• "Il donna une seule représentation, ce suicidé, qui n'eut aucun succès". Jacques Damboise in "Pensées à contre-pet"

    °°°
    Pensées pour nous -mêmes:

    (LE VRAI MAÎTRE N'EST QUE L'OMBRE
    DE LUI-MÊME)

    °°°

    "Si tu crois que c'est dans cette position 
    que tu vas mieux comprendre le monde des humains...
    - Ben... elle vaut bien l'autre, non?"

    Nils Forsberg: Akrobatpojke. (via hora-fericirii)

    °°°
    "Pour votre mission, chère Tara,
    vous devez absolument connaître
    le serbo-croate...
    - Oh non! Tout, mais pas ça...
    Heu... Le Français, ça ne serait pas mieux?"

    Patrick MacNee-Linda Thorson_1968


    Bruxelles en manque de traducteurs
    PresseuropSüddeutsche Zeitung

       (...) “Un service de langues qui bégaie”, titre la Süddeutsche Zeitung, qui rapporte que les institutions européennes à Bruxelles craignent “une situation babélienne”. Car la capitale européenne, où 2 500 traducteurs polyglottes convertissent tous les papiers, projets, recommandations et décisions dans les 23 langues officielles de l’Union – soit 2,2 millions de pages en 2011 – , se heurte à un manque de traducteurs compétents, notamment vers l’anglais.

       Depuis que l’enseignement obligatoire des langues étrangères a été abandonné au Royaume-Uni [en 2002], l’intérêt pour d’autres langues faiblit. (tiens, tiens...)
       De plus, si l’intérêt pour les “grandes langues” reste constant sur le continent, c’est la traduction des “petites” qui pose poblème.
       Trouver des traducteurs du néérlandais, de l’irlandais (gaélique) ou du maltais vers le tchèque represente un défi énorme, souvent insurmontable.

       L’allemand n’est pas en reste, note le quotidien de Munich, car il y a une pénurie de traducteurs maîtrisant la grammaire à un niveau professionnel. A cela s’ajoute la concurrence des salaires dans le privé, qui contribue au pessimisme des institutions européennes en manque de moyens. (...)


    °°°

    "Bon...
     Si j’atteins l'autre côté, c'est qu'elle m'aime.
    - Et si tu n'y arrives pas?
    - Ben je serai mort, c'tte question?!"


    Barbara Kruger is represented by Sprüth Magers Berlin London

    °°°

    "Mon cerveau va très bien, merci...
    Et si nous étudiions le vôtre,
    qu'en dites-vous?"


    Vous avez l’âge 
    de votre cerveau (et inversement)
    Winnie Covo

       (...) Que ce soit sur un téléphone portable, à travers une console, ou encore en ligne, ces jeux auraient par exemple le pouvoir de révéler à une femme de 65 qu’elle a le cerveau d’un enfant de 13 ans, et inversement! Pour le Professeur Jean-François Démonet du Service de neurologie du CHU du canton de Vaud en Suisse, tout ceci n’est qu’une illusion (non?).

       C’est la notion de quotient intellectuelle qui la première est venue embrouiller le grand public. En 1959, apparait le test de Wechsler visant à identifier les enfants dotés d’une intelligence supérieure. De là, sans valeur scientifique particulière, différentes théories sont apparues, et le concept d’âge mental est entré dans la pensée collective. «En somme, la notion est passée dans la culture populaire sans que toutes ces approximations soient sous-tendues par une quelconque réalité», remarque le Pr. Démonet. (...) 

       (...) Sous-entendre que le cerveau aurait une évolution différenciée de celle de l’humain dans son entièreté n’a en effet aucun sens. Il n’existe de fait aucune façon réelle de l’empêcher de vieillir. Il est en revanche possible de le garder alerte, par le biais d’activités communes. «La santé du cerveau vieillissant s’entretient autant en faisant son jardin ou en apprenant un nouveau point de tricot, qu’en faisant des casse-tête. Les preuves expérimentales qui montreraient l’intérêt de faire ce genre d’activité sont basées sur des présupposés extrêmement fragiles, pour ne pas dire fallacieux», continue l’expert.

       Si le cerveau «vieillit», c’est tout simplement sous l’influence du vieillissement naturel de l’être humain, ou du fait de pathologies associées à l’âge. Quant à vouloir faire en sorte qu’il reste le plus éveillé possible malgré le poids des ans, la solution existe: «l’hygiène du cerveau est la même que celle du cœur», explique le Pr. Démonet. De fait, tout ce qui est bon pour le cœur l’est aussi pour le cerveau. Ainsi, prévenir le sédentarisme, l’obésité, ou les facteurs de risques cardio-vasculaires (hypertension, diabète, hypercholestérolémie), est la seule vraie méthode à employer.

       «Il n’y pas de dissociation entre notre vie et celle de notre cerveau, réaffirme l’expert. Apprendre un nouvel itinéraire, ou faire quelconques activités, tout cela a au moins autant d’intérêt pour la santé que je ne sais quel jeu sur ordinateur».(...)

    Lire sur:

    °°°
    Luc Desle
    « "Il voyageait par Monts et par Veaux ce taureau pédophile". Benoît Barvin in "Pensées inconvénientes""Il aimait tellement les chiens domestiques aboyeurs qu'il les embaumait vivants". Jacques Damboise in "Pensées à contre-pet" »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :