• "Esseulée, la petite Tchernobyl attendait patiemment ses petites copines". Benoît Barvin in "Pensées à contre-pied"

    $$$


    "Moi je suis enceinte d'une nouvelle catastrophe nucléaire... 
    J'attends la naissance avec impatience"



    $$$


    extrait du livre: 
    Confessions d’un banquier pourri” (tautologie?)


    Scan "emprunté" au blog suivant, dont je recommande la lecture journalière:

    $$$

    "Je bois un coup... Hips! A ma nomination de grand chambellan"


       Le nouveau ministre des Affaires étrangères, le vrai, le fort, le tatoué, celui qui rassemble les diplomates égarés ou indignés, aura donc duré exactement deux semaines. Ah, cette image impitoyable, saisie par France 2, de Juppé à Bruxelles, sortant de réunion avec ses homologues les clampins ministres, et découvrant sur une dépêche que la France reconnait seule le Conseil National de Transition de Benghazi, et va lui envoyer un ambassadeur (Boillon ?). On espère au moins que Sarkozy a tenté de le joindre sur son portable pour le prévenir qu'il était remanié, et remplacé par BHL. Il fallait mettre le vibreur pendant la réunion, Monsieur le sauveur ! Beauté du sarkozysme.
    Daniel Schneidermann


    $$$

    "Si on en a pas marre de se remplir la panse?
    Non, pourquoi? On devrait?"


    Hervé Kempf : 
    « Il est vital pour l’oligarchie de maintenir la fiction d’une démocratie »

    PAR LINDA MAZIZ (10 MARS 2011)

       Les puissances d’argent ont acquis une influence démesurée, les grands médias sont contrôlés par les intérêts capitalistes, les lobbies décident des lois en coulisses, les libertés sont jour après jour entravées. Pour Hervé Kempf, journaliste et essayiste, si nous voulons répondre aux défis du 21e siècle, il est impératif de revenir en démocratie. Et mettre fin à l’oligarchie, régime actuel qui maintient les privilèges des riches au mépris des urgences sociales et écologiques.

    Lire l'interview très éclairante sur:

    $$$


    "Je ne sors jamais sans mon coffre-fort"



       Une oligarchie - du grec oligos (peu nombreux) et arkhê (commandement) - est une forme de gouvernement dirigé par un groupe de personnes, une aristocratie, qui forment une classe dominante plus ou moins nombreuse. L'oligarchie peut être faite des meilleurs (aristocratie au sens étymologique), des plus riches (ploutocratie), des technocrates (technocratie), de ceux qui bénéficient de la force ou de tout autre pouvoir de fait.
       Le terme oligarque, qui n'était plus utilisé que pour l'histoire des sociétés anciennes ou les récits de science fiction, a trouvé un regain de faveur pour désigner les hommes d'affaires riches ayant des liens avec le pouvoir politique qui ont émergé en Russie après la désintégration de la bureaucratie du régime soviétique. (mais pas que...)


    $$$
    Benoît Barvin
    « "Grabataire, ce rockeur exigeait toujours, pour s'asseoir, un rocking chair". Jacques Damboise in "Pensées à contre-pet""Toi, t'es sang-pitié, bredouillait, complètement saoul, Frankenstein au Comte Dracula". Benoît Barvin in "Pensées à contre-pied" »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :