• "La pomme frite avait ses vapeurs". Benoît Barvin in "Pensées pensées"

    £££
    Pensées pour nous-mêmes:

    (SI TU VIS DANS LE PASSE,
    EVITE DE TE BLANCHIR LES CHEVEUX)

    £££

    "Dès qu'tu vois un d'ces p'tains de psy,
    tu tires!
    - Sans sommation?
    - Je veux, mon n'veu"
    (Tom Cruise dans Mission impossible) 

     La Scientologie veut-elle entrer à l'école ?
     Olivier Hertel

       (...) C’est un document édifiant. Un courriel qui, en quelques lignes, dévoile les velléités d’entrisme de la Scientologie dans les écoles. Plus intéressant encore, il révèle les pratiques de la Scientologie pour soutirer de l’argent à ses membres.
       Le message a été reçu le 1er juin par un adepte. L’expéditeur est David Hostettler, vice-président polyglotte de New Era Publication, l’une des deux maisons d’édition de la Scientologie. Dans un langage ésotérique (pour décrypter lire Parlez-vous le scientologue?) ce cadre dirigeant rappelle le combat que mène l’organisation contre la psychiatrie :
       «Comme tu le sais nous nous battons contre la loi inventée par les SPs qui permet de pouvoir librement interner chaque personne en France dans des hôpitaux psychiatriques. »
       SPs est l’abréviation de "Suppressive Persons", les ennemis de la Scientologie, considérées comme des «personnalités antisociales» par Ron Hubbard, le fondateur de la Scientologie. Selon Hostettler, les psychiatres font peser une grave menace sur «notre future génération – nos enfants». D’où cette initiative détaillée dans le courriel : «placer» un DVD de propagande intitulé «Le chemin du bonheur» dans les écoles de la République : «Nous avons les adresses de 44.229 écoles en France», assure le dirigeant de la maison d’édition. (...) 

    Lire l'article sur:

    £££
    "Je n'ai pas beaucoup aimé 
    cette  pièce de théâtre. 
    Il faut dire que je l'ai vue 
    dans de mauvaises conditions:
    le rideau était levé..."
     Marcel Achard
    priceminister

    "Y sent pas bon" disent les gens de l'UMP
    (avec un sens de la formule saisissant)

    £££
    Hollande au Bourget : 
    "un grand numéro de démagogie" pour Copé
    (qui a ajouté: "et je m'y connais!")

       (...) Le candidat socialiste à la présidentielle "est fidèle à son image: habile pour flatter un public de gauche, mais ce n'est certainement pas le discours d'un homme courageux. A aucun moment ne lui est venue l'idée de proposer une de ces réformes vitales (ah, l'outrance...) pour le pays (lesquelles?), au risque d'être impopulaire" (et Nous, on aime tellement le peuple, hein?), juge (juge!) le secrétaire général de l'UMP (Union des Mous de la Pensée?).
       Il "se garde bien de sortir du flou et de l'ambiguïté pour dire ce qu'il ferait à la place" des réformes mises en œuvre par le président Nicolas Sarkozy et il a fait "surtout un grand numéro de démagogie en direction de l'extrême gauche et des tenants de la démondialisation" (argh! L'insulte suprême... Vite, vite, que je me lave la bouche..." Sacré Ji Ef!).
       Ses déclarations contre le monde de la finance sont, aux yeux de Jean-François Copé, "un beau résumé de son discours: des grands mots pour éviter de formuler des propositions concrètes et crédibles" (heu... Là, pas faux quand même...). (...)

    £££
    "On peut défaire 
    n'importe quel bonheur 
    par la mauvaise volonté."
    Minerve ou De la sagesse
    Alain
    "Avec ce bonnet, je suis super heureuse!
    - Il t'en faut peu..."

    £££

    "Mon Université est meilleure que la tienne!
    - Tu veux parier?"

    (La saine concurrence entre universités
    existait déjà dans la Grèce classique)

    £££

    Des universités non sélectives, 
    gratuites et d'excellence ? Ça existe !
    Francois Garçon 
    enseignant-chercheur 

       (...) Gratuité et absence de sélection seraient-elles des répulsifs d’excellence ? Négligeons le classement de Shanghai, pour lui préférer celui du Times Higher Education, plus chic. A l’en croire, dans trois pays européens, il se trouve des établissements d’enseignement supérieur avec des résultats à faire pâlir d’envie tout notre édifice hexagonal. Surprise ! Contrairement à ce que nous dit "Challenges", ces établissements sont gratuits et non sélectifs ! (...)

       (...) Voyons-y de plus près. Dans l’ordre croissant du mérite, le troisième, le Karolinska Institutët, est situé en Suède, à Stockholm : six prix Nobel. Au reste, c’est elle qui décerne les fameux prix. Ici, la gratuité est complète, sauf pour les non ressortissants de l’UE (1800 SKR/an). Classée 45e position, l’établissement est numéro 3 dans le sous-ensemble des non-britanniques.

       En 2ème position vient la Ludwig-Maximilians-Universität München University à Munich. Les droits d’inscription sont de 542 euros/semestre, quasiment gratuits donc. Enfin, en pôle position, premier établissement européen, talonnant l’Imperial College, Oxford et Cambridge, on trouve l’Eidgenössische Technische Hochschule à Zurich (21 prix Nobel au compteur). Les droits d’inscription sont identiques à ceux de l’établissement précédent (580 SFR/Semestre). Aucun établissement français ne figure sur le podium.

       Les trois établissements sus mentionnés, situés dans trois pays différents, sont donc gratuits et, au moins au sens où on l’entend en France, non sélectifs. On y accède sur la base du dossier scolaire et d’un certain niveau de notes obtenues à la maturité (Suisse) ou à l’Abitur (Allemagne), soit l’équivalent de notre bac général.  (Ben ça alors...) (...)
    Article à lire sur:

    £££
    Luc Desle
    « "Cette femme avait de si belles fesses que, de peur de les abîmer, elle ne s'asseyait jamais dessus". Jacques Damboise in "Pensées à contre-pet""Quand il bluffait au poker, Pinocchio était vraiment ridicule". Jacques Damboise in "Pensées à contre-pet" »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :