L’Alaska traverse “l’un de ses printemps les plus chauds jamais enregistrés”, rapporte The Washington Post ce 19 avril. Et ces températures “sont en train de provoquer un dangereux dégel”,prévient le journal américain, qui évoque “un changement qui perturbe le quotidien et coûte des vies”. Au mois de mars, au moins cinq personnes sont décédées en passant à travers de la glace qui aurait dû être plus solide à cette période de l’année.

   Les données enregistrées à Utqiagvik, tout au nord de l’Alaska, montrent que les températures moyennes en mars ont été supérieures à la normale de 18,6 degrés Fahrenheit, relate le quotidien américain.

   Bryan Thomas, le chef de l’observatoire atmosphérique qui a pris ces mesures, explique au Washington Post que “le changement climatique est en train de se produire bien plus vite que nous ne l’avons jamais enregistré”, avant d’indiquer : On est en plein dedans.”

   D’après l’institut météorologique Alaska Climate Research Center, Utqiagvik a battu ses records de température lors de 28 des cent premiers jours de l’année 2019.

https://www.courrierinternational.com/article/environnement-en-alaska-le-changement-climatique-met-la-population-en-danger