• "Il était droit dans ses bottes mais tordu ailleurs". Jacques damboise in "Pensées à contre-pet".

    ***

    Pensées pour nous-mêmes:

    (TOUT CE QUE TU ES

    EST BEAU)

    ***

    "Je t'aime un peu... Beaucoup... Passionnément..."

    (via haus-a-la-mode)

    ***

    "Regarde-la! Ne vas pas me dire qu'elle

    n'utilise pas de botox!"

    pinterest.com

    "Assistant de stars, c'est laver des culottes

    et essuyer la coke de leur nez"

       Jack Sutherland est “personal assistant” : c’est-à-dire qu’il s’occupe des moindres besoins des stars dont il est l'employé.  Tous les besoins. Dans son livre “Stars, Cars, and Crystal Meth”, dont quelques pages ont été publiées sur le site de “The Independant”, il raconte :

       “J’ai échangé des potins avec des collègues qui ont dû aller chercher de la drogue, la garder sur eux, empêcher la star d’en prendre trop, puis essuyer son nez lorsqu’elle sortait des toilettes, parce qu’il y avait de la poudre blanche sur ses narines.”

       Jack Sutherland explique qu’il a dû laver des sous-vêtements de célébrités, parce que même les laveries des 5 étoiles ne vont pas assez vite pour elles. Ce qui fait le plus peur aux stars ? Qu’on leur dise “non”. Cela signifie qu’ils ne sont pas encore au firmament de leur carrière, ou qu’ils sont déjà has-been. Rien de tel pour déprimer.

       Alors, Jack Sutherland a dit oui à de nombreuses requêtes outrageuses. “Quand Beyoncé, ou quelqu’un d’autre, demande à ce qu’on repeigne sa suite en 'lila' avant qu’elle arrive, (...) elle se fiche probablement totalement du décor. Ce qu’elle veut, c’est savoir si elle est toujours la reine de l’Univers.”

       Le métier d’assistant est épuisant. Il faut moins dormir que son patron, être toujours disponible. “La plupart du temps, on est juste un réveil-matin, une théière, un ouvreur de portes, un livreur, un allumeur de cigarettes trop bien payé. (...) Toujours prêt, premier debout, dernier au lit. Premier devant la porte, à la fin du groupe de proches. Mais on ne peut jamais, contrairement à notre boss, être de mauvaise humeur. Ou oublier un sac.”

     

    À lire en + (et en anglais) sur The Independant >> http://www.independent.co.uk/news/people/stars-cars-and-crystal-meth-former-celebrity-pa-jack-sutherland-on-the-life-of-a-personal-assistant-a6905696.html

    ***

    Benoît Barvin

    « "Il achetait des billets de banque et les grattait en espérant avoir gagné le gros lot". Jacques Damboise in "Pensées peuchère"."Il était aussi gras qu'un moine sortant d'une cure d'obésité active". Jacques Damboise in "Pensées millésimées". »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :