• "Dieu n'existant pas, dans les moments de blues, avait un peu de mal à croire en Lui". Jacques Damboise in "Pensées à contre-pet"


    @@@

    "Comment vous savez que j'aime les oursins?"


    16/04/2011
    Un punk arrive au marché de Bogyoke à Rangoon, Birmanie, le 12 avril 2011.
    Crédit : S. WIN / AFP

    @@@

    "Qu'est-ce qui ne faut pas faire pour réussir un exam'!
    De plus, avec cette saleté de masque, j'y vois rien du tout"


    Grandes écoles : 
    le coup de l’Elysée contre la laïcité

    12 Avril 2011 Par 

    Laurent Mauduit



       (...) Sur demande de l'Elysée, quelques étudiants juifs pratiquants pourront passer les concours d'entrée à des grandes écoles (Mines, Ponts, Centrale et Supélec) pour partie en dehors des sessions normales d'examen. Des sessions secrètes de nuit ont été prévues, avec un confinement préalable des candidats. Alors que le chef de l'Etat orchestre une campagne de stigmatisation des immigrés d'origine arabe, l'affaire met en évidence que la défense de la laïcité, avancée pour justifier cette politique, n'est qu'un prétexte. (...)
    A lire - hélas en payant - sur:

    @@@

    "Je fais un examen approfondi de cette superbe berline... 
    Ca vous tente?"

    La France ou l'histoire de l'arroseur arrosé

    Source : La Tribune.fr


       (...) Bien qu'aucune liste officielle n'ait été publiée à l'issue de la réunion à Washington des pays membres du G-20, la France fait partie d'une série de sept pays qui seront l'objet d'« examens approfondis ». C'est Christine Lagarde, la ministre de l'Economie, qui a apporté elle-même cette précision lors d'une conférence de presse. Selon d'autres sources, les six autres pays sont : les Etats-Unis, la Chine, l'Inde, l'Allemagne, la Grande-Bretagne et le Japon, en raison estiment les experts, du poids de leurs économies dans l'économie mondiale. "Sept pays, clairement ceux qui présentent le plus de risques systémiques (...) sont inclus dans cet exercice", a d'ailleurs précisé Christine Lagarde.
        On se souvient que lors de la réunion qui s'était tenue à Paris en février, la France avait été particulièrement à la manoeuvre pour que le G20 définisse une liste d'indicateurs économiques et financiers afin de montrer que les déséquilibres financiers de certains pays mettaient en péril croissant l'économie mondiale. En fait, étaient clairement visés la Chine et ses énormes excédents commerciaux, et les Etats-Unis et leur gigantesque déficit budgétaire. (...) 

    @@@

    "Heu... tu m'assures que je risque rien 
    avec ma bourde de la grippe H1N1?
    - Ahahaha... Toujours le mot pour rire, Roselyne"


    Fraude sociale : 
    Xavier Bertrand veut des sanctions plus lourdes

       Intensifier la lutte contre les (immondes?) fraudeurs et les pénaliser plus lourdement (en les faisant travailler dans les mines de sel?). C'est à cette nouvelle ( et noble) tâche (de comptable impitoyable) que compte s'atteler Xavier Bertrand, le ministre de l'Emploi et de la Santé.
       « La fraude, ce n'est pas du système D, c'est du vol ». Xavier Bertrand n'a pas pesé ses mots ce vendredi à Rennes, lors d'un point presse dans une caisse d'allocations familiales. Le ministre de l'Emploi et de la Santé a fustigé les fraudeurs, qui font perdre des « milliards d'euros » à l'Etat. « On va passer à la vitesse supérieure », a t-il prévenu, faisant mine de s'adresser directement aux resquilleurs (quel acteur!).

       « Il faut que le fraudeur sache (…) que ça va lui coûter plus cher demain qu'hier », a-t-il tonné (avec mégaphone?), estimant que personne ne pourrait passer au travers des mailles du filet (brrr...). Selon le ministre, les progrès en matière de croisement de fichiers et de numérisation de données devraient y contribuer (question vie privée, c'est donc définitivement out?).


    @@@

    (Lady Gaga se présentant, à son tour, 
    contre le petit Résident aux semelles compensées)


     A un an de la présidentielle, 
    pléthore de candidats face à Sarkozy
    Créé le 15.04.11 à 15h48 


    PARIS - A un an du premier tour de l'élection présidentielle française, les annonces de candidatures à droite, à gauche ou au centre se multiplient mais semblent laisser de marbre Nicolas Sarkozy qui se dit confiant dans sa réélection en dépit d'une impopularité record.


    @@@
    Benoît Barvin
    « "Par manque de peau, ce squelette fut exclu du cours de castagnettes". Benoît Barin in "Pensée contredites""Ce nouveau converti se trahit en proclamant qu'il adorait les babouche à la reine". Jacques Damboise in "Pensées à contre-pet" »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :