ailleurs personnifiées, grâce à un verbe de mouvement, dans l'expression : " leurs chansons courent encore dans les rues."

       Et c'est "la foule" qui les chante, les fait revivre, les anime d'un nouveau souffle. On perçoit, là, tout le succès populaire de ces chansons d'autrefois : peu importe si les paroles sont, parfois, un peu modifiées... On garde l'air en mémoire et il suffit de chanter : "la la la... la la..."

       Le poète imagine, alors, que sa propre chanson pourra un jour "bercer un chagrin", faire oublier la tristesse du monde, ou encore accompagner un bonheur, apporter un sourire à un mendiant.Ces différentes situations évoquées montrent que ces musiques nous accompagnent, en maintes circonstances, tout au long de nos vies.

       Ainsi, l'âme des poètes reste bien vivante, elle est symbolisée par leurs chansons pleines d'harmonie, de poésie, de tendresses, de bonheurs et de larmes.Ces chansons sont, de plus, universelles : elles parlent au coeur de chacun d'entre nous : Filles et garçons/ Bourgeois, artistes /Ou vagabonds : l'énumération et les jeux d'oppositions soulignent la diversité du public.

       La poésie est liée, dès les origines, à la musique : Charles Trenet nous le rappelle dans cette chanson, elle fait, aussi, partie de nos vies, elle nous berce dans maintes occasions, adoucit les souffrances, les dénonce parfois, les met en évidence.

      La mélodie de cette chanson légère, aérienne mime des musiques qui virevoltent dans l'air !La simplicité du texte nous touche et nous fait percevoir toute l'importance que revêt la poésie... L'âme des poètes survit à travers leurs œuvres, elle nous accompagne et nous séduit par la sensibilité, l'émotion qui s'expriment dans la musique, les textes, les mots...

    Le blog :

    http://rosemar.over-blog.com/article-leurs-chansons-courent-encore-dans-les-rues-123775655.html

    ùùù

    Benoît Barvin

    « "La mort de Dieu n'a jamais fait aucun doute". Jacques Damboise in "Pensées circonstanciées"."L'Amour sans défaut est une vaste fumisterie". Jacques Damboise in "Pensées à contre-pet". »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :