• "Les cheveux de la fille d'Attila ne repoussèrent jamais". Jacques Damboise in "Pensées à contre-pet"

    °°°
    Pensées pour nous-mêmes:

    (LE SAGE NE SE DÉPARTIT JAMAIS DE SON CALME,
    SAUF QUAND IL LE DOIT)

    °°°
    "Ok... Je partage l'information avec vous...
    Avant de vous liquider. OK?
    - Ben, c'est-à-dire..."
    Jeremy Rifkin : 
    « Partageons l'énergie comme l'information »
    Sophie Verney-Caillat 

       (...) L’Américain, pour qui on est entré dans la « civilisation de l’empathie », donne une leçon de modernité à Sarkozy, chantre du nucléaire.(...)
       (...) Qu’Internet bouleverse les individus au point de faire l’histoire, c’est établi. Mais comprendre « la révolution de l’énergie » dont parle Rifkin est moins évident. La « troisième révolution industrielle » consiste à ce que chacun devienne producteur d’énergie. Rifkin est persuadé que « l’immeuble de l’avenir sera une centrale électrique ». Des immeubles de bureaux à énergie positive sont déjà construits, y compris en France, mais marginalement.
       Au lendemain de Fukushima, le nucléaire est certes débattu mais pas vraiment remis en cause, en tout cas pas en France. Rifkin explique nos particularités :
       « La France a une culture très centralisée. Je comprends que de Gaulle ait voulu le nucléaire au nom de l’indépendance, après la guerre, mais aujourd’hui, il faut reconnaître que la technologie n’est pas satisfaisante :
       les 437 réacteurs du monde produisent seulement 6% de l’énergie mondiale. Si l’on voulait que cette technologie ait un impact sur le réchauffement climatique, il faudrait que 20% de l’énergie mondiale soit issue du nucléaire... personne ne pense que ça va arriver !
       Sans compter qu’on ne sait toujours pas quoi faire des déchets, et qu’on va manquer d’uranium d’ici 2025-2035 ; et, encore plus important, il faut vous le dire les gars : vous n’avez pas assez d’eau ! Il en faut énormément pour refroidir les réacteurs des centrales.
       Alors moi je dis, vu que le nucléaire ne crée pas d’emploi et rend possible des irradiations, pourquoi continuer à investir dans une telle énergie ? »

    Lire l'article sur:

    °°°
    "Mon dernier contrat va me rendre super riche...
    - C'est génial, mon chéri!
    - Mais il implique certains sacrifices..."

    gqmagazine.fr
    Johnny Depp dans Edward aux mains d'argent 

    États-Unis : 
    les PDG ont empoché 
    2 milliards en 2011
    Isabelle Chaperon 
       (...) Quelque 757.515 iPad (à 499 dollars pièce) ou encore 33 ans de rémunération de Jeffrey Immelt, le patron de General Electric: le New York Times s'est amusé à calculer (ahaha... Super amusement, ça...) ce que représentait l'enveloppe exceptionnelle de 378 millions de dollars, attribuée à Tim Cook, le PDG d'Apple pour 2011, l'équivalent de 42.000 dollars de l'heure. Compte tenu de la récente envolée de l'action Apple, ce package -pour l'essentiel en actions bloquées au moins pendant cinq ans- vaudrait 634 millions de dollars…
       Cela va sans dire, le successeur de Steve Jobs est le patron le plus gâté des États-Unis par son conseil d'administration. Selon une étude du cabinet Equilar pour le New York Times, les 100 patrons les mieux payés des États-Unis ont empoché au total l'an dernier 2,1 milliards de dollars. Un montant en hausse de 2%. En moyenne, chacun de ces PDG a obtenu 14,4 millions de dollars.
       Le second, habitué du palmarès, Lawrence Ellison d'Oracle, a gagné 77,6 millions de dollars. Le troisième avec 53,3 millions de dollars, Ronald Johnson, arrivé cet automne à la tête des grands magasins JC Penney, est un nouveau venu. En fait, le distributeur, pour débaucher cette star d'Apple, a dû le dédommager en lui offrant des actions JC Penney à la place des titres du géant électronique qu'il ne pourrait toucher s'il démissionnait. Une mauvaise affaire, jusque-là: ces actions Apple vaudraient près de 160 millions de dollars, contre moins de 60 millions pour celles de JC Penney.
       Pour combattre des excès qui ont contribué à la crise financière de 2008, le Congrès a adopté une réforme qui pousse à davantage de transparence sur la rémunération des patrons et donne aux actionnaires plus de poids sur la détermination de ces enveloppes, comprenant cash, bonus et stock-options.(...)



    °°°
    "Je viens d'avoir une discussion très intéressante
    avec Monsieur Figaro..."
    Hollande boycotte Le Figaro : 
    courageux ou anti-démocratique ?
    (ouah... La question qui tue!)
    François Krug

       (...) Un candidat à la présidentielle peut-il refuser d’accorder un entretien à un des principaux quotidiens français ? (ben, oui, quand celui-ci est un vrai torchon, assumé comme tel...) C’est le choix – assumé – de François Hollande : il refuse de répondre au Figaro, trop sarkozyste à son goût.
       Etienne Mougeotte (Mougeotte!!!), le directeur du Figaro(Pravda), l’annonce ce matin à ses lecteurs : « Avant le premier tour de la présidentielle, Le Figaro a souhaité publier quatre grands entretiens, avec François Bayrou, François Hollande, Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy.
    Tous ont donné leur accord, à l’exception de François Hollande, qui n’a pas souhaité répondre aux questions des journalistes du Figaro. »
       Etienne Mougeotte n’explique pas pourquoi Le Figaro n’a retenu que quatre des dix candidats à la présidentielle. Ses lecteurs devront notamment découvrir par eux-mêmes ce que Jean-Luc Mélenchon réserve à leur patrimoine. (ahaha... l'humour... Décidément, François, tu l'as hilare, ce matin)

    °°°
    "Vooooteeeez pour noooouuuussss!!!"


    INNEROPTICSMAUD MADISON

    (Les conseillers du Résident
    étaient un rien ringards)

    °°°
    Benoît Barvin (et Jeacques Damboise)
    « "Cette belle Belge bécotait buccalement ce bobby béat qui balbutiait 'est bon, Bon Bieu que est bon'". Jacques Damboise in "Pensées à petits pots""Ce policier stylé s'éclipsait toujours après avoir tiré sur ses victimes". Jacques Damboise in "Pensées poussives". »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :