• "La Belle au bois dormant était du bois dont on fait de jolies flûtes". Jacques Damboise in "Pensées à contre-pet".

    ¤¤¤

    Pensées pour nous-mêmes:

    (TOUT CE QUI EST INSTABLE

    EST DÉTESTABLE)

    ¤¤¤

    "Y'a que tout au fond de toi que je me sens bien"

    Source: victoriousvocabulary

    ¤¤¤

    http://www.leparisien.fr/societe/risque-de-cancer-du-sein-

    mefiez-vous-de-votre-deodorant-26-09-2016-6149991.php

    Les additifs :

    la chimie est partout...

       Les additifs sont partout, ils sont ajoutés, de manière insidieuse, à toutes sortes de produits, notamment à des produits alimentaires... leur nom de code commence par un E pour Europe et un numéro pour désigner leur fonction... Ces substances sont mentionnées en très petits caractères sur les emballages : on les voit à peine.
     

       Colorants, édulcorants, conservateurs, antioxydants, texturants, glutamate, orthophosphate de sodium, dioxyde de titane, de silice... La liste de ces substances est longue et impressionnante. Leurs noms semblent tout droit sortis d'un traité de chimie...  Les colorants alimentaires ont des effets secondaires reconnus : par exemple, des effets indésirables sur l'activité et l'attention des enfants... et on sait que les bonbons en contiennent beaucoup.... Les conservateurs pourraient, aussi, favoriser l'hyperactivité des enfants.  L'antioxygène E 320 est, quant à lui, classé cancérogène : il empêche les sauces et les yaourts de noircir. De plus, les effets des associations d'additifs ne sont pas étudiés sérieusement. (...)

       (...) A l'origine, les additifs étaient naturels : le carmin connu pour sa couleur rouge se trouve, ainsi, dans d'immenses champs de cactus, au Pérou : il ne s'agit pas d'une plante, mais d'un insecte, la cochenille qui est récoltée sur ces cactus. La couleur rouge vient de la sève de cactus dont se nourrit la cochenille. Autrefois, on s'en servait pour teindre les tissus, dorénavant on l'utilise dans de nombreux aliments, dans des boissons, viandes, yaourts... (...)

       (...) Pour la saveur, toute une panoplie d'additifs chimiques peut être mise en oeuvre. Pour fabriquer une mayonnaise industrielle, par exemple, on a recours à des oeufs, mais aussi de l'huile, beaucoup d'eau , de l'amidon modifié, de la gomme xanthane, et enfin pour le goût, le E 27, l'arôme mayonnaise : une sélection de molécules qui donnent ce goût mayonnaise dont le composant principal est le monoléate de sorbitane polyoxyéthylène, avec une composition chimique complexe.

     

       Les additifs ont différentes fonctions : diminuer les coûts, augmenter la durée de vie des produits, supprimer les bactéries, les moisissures... le produit conservera, ainsi, mieux sa texture, sa couleur... Certains de ces additifs chimiques posent plus particulièrement problème, ceux qui contiennent des nanoparticules, notamment le E 171 ou dioxyde de titane.  On trouve cet additif dans une multitude de produits : c'est un colorant blanc qui entre dans la composition de bonbons, de chewing-gum, de gâteaux, de certaines peintures, de dentifrices. de crèmes, de savons, de produits de beauté, de médicaments...

       A l'origine, il s'agit d'un minerai présent dans la nature : on l'utilise dans les montres, les ordinateurs, les avions pour sa résistance à l'érosion. Pour transformer ce minerai en poudre, on verse de l'acide, puis il est broyé en particules très fines, invisibles à l'oeil nu : des nanoparticules... Les étiquettes ne mentionnent pas la présence de ces nanoparticules : c'est, pourtant, une obligation européenne. Les consommateurs ne sont même pas informés : certains scientifiques vont jusqu'à comparer ces particules à l'amiante. Les effets de ces produits n'ont manifestement pas été suffisamment évalués.

       On trouve, aussi, du E 551 ou dioxyde de silice, un anti-agglomérant, dans le café, le sel, le sucre, les soupes... Ces additifs sont partout, mais jamais on ne trouve la mention Nano, pour bien avertir le consommateur. Les nanoparticules peuvent franchir les barrières biologiques et peuvent migrer vers le cerveau. De plus, ces particules sont toxiques quand on les respire, elles peuvent pénétrer dans les cellules et peuvent provoquer un stress cellulaire, notamment le cancer du poumon.

       Des chercheurs ont découvert que les nanoparticules affectent le système immunitaire de l'intestin et peuvent entraîner des lésions pré-cancéreuses, chez les animaux. En plus, certaines étiquettes ne mentionnent même pas la présence du E 171. Les lobbies, quant à eux, oeuvrent pour remettre en cause les études scientifiques sur toutes ces substances.

       L'EFSA, agence européenne de l'autorité de sécurité des aliments, institution censée être neutre et impartiale, est chargée de vérifier l'innocuité des additifs. Mais le système est complètement opaque, et des conflits d'intérêt ont été révélés à l'EFSA : 60 % des experts sont liés à l'industrie et à des intérêts commerciaux.

       Ainsi, notre alimentation et différents produits de consommation courante sont pollués par des additifs de toutes sortes dont les effets peuvent être délétères sur l'organisme humain. L'industrie agro-alimentaire, les lobbies mettent tout en oeuvre pour nous cacher cette réalité...

    Le blog :

    http://rosemar.over-blog.com/2017/03/les-additifs-la-chimie-est-partout.html

    Source : Un documentaire sur France 5
     
    Colorants, edulcorants, conservateurs, que cachent ils ?
    http://pluzz.francetv.fr/videos/colorants_edulcorants_conservateurs_que_cachent_ils_,154053429.html

    ¤¤¤

    Benoît Barvin

    « "L'homme de bon goût sait roter en silence, disait volontiers Madame D, maîtresse des élégances". Jacques Damboise in "Pensées à contre-pet"."Dans ce monde du silence, le bruit avançait sur la pointe des pieds". Jacques Damboise in "Pensées contrites". »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :