• "L'Homme Invisible se déguisait facilement en courant d'air". Benoît Barvin in "Pensées pensées".

    @@@
    Pensées pour nous-mêmes:

    (LES VIEUX PALAIS RÉSONNENT
    DE LA MORGUE DE CEUX QUI S'Y SONT ENTRETUÉS)


    @@@

    "Vous voyez, Monsieur le scientifique allemand...
    Si vous ne nous envoyez pas une fusée 

    dans la lune... C'est tout votre staff 
    que j'y envoie, à coups de pieds dans le c..."

    Wernher von Braun et le President Kennedy
    (Le président de ce grand pays n'avait pas
    une grande opinion de la gente savante)
    @@@

    L'Allemagne s'inquiète 
    de la pénurie de scientifiques

       (...) La pénurie de main-d’œuvre qualifiée s'accentue en Allemagne : mathématiciens, informaticiens, ingénieurs et médecins sont de plus en plus rares. Et malgré la crise économique dans leurs pays, les Grecs, Espagnols et Portugais hésitent encore à s’installer outre-Rhin.
       Pour Bernhard Rohleder, secrétaire général de la société Bitcom interrogé par la Deutsche Welle, il est nécessaire d’optimiser le système de formation allemand, de mobiliser les femmes sans emploi et les personnes proches de la retraite, et de moderniser la politique d’immigration.
       Problème : le pays souffre d’un manque d’attractivité.
       Bernhard Rohleder rapporte une discussion avec un informaticien indien : Il m’a demandé ce qu’il avait fait de mal pour qu’il doive aller en Allemagne. Pour un informaticien indien qualifié, aller en Allemagne est une punition. Ce n’est pas un pays de cocagne”.
       Les statistiques confirment cette désaffection : en 2011, 1221 médecins issus de pays hors zone euro se sont installés en Allemagne, soit 795 de moins que l’année précédente. (...) 

       (...) Pour remédier à ce problème, le gouvernement lance une campagne de publicité en Allemagne et à l’étranger, avec pour slogan “Make it Germany”. En anglais, afin d’atténuer la barrière de la langue. Selon Philipp Rösler, le ministre de l’économie, c’est le plus gros obstacle sur le chemin qui mène vers son pays.
       Mais pour certains, notamment dans l'opposition, l'immigration n'est pas la seule solution pour faire face à la pénurie de spécialistes scientifiques. Si les employeurs réclament une ouverture régulée des frontières aux travailleurs qualifiés, les syndicats affirment qu'il existe de nombreux hauts potentiels sur le marché du travail allemand.

       Ils mettent en avant le fait que chaque année, 65.000 allemands finissent leurs études sans décrocher d’emploi faute de formation suffisante. Par ailleurs, trop d'Allemands traversent encore, malgré la croissance retrouvée, des périodes de chômage de longue durée, ou doivent accepter des conditions de travail précaires.

    Lire sur:

    @@@

    "Ben, si les Chrétiens se mettent devant nos balles,
    c'est leur problème, hein? Moi, je m'en lave les mains"


    Nigeria: le chef de Boko Haram assure 
    dans une vidéo que la lutte continue

    Attaques meurtrières 
    dans des églises au Nigeria

       (...) Deux églises, dans le nord et le centre du Nigeria, ont été prises pour cible ce dimanche par des hommes armés, faisant plusieurs victimes parmi les fidèles. 
       Ils "ont commencé à tirer sur des gens à l'extérieur de l'église avant d'entrer dans le bâtiment principal pour poursuivre leur tuerie (...) De nombreuses personnes ont été tuées et blessées", a témoigné Hamidu Wakawa, qui se trouvait dans l'église de Biu Town, dans l'Etat de Borno (nord). 

       La police indique n'avoir pour l'instant aucune information supplémentaire sur cette attaque. Par ailleurs, dans la ville de Jos, située dans le centre du pays, un kamikaze a fait exploser sa voiture garée à l'entrée de la Christ Chosen Church. 

       Peu après l'attentat suicide, de jeunes chrétiens se sont rassemblés et ont érigé des barrages routiers avant d'être dispersés par la police. 
       Le Nigeria est secoué depuis un an par une série d'attaques contre des lieux de culte majoritairement chrétiens revendiquées par le groupe islamiste Boko Haram, qui veut imposer la loi islamique dans le nord du pays. (...) 

    Lire sur:

    @@@

    "Attention, Chatel arrive!
    - Il va encore faire du zèle...
    - Chatel, c'est qui d'abord?"


    Chatel faisait du zèle !
     L'INSTIT'HUMEURS


       (...) Ces dernières années, on a pris l’habitude de scruter avec attention les rapports de la Cour des Comptes sur l’Education Nationale : rares étaient les rapports portant sur le travail du ministère Chatel (lequel en bloquait leur parution de manière massive). On se reportait donc sur la très indépendante Cour des Comptes pour avoir des infos sur le pilotage politique de l’EN, avec appétit mais aussi avec frustration, car la Cour des Comptes s’occupe d’argent, de financement, de budget, et vous conviendrez que ça ne suffit pas à percevoir l’état d’un système éducatif, encore moins à sentir battre le pouls de l’école. La Cour des Compte avait ainsi durement critiqué la réforme phare de Chatel : la « masterisation »(formation des enseignants, sur laquelle un rapport caché de 2010 vient de sortir, édifiant) avant de confirmer que les inégalités s’étaient renforcées à l’école durant le quinquennat de Sarkozy. (...) 



       (...) Visiblement, Luc Chatel devait trouver que les objectifs de la RGPP étaient encore trop mollassons. Le rapport de la Cour des Comptes montre, chiffres à l’appui, que le ministre est en effet allé bien plus loin (voir les tableaux pages 37 à 41 du rapport) :



       - 16 000 postes devaient être supprimés en 2011, Chatel en a supprimé 16 811 ; finalement, les 1 000 postes que veut créer Hollande pour la prochaine rentrée correspondent à peu près à l’excès de zèle de Chatel pour 2011…

       - au primaire, c’est carrément 8 635 postes détruits pour 10 334 départs à la retraite, un taux de 84 % très supérieur aux 50 % prévus ! On sait pourtant, Luc Chatel en tête, que la France est l’un des pays où le nombre d’élèves pour un instit est le plus faible de tout l’OCDE (taux d’encadrement de 5 pour 100)…

       - notons cependant que l’enseignement privé a été épargné : Luc Chatel y a supprimé moins de postes que prévu (1 416 contre les 1 633 prévus) ;

       - le ministre n’a pas tenu sa promesse de reverser la moitié des économies ainsi réalisées aux enseignants : seuls 157 millions d’euros ont été reversés aux profs sur 404 millions, soit 39 % ; ces 157 millions ont été répartis entre les profs entrant dans le métier (85 % des enseignants n’ont rien touché) et les heures supplémentaires défiscalisées ;

       - les heures supplémentaires, justement : elles sont pointées du doigt par la Cour des Comptes, pour leur coût, mai aussi car leur recours a servi sur le terrain à masquer les conséquences des suppressions de postes. L’augmentation des heures supplémentaires traduit selon la Cour « l’inadéquation croissante de l’offre de formation aux moyens humains alloués sur le terrain ». Et dire qu’à la place de toutes ces heures supp’, on aurait pu créer des postes d’enseignants… (Rappelons que les heures supplémentaires telles que proposées par le candidat Sarkozy auraient coûté autant que les 60 000 postes promis par Hollande…) (...)



    Lire la suite sur:


    @@@

    « Tu ne voleras pas. 

    Le vol est pernicieux ;
     la carambouille dans les affaires 
    est bien plus sûre. »
    Ambrose Bierce 

    http://www.evene.fr/citations/mot.php?mot=vol



    Protestation Flash mob contre Bankia, la banque espagnole 
    dépassée par la crise. Un groupe de jeunes femmes
    est entré dans une succursale dans une mise en scène 
    de flamenco de Séville, dansant 
    et chantant: " Arrêtez le vol de banque"

    @@@
    Benoît Barvin
    « "La vie vaut la peine d'être vécue, surtout avant de mourir". Benoît Barvin in "Propos de mes voisins""Et pourtant, dit avant de mourir le Général Custer, ma cartomancienne indienne m'avait prédit une belle victoire". Jacques Damboise in "Pensées à contre-pet". »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :