• "Le sac d'embrouilles et le sac de noeuds étaient copains comme cochons". Benoît Barvin in "Pensées pensées"


    %%%

    "Je suis... déçu, c'est ça... meurtri aussi...
    Moi, je fais toujours confiance et les z'ôtres, 
    eux, ils m'arnaquent...Sob... C'est pas juste..."
    Logements/Jérusalem: 
    les USA "déçus" 

       (...) Les Etats-Unis sont "profondément déçus" par l'annonce de l'approbation, par le gouvernement d'Israël, de la construction de 1.100 nouveaux logements dans le quartier de colonisation juive de Gilo à Jérusalem-Est, a réagi le département d'Etat. Cette décision "est contre-productive à l'égard de nos efforts pour reprendre des négociations  directes (quelles négociations?) entre les parties", a ajouté la porte-parole Victoria Nuland (en dissimulant un bâillement) . (...)

    %%%

    "Tourisme sexuel? Il en a de bonne, celui-là!
    Si au moins on avait des dessous propres,
    mais c'est pas le cas, pauvre tâche!"

    Le tourisme sexuel 
    fait des ravages en Afrique

       (...) Du Maghreb à l'Afrique de l'ouest, le tourisme sexuel s'est complètement banalisé, d'autant plus vite que l'impunité est grande. Il n'est pas l'apanage des Occidentaux. Les ressortissants des pays du Golfe font eux aussi leur «shopping» en Tunisie, au Maroc et au Sénégal. «Il faudrait être hypocrite pour affirmer ne s'être jamais trouvé dans un restaurant à la mode ou celui ou celle venu(e) du Nord offre un généreux repas à un gamin du coin...mais chut silence! Nous sommes priés de détourner les yeux et de n'en parler qu'à l'abri des murs. Quant à Marrakech...Les récits qui courent au Maroc sur les avanies que subissent des mineurs derrière les murs de certains riads cossus sont épouvantables» souligne Le quotidien d'Oran.
       Au Sénégal, le tourisme sexuel est devenu une source essentielle d'argent. Dans une station balnéaire telle que Saly (à 80 kilomètres de Dakar), il est très visible. Présente elle aussi, la pédophilie se pratique beaucoup plus discrètement. La justice sénégalaise a arrêté plusieurs pédophiles occidentaux. Dans la Gambie voisine où l'Etat de droit est totalement absent, les pédophiles opèrent bien davantage à leur aise. Selon un rapport de l'UNICEF, «la Gambie est une cible de choix pour les pédophiles. Ils cherchent une destination discrète pour commettre leurs crimes en toute impunité». Ce petit pays est d'autant plus attrayant pour eux que ce qui s'y passe est très peu médiatisé.
       Une autre étude de l'UNICEF montre que 70% des Gambiens qui travaillent dans le tourisme considèrent que le sexe est l'une des principales motivations des étrangers qui viennent dans le pays et que les jeunes Gambiens «trouvent très chic d'être vus avec des Blancs». Près de 100 000 touristes débarquent chaque année dans ce pays d'un million d'habitants. Il s'agit essentiellement de Britanniques, de Suédois, de Norvégiens, de Danois, de Finlandais, de Néerlandais et d'Allemands. «Dans les hôtels pour touristes de Gambie, à l'heure du petit-déjeuner, on est frappé de voir le nombre de vacanciers célibataires. Des hommes et des femmes, blancs, la cinquantaine ou la soixantaine, assis tout seuls devant leur bol de céréales», rapporteThe Guardian. «On se demande qui ils ont laissé derrière eux. L'après-midi, on comprend mieux ce qu'ils attendent en retrouvant les mêmes messieurs autour de la piscine, faisant appliquer de la crème solaire sur leur dos cramoisi par des adolescentes gambiennes habillées en danseuses, l'air tout droit sorties d'un clip de la chanteuse Beyoncé. Quant aux Européennes - que l'on appelle ici des «Marie-Claire» elles sont entourées de trois ou quatre jeunes hommes à dreadlocks. C'est pourquoi une partie de la jeunesse gambienne attend avec impatience les jeudis et les vendredis, jours où les avions partis de Gattwick déversent leur contingent de vacanciers sur la «smiling coast»».(...)
    Lire l'article sur:

    %%%

    "Moi je voulais qu'on me subventionne mes chapeaux.
    Mais à la Commission, ils ont pas voulu.
    Je me demande pourquoi"
    L'Union européenne 
    subventionne la reine d'Angleterre

       (...) Pour ses terres de Winsor, la reine d'Angleterre a reçu plus de 255 000 euros dans le cadre de la PAC (Politique agricole commune) l'an dernier, selon le Mail on Sunday.
       Le journal a obtenu ce chiffre en faisant jouer la loi sur la transparence des documents publics (Freedom of Information Act). Il soulève la question de la légitimité des plus riches propriétaires d'Europe à recevoir de telles subventions (non, vous croyez?).
       La subvention est accordée à la ferme de Winsor, qui couvre 500 hectares (élevage, céréales…). Elle a été fondée par le Prince Albert, époux de la reine Victoria. (...)


    %%%

    (Le défilé de la Police Municipale à un euro fit jaser)
    Mandelieu: l’arrestation à un euro 
    crée la polémique

       (...) Depuis qu'Henri Leroy, le maire de Mandelieu-la-Napoule, a promis une prime d'un euro chaque fois que l'un de ses agents du centre de vidéo-protection permettrait l'arrestation d'un délinquant en flagrant délit, les réactions se multiplient. Et pour le moment, elles sont surtout négatives. Le syndicat national des policiers municipaux (SNPM) a été le premier à réagir. « Henri Leroy a annoncé cette décision le jour de l'inauguration du nouveau centre de vidéo-protection. Immédiatement, les confrères de la police municipale de Mandelieu m'ont appelé pour exprimer leur mécontentement », explique Frédéric Foncel, délégué départemental. (...)
       (...) Car selon lui, la mesure n'est absolument pas cohérente : « Qu'est-ce qu'il ne faut pas inventer pour se retrouver sur le devant de la scène, vraiment… Tout ceci est ridicule et n'apporte aucune crédibilité à la profession. Nous ne sommes pas des chasseurs de primes. Notre boulot, c'est juste de faire respecter la loi et non de chasser des têtes… », dit-il en promettant de suivre l'affaire de près, si toutefois le maire de Mandelieu passait à l'action. (...)
    Lire sur:

    %%%
    Luc Desle 
    (dit Le Mauvais Z'Esprit)
    « "Le dormeur du Val, ayant trop chaud, se fit lui-même quelques trous d'aération au côté droit". Benoît Barvin in "Pensées pensées""Cet esquimau glacé avait pourtant le sang chaud". Jacques Damboise in "Pensées à contre-pet" »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :