• ***
    Pensées pour nous-mêmes:

    (TOUS LES JOURS TU ACCOUCHES DU SAGE,
    TOUS LES SOIRS IL RENTRE CHEZ TOI)


    ***

    (Chez lui, l'ex-Résident apprenait à peindre sur les murs,
    comme une caillera)

    BISON IN THE CAVE OF ALTIMIRA, C. 30,000 - 25,000 BCE


    ***
    (Ce dictateur ne sortait jamais sans
    ses veuves noires...)


    Pinochet sème encore 
    le trouble au Chili

       (...) De violents affrontements ont éclaté dimanche dans le centre de Santiago entre la police et quelque 30.000 manifestants opposés à une cérémonie en hommage à Augusto Pinochet, faisant 16 blessés - 14 policiers et deux journalistes - tandis que 25 personnes ont été arrêtées, selon les autorités

       Ces affrontements, parmi les plus violents de ces derniers mois, qui illustrent à quel point la figure de l’ex-dictateur divise encore la société chilienne (et pour longtemps, on l'espère, vu la stature du personnage), se sont concentrés près du théâtre Caupolicán, à quelques centaines de mètres du palais présidentiel où des manifestants cagoulés se sont opposés aux forces de l’ordre, armés de pierres et de bâtons.

       La police, qui avait déployé des moyens importants pour empêcher toutes violences, a pour sa part eu recours à des gaz lacrymogènes et à des lances à eau pour disperser les quelque 30 000 manifestants. Les heurts ont duré plus de trois heures .

       «Assassin, assassin !», scandaient les manifestants qui se trouvaient à proximité du théâtre Caupolican, dans le centre de la capitale chilienne, pour protester contre la cérémonie au cours de laquelle était projeté un documentaire intitulé «Pinochet», consacré à l’ex-dictateur resté au pouvoir de 1973 à 1990.

       «Il est totalement immoral que l’on rende hommage à un assassin, à un génocidaire, qui a assassiné, torturé, fait disparaître des gens ou les a forcés à l’exil, et a laissé le peuple dépouillé de tous ses droits sociaux» a déclaré Yolanda Contreras, une des manifestantes. Quelque 2 000 partisans de l’ex-général étaient réunis dans la salle de spectacles. (...)


    ***
    "Par Tous les Dieux de la Science!
    Cette loupe qui grossit
    me permet de vous voir
    ...hem... plus gros..."


    Lourdes: l'eau et le lieu 
    pourraient (pourraient???)
    influer sur les guérisons, 
    selon des scientifiques
    (donc les scientifiques... hem...
    n'en savent que t'chi)

       (...) "Je cherche des raisons rationnelles..." (et j'en trouve pas?), a noté (affirmé serait mieux) le Pr Montagnier, co-découvreur du virus du sida, qui a exposé ses théories sur l'influence sur la santé des ondes électromagnétiques de très basse fréquence de l'eau, en général.
       "Je ne peux pas expliquer les miracles", a déclaré pour sa part la rhumatologue américaine Esther Sternberg en affirmant qu'un lieu comme les Sanctuaires (prière, chants...) créait des "émotions" et que celles-ci avaient sans doute "un rôle sur la santé, la guérison des malades" (hé, les gars, c'est où qu'on acquiert le titre de scientifique? Moi j'y vais immédiatement, hein?).

       Le Pr Montagnier a voulu porter "un message de science à côté de celui de la foi", a-t-il prévenu (pourquoi prévenu?) devant les participants de ce colloque organisé par le Bureau des constatations médicales de Lourdes sur le thème de la guérison "sous l'angle de la raison et de la science, en lien avec l'influence de la foi et de la prière sur la santé humaine" (ouah... super colloque qui débouche sur peau de z...).
       Il a rappelé les "perturbations" (maladies neuro-dégénératives, cancer...) que pouvaient provoquer dans le corps humain les ondes électromagnétiques, ainsi que ses propres expériences sur la structure de l'eau et son rôle dans les pathologies humaines (un peu de pub, en passant...).

       Il a ainsi laissé entendre (laissé entendre? Un scientifique!!!) que l'eau de la source de la grotte de Lourdes, le lieu où auraient eu lieu les apparitions, pourrait influer sur la santé des patients, tout en soulignant que les analyses de cette eau n'ont fait apparaître aucune propriété particulière. (Bon, les gars, je suis pressé, je dois assister à un colloque sur le thème: science et religion, même combat obscurantiste?) (...)


    ***
    « L’apaisement réside en chacun de nous. »
     Dalaï Lama
    Inde: un Tibétain tente de s'immoler 
    devant l'ambassade de Chine à New Delhi

    Quand Jean-Marc Ayrault déclarait 
    publiquement son soutien au dalai lama
    (Ouf! On a évité "flamme")

       (...) Lorsque Jean-Marc Ayrault était maire de Nantes, il avait hissé un drapeau tibétain au fronton de sa mairie lors de la visite du dalai lama, le leader spirituel des Tibétains. Cela peut-il empoisonner  (oh, le vilain mot) l’avenir des relations franco-chinoises, se demande le site Aujourd’hui la Chine ? (hem... realpolitik et tutti quanti obligent, ça serait étonnant... Encore une question sotte et grenue du personnel journalistique)

       Il faut rappeler qu’en 2008, la rencontre entre Nicolas Sarkozy et le dalai lama avait provoqué une crise diplomatique entre Paris et Pékin. Or, en 2008, au plus fort de la brouille franco-chinoise, Jean-Marc Ayrault, alors député-maire de Nantes avait reçu le dalai lama à l’Hôtel de Ville et n’avait pas caché ses très fortes sympathies pour le chef spirituel tibétain.

       « Vous êtes ici chez vous, cher dalaï-lama, dans cette ville symbole de liberté depuis la signature en 1598 par le roi Henri IV de l’Edit de Nantes (…) Votre combat est juste et c’est pourquoi je l’ai toujours soutenu dans mes différentes responsabilités ». (...)


    Lire sur:


    ***
    Luc Desle

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique