• ***
    (Mieux vaut en rire qu'en pleurer?)


    ***
    Petit chantage sexuel ordinaire à l'embauche

    Les affaires de mœurs dominent l'actualité politique française du moment. On ne peut pas le nier. Et, dans cette patrie où le droit de cuissage semble se perpétuer, il n'est pas toujours évident de dire non.
    Sélectionné et édité par Daphnée Leportois

       (...) J'en ai connu, de ces hommes, convaincus de leur supériorité, de ce côté intouchable qui leur conférait une impunité quant à leurs actes.
       Le dernier spécimen que j'ai rencontré, c'était dans le cadre d'une embauche. J'étais alors en recherche d'emploi, et avais répondu à une offre, ce qui m'avait valu d'être convoquée dans un cabinet de chasseurs de têtes pour y rencontrer le DG de l'entreprise, entreprise dont j'ignorais tout, jusqu'au nom.
       Durant ce premier entretien, l'homme s'était montré pressant, séducteur, me proposant alors de le retrouver le soir à son hôtel, ou de l'accompagner pour une semaine de salon à Milan.
       La frontière est parfois floue (exprès?) entre séduction, drague un peu lourdingue, et pressions. J'ai alors refusé prétextant des obligations et en espérant qu'il ne verrait pas dans ce refus un manque de volonté de travailler pour son entreprise.
       Puis, après quelques semaines, j'ai à nouveau été convoquée pour un second entretien, mais dans ses locaux cette fois.
       Durant ce second rendez-vous, la séduction est devenue franchement autre chose, main négligemment posée sur mon épaule, sur le cou, sous-entendus à peine voilés, flatteries déplacées, et pour finir cette demande, que nous partions, ensemble, lui et moi, en week-end, pour, je le cite, "faire plus ample connaissance". ("et, si vous voulez, j'amène un copain, un gros ponte séducteur..." aurait-il rajouté)
       J'ai répondu que mon époux serait sans doute ravi de nous accompagner. Ah ? L'invitation ne l'incluait pas ? Désolée, j'avais mal compris, donc non, ce ne sera pas possible.
       Je savais en ressortant qu'elle allait être la réponse, ou plutôt l'absence de réponse. De ce point de vue là, je n'ai pas été déçue. Je n'ai pas eu ni le poste, ni nouvelles. (...)

    Par Dom La Ménagère, chroniqueuse
    A lire sur:

    ***
    4ème de couverture de
    "La machine égalitaire"
    livre(?) d'Alain Minc.




    "En poussant le jeu du marché...
    on rendra à ce rêve (égalitaire) 
    toutes ses chances de s'incarner"

    (oui, da camarrade...)

    ***
    Info Obs : 
    un Minc à la direction de Paris-Match

       (...) Le fils d’Alain Minc, Edouard, a été nommé éditeur de Paris-Match (journal de référence, s'il en est), selon des informations du Nouvel Observateur, confirmées par Bruno Lesouëf, directeur général des publications de Hachette Filipacchi. (...)
       (...) A un an de l'élection présidentielle, cette nomination dans un magazine tel que Paris-Match risque de provoquer des remous. Son père, Alain Minc, visiteur du soir de l’Elysée, est considéré comme l’une des éminences grises (éminences? penseurs?) de Nicolas Sarkozy. (...)

    ***

    "L'intégrité engendre la crédibilité."

    [Wayne Cheng]
    journaldugamer.com

    (M. Pokora, chanteur intellectuel,
    réfléchissant aux propos de Monsieur Minc,
    économiste mondain)

    ***
    Alain Minc (rappel, en passant)

    Condamnation judiciaire pour plagiat

       (...) Alain Minc a été condamné le 28 novembre 2001 par le Tribunal de grande instance de Paris à verser 100 000 francs (environ 15 000 euros) à titre de dommages et intérêts pour plagiat, reproduction servile et contrefaçon, pour son ouvrage intitulé Spinoza, un roman juif, dont le tribunal a statué qu'il était une contrefaçon partielle de l’ouvrage Spinoza, le masque de la sagesse de Patrick Rödel. (...)
    ***

    "Comment ça, tou vé ouné référendum
    pour faire l'amour... Per qué?"

    Quattro volte sì venus d’Italie


    Publié par Corinne Lepage le 14 juin 2011 
    dans International, Pouvoir législatif, nuclèaire



       (...) C’est pourtant une formidable leçon de démocratie que les italiens viennent de nous administrer sur les quatre sujets qui étaient soumis à référendum.
       - Leçon de démocratie, tout d’abord, par le recours au référendum d’initiative populaire, qui nous est interdit en France. Certes, dans la grande opération de communication à laquelle s’est livré le président de la République dans la réforme de la constitution, l’idée d’un référendum à l’initiative de la population figurait bien ; mais, comme par hasard, la loi organique qui devait l’instaurer n’a jamais été votée. D’autant plus qu’il ne s’agissait en rien d’un référendum d’initiative populaire, pour deux raisons : d’une part, le parrainage par les parlementaires était indispensable et, d’autre part, le seuil de 4 millions d’électeurs pour permettre une telle initiative était quasiment inatteignable. 
       A titre de comparaison, rappelons qu’à l’échelle européenne, 1 million d’européens ont le pouvoir de générer une initiative au sein du Parlement européen. Pourtant, en France, les citoyens ne peuvent pas demander à ce que leur soient posées ces grandes questions sur lesquelles les italiens se sont prononcés. De surcroît, on constate que ces grands sujets ne font pas partie du débat français. En effet, ce dernier se limite à la lutte pour la sécurité, contre l’immigration et contre les criminels récidivistes, sujets certes très importants mais de toute évidence instrumentalisés afin d’éviter que ne soient abordés d’autres sujets. (...)
    Lire la suite sur:

    ***
    "Mais enfin, mon chéri, 
    Pierre Palmade, il voudrait...
    - Oui?
    - Enfin... Tu sais... devant le Maire...
    - Il veut quoi? Se présenter à une élection?
    - (soupirs)"
    François Baroin «ne connaît pas d'ami gay» 
    qui veuille «se marier»

       (...) "Le droit civil, le droit de la famille, c'est un homme, une femme, un enfant. Je crois que la société a énormément évolué, les parlementaires ont beaucoup travaillé, aujourd'hui l'union prend plusieurs formes, ce peut être le mariage, ce peut être le Pacs, ce peut être le concubinage", a déclaré le ministre du Budget.
       "Dans mon entourage, des amis qui sont gays, je n'en connais pas un qui veut se marier. En revanche, j'en connais beaucoup, quasiment tous, qui ont été heureux de pouvoir se pacser", a-t-il ajouté. En 1999, M. Baroin, alors député RPR de l'Aube, avait voté contre la création du Pacs.
       "Dans la mesure où la société offre des réponses, oui, je suis attaché à une certaine idée du mariage, oui je voterais contre le mariage homosexuel", a-t-il encore déclaré, à quelques heures du vote à l'Assemblée nationale sur une proposition de loi socialiste ouvrant le mariage aux couples de même sexe.(...)


    votre commentaire

  • %%%

    "Du banc des ministres au ban de la société,
     il n'y a que l'espace d'un faux pas."


    [Henri Jeanson]
    on pourrait en faire des ministres."

    [Chamfort]
    Fillon attaque (brrr...) le PS sur «ses leçons de morale»


       (...) Ce samedi, François Fillon a raillé un PS contraint de "ravaler" ses "leçons de morale", en comparaison d'une UMP qui "débat", "réfléchit" et"concentre ses forces" (ahahaha) pour faire du bilan du quinquennat le "socle" de sa reconquête, samedi lors du conseil national du parti présidentiel. (...)

      (...)  "Nous avons tenu la quasi-totalité des engagements (d'appauvrissement des Français) (...) malgré (grâce à) la crise (prétexte)". "Surtout, nous avons fait évoluer en profondeur la société française", a-t-il fait valoir, évoquant une "révolution culturelle" (mazette!).
       A titre d'exemple, il a mis en avant les reformes relatives à l'autonomie des universités (premier socle pour les privatiser), au dialogue social (à coups de bulldozers) et à la représentativité syndicale (à son summum, c'est sûr...) , au service minimum (qui fonctionne super bien) et aux retraites (massacrées).
       "Ce sont des réformes structurelles, profondes qui ne génèrent pas des résultats immédiats mais qui changent la société française" (en moins bien?), a martelé le Premier ministre. (...)


    Pour luire la suite de la blague du jour:

    %%%

    "J'approuve la création de cette brigade... 
    Les fraudeurs du RSA sont le cancer du capitalisme mondialisé.
    De toute façon, ils s'habillent et mangent tous très mal.
    De plus, ils sont malpolis..."
       (...) Brigade anti-fraude RSA. Bien entendu, pour de nombreux élus de droite, un bénéficiaire du RSA est un fraudeur en puissance. C'est ainsi que le conseil général des Alpes-Maritimes présidé par l'UMP Eric Ciotti, vient de créer une brigade chargée de lutter contre la fraude au revenu de Solidarité Active (RSA). Une brigade composée de 16 personnes qui selon le président du conseil général "est une premiere en France".
       Une initiative qui selon Eric Ciotti est une "démarche de justice". La fraude au RSA représenterait dans les Alpes Maritimes 4 millions d'euros au détriment du conseil général.
    Les contrôleurs de cette "brigade" vont avoir accès aux facturations d'eau, de téléphone, d'électricité et pourront même croiser divers fichiers administratifs pour repérer les fausses déclarations.  (que va faire la CNIL?) (...)
    Tian
    Lire cet excellent blog sur:


    %%%

    (Membre de la CNIL, un rien parano, 
    acceptant de répondre aux questions des journalistes)

       (...) La Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) est une autorité administrative indépendante française. (indépendante...) La CNIL est chargée de veiller à ce que l’informatique soit au service du citoyen et qu’elle ne porte atteinte ni à l’identité humaine, ni aux droits de l’homme, ni à la vie privée, ni aux libertés individuelles ou publiques (ce qui semble le cas pour les attributions qu'aurait la fameuse brigade vue plus haut...). Elle exerce ses missions conformément à la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée le 6 août 2004. (...)

    %%%


    "Chez moi, voilà comment on répond quand on veut nous ficher"
    Aveyron Base-élèves :
     les “anti” déposent des recours 
    auprès du tribunal administratif
    Midi Libre

       (...) Demain après-midi, des parents d’élèves du Sud-Aveyron déposeront auprès du tribunal administratif de Toulouse plusieurs recours "demandant l’application de leur droit d’opposition au fichage des enfants à Base-élèves". Ce droit, pourtant confirmé par deux arrêts du Conseil d’Etat en 2010, est actuellement rejeté par l’ensemble des inspections académiques, lesquelles prétextent aux parents une absence de “motifs légitimes”. (...)


    %%%
    Luc Desle

    votre commentaire

  • §§§

    "Les pires sont les gens qui ne savent rien, 
    même pas qu'ils ne savent rien."

    [Gaston Bonheur] 

    "Toi, mon gaillard, ça va chauffer pour ton matricule...
    - Meuh non, chéri, c'est un compliment, hihihi..."

    §§§

    "Manifester son bonheur est un devoir ; 
    être ouvertement heureux donne aux autres 
    la preuve que le bonheur est possible."

    [Albert Jacquard] 
    Extrait de la Petite Philosophie 
    à l'usage des non-philosophes
    Photo des 10 premiers milliardaires 
    (de gauche à droite, première ligne) : 
    Bill Gates (US/Microsoft), Warren Buffett, (US/investments), 
    Carlos Slim, (Mexique/telecom), Ingvar Kamprad, (Suède/Ikea), 
    Lakshmi Mittal (Inde/steel)
    (Seconde ligne) 
    Bernard Arnault (France/LVMH), 
    Prince Alwaleed Bin Talal (Arabie Saoudite/investments), 
    Kenneth Thomson (Canada/publishing), 
    Li Ka-Shing (Hong Kong/diversified)
    (Photo : AFP)

    (Bonheur possible?)

    §§§

    "Un des plus grands bonheurs de cette vie, 
    c'est l'amitié ;
     et l'un des bonheurs de l'amitié, 
    c'est d'avoir à qui confier un secret."

    [Alessandro Manzoni] 
    Extrait de Le Comte de Carmagnola

    "Ben moi, ch'trouve qu'y faudrait 
    un quota de blancos dans l'équipe...
    - Mais, heu... C'est pas déjà le cas?"

    §§§

    "Pour la jeunesse, le bonheur c'est jouir. 
    Ne pas souffrir est le bonheur de l'âge."

    [Julien Green] 
    Extrait de La Bouteille à la mer

    "Qu'ech que vous dites? Y'a mon sonotone qu'y fonctionne pas."

    §§§

    "Le bonheur repose sur le malheur,
    le malheur couve sous le bonheur. 
    Qui connaît leur apogée respective ?"

    [Lao-Tseu]

    "Nous, on est bien placé"

    Jacques Damboise

    votre commentaire


  • ***

    (L'heureux temps de la lobotomie pour les grands criminels
    et les malades mentaux...)


    Grenelle :
    les écrans de pub du métro ont-ils hypnotisé NKM ?

    Par Nicolas Hervé | Les Déboulonneurs | 16/04/2011 |

    (...) L'écran de télévision, symbole d'aliénation, arrive dans l'espace public. Accompagnant les changements de société des dernières décennies qui ont provoqué le repli sur la sphère privée et l'éclatement des liens sociaux, la télévision et son « temps de cerveau disponible » ont un lourd passif.
       Le défilement ininterrompu d'images a la formidable capacité d'empêcher la communication et la réflexion. Il suffit d'observer l'attitude d'un groupe d'individus dans une pièce à partir de l'instant où la lumière jaillit du poste.
       Voyez les écrans installés dans les bureaux de Poste pour mieux nous faire patienter ou ceux dans certains transports en commun ou dans des brasseries. Rassurer, apaiser, pacifier. Tels sont les maîtres-mots ; bref, lobotomiser. L'arrivée de ces écrans dans la rue est donc loin d'être anodine. Espace public par excellence, lieu d'échange et de socialisation, à son tour colonisé. (...) 

    ***
    (L'interrogatoire du présumé traître à l'entreprise démarra doucement.
    La suite, par contre...)

    "La question" de Laurent Heynemann
    Pourquoi les entreprises s'entichent des militaires ?
    Par Arthur Nazaret | Journaliste 

         (...) Les chefs d'entreprise apprécient également les anciens du renseignement. De la DGSE (Direction générale de la sécurité extérieure) ou de la DSPD (Direction de la sécurité et de la protection de la Défense) comme Rémi Pagnie et Dominique Gevrey chez Renault – tous deux impliqués dans l'affaire de supposé espionnage, qui fera probablement baisser la cote des militaires chez le constructeur automobile. Ou de la DRM (Direction du renseignement militaire) comme Jean-Michel Chéreau, le successeur de d'Arbonneau. Alain Juillet, ex-directeur du renseignement de la DGSE, résume :
       « Ils ont l'habitude d'une sécurité très pointue et de protéger des secrets d'Etat. Ils savent comment faire pour qu'il n'y ait pas de fuite. »
       En somme, l'entreprise importe un savoir-faire et des méthodes de travail.
       Rien d'autre ? Disons que ces fins limiers savent comment trouver des infos. « C'est l'expertise qu'on achète. Le reste, c'est de la broutille », assure Alain Juillet. Le reste ? « Ils peuvent mobiliser leur réseau dans les services de renseignement dans lesquels ils ont gardé des attaches », décrypte le chercheur Frédéric Ocqueteau. (...)

    article à lire sur:

    ***
    (Dans sa nudité, cette nouvelle bibliothèque 
    plaisait beaucoup aux femmes)


    L'argent va-t-il l'emporter sur les mots ?
    [vendredi 15 avril 2011 - 13:00]

    A propos de L'ARGENT ET LES MOTS
    André Schiffrin
    Éditeur : LA FABRIQUE

       (...) En 1998, la Générale des eaux devient un groupe spécialisé dans la communication et le divertissement sous le nom de Vivendi. Suite aux difficultés financières du groupe, sa branche édition VUP (Vivendi Universal Publishing) est rachetée en partie par le fonds d’investissement Wendel sous l’impulsion d’Ernest-Antoine Sellière, alors président du MEDEF, ce qui constitue déjà en soi tout un symbole. Les maisons d’édition achetées par Wendel, parmi lesquelles on trouve Nathan, Plon, Robert Laffont, Bordas ou encore Pocket, sont rassemblées en janvier 2004 au sein d’Editis, qui devient le deuxième groupe français derrière Hachette. 
       En avril 2008, alors que Seillière avait assuré que son engagement dans l’édition serait durable, Editis est revendu au puissant groupe d’édition et de communication espagnol Planeta. Wendel avait payé 650 millions d’euros pour acquérir les maisons composant Editis et a revendu le groupe à Planeta plus d’un milliard d’euros. La preuve était faite, avec ce bénéfice colossal, qu’il était encore possible de gagner de l’argent dans l’édition. On aurait pourtant tort de se réjouir d’un tel constat car il ne s’agit pas de gagner de l’argent en vendant des livres, activité assurant des profits bien trop faibles pour les investisseurs, mais en achetant et en vendant les maisons elles-mêmes. (...)
    Sébastien LE JEAN

    Article à lire sur:

    ***



    Contamination OGM : 

    Bayer condamnée à 136,8 millions de dollars de dommages et intérêts !
    8 avril 2011 12:54, Les mots ont un sens, 

    par Napakatbra

       (...) En 2006, de nombreux champs de riz zuniens furent contaminés par un OGM de Bayer, le riz long grain LL601 tolérant à un herbicide. La contamination a été détectée dans au moins 30 pays, dont le Canada, l'Allemagne, la Suède et la France. Selon un rapport de Greenpeace, pas loin des deux tiers des exportations de riz américains ont été affectés d'une manière ou d'une autre par la contamination.
       Premier problème : ce riz OGM n'était pas autorisé. Et pour cause : les expérimentations avaient été abandonnées par Bayer en... 2001 à l'étape des essais en champs ! Ce qui en dit long sur le pouvoir de contamination des OGM.
       Second problème : en réaction, de nombreux Etats ont fermé leurs frontières aux riz de l'Oncle Ben's Sam. D'où une baisse des prix sur le marché yankee et une perte sèche qui pourrait finalement dépasser le milliard de dollars ! (...)


    ***


    (Pensées des années 80 soigneusement
    conservées dans les latrines de l'Histoire)

    Années 1980 : les fossoyeurs du nouveau monde 

       (...) Ils ont tout enterré – l’utopie, la pensée critique, la contestation, Marx, le communisme et même l’histoire. Notre monde est devenu champ de ruines, quand le leur portait beau et s’affichait avec morgue, certain de la supériorité de ses mots d’ordre : soumission au marché, modernisation technocratique, esprit d’entreprise et argent-roi. Un vrai rouleau-compresseur, lancé au mitan des années 1970, avec les autoproclamés « nouveaux philosophes » et leur dénonciation du totalitarisme, et méthodiquement conduit au long des années 1980. Rien d’autre que la pensée unique capitaliste et de sombres perspectives néo-libérales, comme si une Margaret Thatcher sous cocaïne avait pris le contrôle de toute la partie occidentale du globe. Peu ou prou : l’enfer.

       Pour conter leur victoire, un livre – foisonnant et passionnant. L’ouvrage se nomme La Décennie [1], le sous-titre donnant le ton : Le Grand Cauchemar des années 1980. L’historien des idées François Cusset [2] y dresse le tableau, presque effrayant, de ces années de vide et de trop-plein : élimination pure et simple (ou peu s’en faut) de toute question sociale et abondance de discours creux – ceux des (prétendus) intellectuels et des politiques, tous convertis aux principes de la communication et de la libre-entreprise. Multipliant et croisant les références, des films aux articles de journaux, des chansons aux discours politiciens et aux spots de pub, l’auteur de La Décennie ne se contente pas de dire une époque : il documente le fonctionnement d’une véritable machine de guerre idéologique.

       Aux commandes : Bernard-Henri Levy, Jacques Séguéla, André Glucksman, Jacques Attali, Alain Finkielkraut, Laurent Joffrin, Luc Ferry, Alain Minc, Pascal Bruckner, Jacques Julliard et tutti-quanti. Déjà. Il y a trente ans, ils faisaient main-basse sur la (pseudo) vie intellectuelle française ; ils en tirent encore les ficelles aujourd’hui. Il y a trois décennies, ils prêchaient la conversion aux joies du marché et accompagnaient la mise au pas néo-libérale ; ils ne s’en sont toujours pas lassés. C’est là aussi que l’ouvrage s’avère essentiel : en faisant vivre ce passé proche, c’est le présent – le nôtre et le leur – qu’il éclaire. En donnant des clés de compréhension d’un monde que nous subissons toujours, c’est la possibilité d’un contre-basculement idéologique qu’il renseigne. (...)
    [1] Publié à La Découverte (2006).
    [2] Par ailleurs, auteur de Queer critics : La littérature française déshabillée par ses homo-lecteurs (PUF, 2002) et de French Theory, Foucault, Derrida, Deleuze & Cie et les mutations de la vie intellectuelle aux États-Unis (La Découverte, 2003).

    Long entretien à lire en intégralité sur l'excellent site suivant:


    ***
    Luc Desle

    votre commentaire

  • °°°
    "Celui qui se dresse sur ses pieds ne peut se tenir droit."


    Lao-Tseu (604-479 av. J.-C.) ;
    Livre du Tao et de sa vertu, I, XXIV, I.


    (Même à l'aide d'un porte-manteau)

    °°°
    "La vertu ne reste pas comme une orpheline abandonnée."


    Confucius (551-479 av. J.-C.) ;
    Livre des sentences, IV, 25.


    (Sauf si on s'empresse de la souiller)
    °°°
    En Côte d`Ivoire, le viol comme arme de guerre civile

    (...) Alors que les hommes se disputent violemment le pouvoir, les femmes pâtissent discrètement du conflit. En Côte d'Ivoire, pays déchiré entre pro-Ouattara et pro-Gbagbo, le viol est utilisé comme arme de guerre. Gaëtan Mootoo et Salvatore Saguès, deux chercheurs d'Amnesty International en charge de l'Afrique de l'Ouest, ont enquêté sur le sujet.
       Dans un camp comme dans l'autre, on profite de l'escalade de violence pour détruire les populations, moralement comme physiquement. Le but ? Affaiblir le camp adversaire. Salvatore Saguès parle d'humiliation 
       « On viole des femmes, des fillettes de 5-6 ans aux vieilles dames de 60 ou 70 ans. Et le fait que des femmes de tout âge soient victimes de ce genre d'actes montre bien qu'il y a une volonté de rabaisser la femme et la communauté dans son ensemble. »(...)


    °°°
    "Le sage redoute la célébrité comme l'ignominie."

    Lao-Tseu ; Livre du Tao et de sa vertu, I, XIII, I.

    "Moi, j'men fous"

    °°°
    Pour 71% des sondés, Chirac doit être jugé

    C'est le paradoxe d'un vieux lion de la politique. Alors qu'ils ne l'ont jamais autant aimé que depuis qu'il a quitté l'Elysée, les Français sont satisfaits de voir leur ancien président à la barre d'un tribunal. Selon un sondage Obea-InfraForces pour20 Minutes et France Info*, 71% des sondés trouvent normal que Jacques Chiracs'explique sur des faits qui remontent à 1992-1995 (23% trouvent ça anormal, 6% ne se prononcent pas).
    «C'est un gros score. Et même quand on essaye d'atténuer avec des arguments tels que: "Il est âgé" ou "La Mairie de Paris a été remboursée", les sondés se prononcent toujours en grande majorité pour son passage devant la justice», analyse Philippe Tapia, président de l'institut InfraForces.


    °°°
    "Le sage venge ses injures par des bienfaits."


    Lao-Tseu (604-479 av. J.-C.) ;
    Livre du Tao et de sa vertu, II, LXIII, 3.

    "Il est où, le Sage? J'aimerais discuter avec Lui"

    °°°
    "Tu dois nourrir ta vie."

    Lao-Tseu (604-479 av. J.-C.) ;
    Livre du Tao et de sa vertu, I, XXIV, I.
    "T'en as beaucoup d'autres comme celle-là, hé, guignol?"
    Jacques Damboise 
    (qui s'est levé du pied gauche ce matin)

    votre commentaire


  • ***
    "L'humanité n'est pas un état à subir. 
    C'est une dignité à conquérir."


    [Vercors]
    Extrait de Les animaux dénaturés 

    (Ce créateur de mode, subitement, était devenu inhumain)


    ***
    "Il faut vivre vieux, et même très vieux, 
    et même excessivement vieux. 
    Ainsi on a eu le plaisir, au fil des années, 
    d'enterrer les gens qui se moquent de vous."


    [Jean Dutourd]

    http://www.leparisien.fr/flash-actualite-politique/raffarin-sera-vice-president-du-senat-et-gaudin-president-du-groupe-ump-03-03-2011-1341529.php


    "Héhé, c'est toi le plus vieux...
    - Oui, mais c'est toi le plus c..."
    ***
    LA REVOLUTION EST EN MARCHE!

    Raffarin (63 ans et autant de casseroles) devient vice-président du Sénat 
    et Gaudin (72 ans et autant de casseroles) président du groupe UMP

    Ces nominations font suite à l'accession de Gérard Longuet au ministère de la défense. L'élection formelle aura lieu mardi prochain.

    ***
    "Ah, si la plus haute dignité de l'état 
    était la dignité humaine !"


    [Stanislaw Jerzy Lec]
    Extrait des Nouvelles pensées échevelées

    "Serviteurs de l'Etat, toujours nous serons...
    - Hihihi..."

    ***
    Juppé, Longuet, deux ministres que la justice connaît bien

    Promus par Nicolas Sarkozy lors du dernier remaniement, les deux ministres UMP 
    ont été plusieurs fois mis en cause.

       (...) Alain Juppé est confronté à la justice pour la première fois en 1995. Dans un document de la ville de Paris révélé par LeCanard enchaîné, Alain Juppé, alors adjoint au maire chargé des finances, demande aux services de la ville de diminuer le loyer de l'appartement qu'occupe son fils. (affaire classée sans suite, notre Nouveau Ministre des Affaires Etrangères libérant illico la place) (...)
       (...) Trois ans plus tard, il est mis en examen pour "abus de confiance, recel d’abus de biens sociaux, et prise illégale d’intérêt" dans l'affaire des emplois fictifs du RPR et de la mairie de Paris. Il est condamné en 2004 à dix-huit mois de prison avec sursis dans l’affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris et à une peine de dix ans d’inéligibilité. Sa condamnation est réduite en appel à quatorze mois de prison avec sursis et un an d’inéligibilité.(...)

       (...) Gérard Longuet, en revanche, n'a jamais été condamné pour des faits de corruption. Il a cependant connu lui aussi plusieurs mises en examen. Outre son engagement de jeunesse à Occident, groupuscule d'extrême droite – période à laquelle il est condamné pour "violence et voies de fait avec armes et préméditation"- Gérard Longuet est mis en examen en 1995 dans l'enquête sur le financement occulte du Parti républicain. Affaire dans laquelle il obtiendra un non-lieu en mars 2010. Gérard Longuet est également renvoyé pour "recel d'abus de crédit" pour la construction de sa villa de Saint-Tropez avant d'être relaxé. En mai 2001, il est placé en garde à vue pour recel de corruption dans l'affaire des marchés publics d'Ile-de-France, avant d'être une nouvelle fois relaxé quatre ans plus tard.(...)

    ***
    "La seule vraie dignité de l'homme 
    est sa faculté de se mépriser."


    [George Santanaya] 
    Extrait de Dialogues dans les limbes 
    blogs.lexpress.fr


    "Parlez pour vous... Moi, j'ai l'estomac solide"

    ***
    "Il y a une dignité à vieillir comme on a vécu."

    [Pierre-Henri Simon]
    Extrait de Ce que je crois

    (Ça se discute sacrément...)

    ***
    Benoît Barvin

    votre commentaire

  • %%%
    "La politique est devenue une pub, 
    une mise en scène, un affrontement entre vendeurs 
    où la cravate et la belle robe camouflent efficacement 
    la vacuité et l'ineptie du discours."

    [Jean Dion] 
    Extrait du journal québécois Le Devoir - 3 Avril 1997

    "Toi y'en a comprendre ce que je dis?
    - Oui Bwana Ben Sahib Patwon"

    %%%
    SNCF : Nicolas Sarkozy demande des comptes à Guillaume Pepy
    (Nous aussi... Mais à Nicolas... bizarre, bizarre)

       Le président de la SNCF doit "engager son entreprise dans une profonde démarche d'amélioration de la qualité de service", a écrit le chef de l'Etat dans une lettre de mission (en supprimant un peu plus de salariés, peut-être?).

    %%%

    "Les démocraties ne peuvent pas plus se passer
    d'être hypocrites que les dictatures d'être cyniques."

    [Georges Bernanos] [+] 
    Extrait de Nous autres Français
    L'origine du monde. Gustave Courbet.

    (Parfois les Démocraties allient les deux "qualités")

    %%%
    Au Danemark, Facebook censure « L'Origine du monde »
    Par Chloé Leprince

       Au Danemark, Facebook a pourtant décidé de suspendre le compte d'un utilisateur qui avait diffusé un visuel du tableau sur son profil. Frode Steinicke, l'artiste danois qui se trouve être l'utilisateur en question, a protesté en voyant son compte désactivé. Mais les modérateurs du réseau social au Danemark ont argué d'un règlement prohibant la nudité pour ne pas heurter les enfants (alors que les images de guerre ou celles des chanteuses p... à moitié déshabillées, ça, c'est normal?).
       Son compte a finalement été réactivé… non sans que l'utilisateur se soit publiquement excusé. Il a dit « regretter son geste » fait « par mégarde ».
    A lire sur:

    %%%

    "Les hypocrites, comme les abeilles, 
    ont le miel à la bouche et l'aiguillon caché."

    [Jacques Delille]
    (C) Arton


    %%%
    « Casse-toi pov' con » : la France invente l'outrage à dictateur
    Par Augustin Scalbert |

       (...) Un professeur du lycée français du Caire a été convoqué à l'ambassade puis rapatrié « pour sa sécurité » parce qu'il avait manifesté contre Hosni Moubarak, place Tahrir, avec une pancarte « Casse-toi pauvre con ». C'est une curieuse histoire que révèle Telerama.fr. Car deux semaines plus tôt à Tunis, la famille d'un autre professeur, entourée par des pillards, s'était vu, elle, refuser un rapatriement. Deux conceptions de la sécurité.
       Le professeur, marié à une Egyptienne et père de deux enfants, est convoqué trois jours après avoir manifesté avec sa pancarte « Casse-toi pauvre con ». Cette phrase devenue slogan est associée à Nicolas Sarkozy, parce que le Président l'a prononcée, et parce que le parquet a poursuivi un Français pour « outrage » car ce dernier voulait l'arborer sur un T-shirt au passage du convoi présidentiel.
       Lorsque l'enseignant manifeste au Caire, le 1er février, Moubarak n'est pas encore tombé. Il quittera le pouvoir le 11 février. En attendant, la France est officiellement un pays ami du régime égyptien.(...)
    A lire sur:

    %%%

    "La publicité ? Une invention hypocrite de l'homme; 
    un miroir aux alouettes pour manipuler, 
    exploiter et asservir en douceur son prochain."

    [Roseline Cardinal] 
    Extrait de Juliette et les autres


    "Dis, Man', ces fleurs elles poussent sur des tiges ou des queues?"

    %%%
    Petite fille deviendra accro : des cosmétiques pour les préados
    Par Violaine Jaussent


       C'est une riveraine, indignée, qui nous a signalé cet article publié dans le magazine Version femina daté du 14 février, qui accompagne les quotidiens régionaux et Le JDD chaque dimanche.
       (...)Une dizaine de gels moussants, de crèmes gommantes et de produits de maquillage sélectionnés par la journaliste s'étalent sur deux pages. Ce sont des produits habituellement vendus en parapharmacie, pas vraiment prévus pour des peaux enfantines.(...)

    (...) Un marché de plus de 3 milliards d'euros par an

       Créé il y a un an, Nos Juniors, magazine en ligne pour les parents des 6-12 ans, a, aux dires de sa fondatrice Isabelle Mazarguil, été « vite repéré par les services de presse ».
       D'ailleurs, la plupart des articles citent les marques, mais Isabelle Mazarguil se défend de faire du publi-rédactionnel (je fais simplement de la p... rédactionnelle) : « Nous achetons (on te croit) aussi les produits pour les tester » – Nos Juniors seraient bien les seuls à le faire.
       Car le site a saisi que la tranche d'âge est de plus en plus ciblée et identifiée par les marques. Dans une étude de septembre 2010 – le conseil en marketing est une autre de ses activités (tiens?) –, il estime que les 8-12 ans représentent un marché annuel de plus de 3 milliards d'euros.(...)
    A lire sur:

    %%%

    "L'amour est une sottise faite à deux."

    [Napoléon Bonaparte]
    Pensées pour une demande en mariage.

    "Et ça fait vachement du bien..."


    %%%
    http://www.evene.fr/


    Benoît Barvin

    votre commentaire

  • +++


    "Chic! Grâce aux bénéfices, on va pouvoir me faire un super toilettage"




    ROUMANIE
    Un cadeau en or (noir)
    13 janvier 2011

    (...) Alors que les récentes augmentations du prix du carburant ont fait de la Roumanie le pays d'Europe où l'essence est la plus chère (à pouvoir d'achat égal), Jurnalul Naţional a enquêté sur les conséquences de la privatisation, en 2004, de Petrom, la compagnie pétrolière nationale, qualifiée d'"affaire du siècle". 
       Celle-ci avait été rachetée pour 1,5 milliards de dollars (2,04 milliards d'euros de l'époque) par la société autrichienne OMV, à laquelle, titre le quotidien, "l'Etat roumain a donné des dépôts de pétrole et de gaz naturel pour 14 milliards de dollars". C'est en effet le bénéfice qu'OMV devrait tirer de l'exploitation des gisements roumains. (...)


    +++



    "Héhé... Pendant ce temps-là, mes congénères 
    et moi, on continue à se cultiver"


    ROYAUME-UNI
    Les écoliers boudent les langues étrangères
    25 août 2010

    “Non. Nein. No – La crise des langues dans les écoles britanniques", titre The Independent. 

       "Pour la première fois, révèle le quotidien londonien, le français ne fait plus partie des dix matières les plus choisies au GCSE" (un examen passé par les lycéens de seconde). A peine un écolier sur quatre prend le français, soit une chute de 341 604 élèves en 2002 à 177 618 aujourd’hui. Pendant la même période, l’allemand a dégringolé de presque 50 %, de 130 976 à 70 619. 
       "Le déclin des langues a commencé au début de la décennie et s’est accéléré avec la décision du gouvernement de rendre la matière optionnelle pour les 14-16 ans", note The Independent. La seule tendance à la hausse est le regain d’intérêt pour l’espagnol, qui est devenu la deuxième langue étrangère la plus étudiée à l’école, à la place de l’allemand, et toujours derrière le français. (...)



    +++



    "Comment ça, je n'ai pas le droit de porter un chapeau melon? 
    Et pourquoi ça, je vous prie?"



    ROYAUME-UNI
    Le multiculturalisme à nouveau contesté


    7 février 2011 PRESSEUROP


       Quelques mois après les déclarations d’Angela Merkel sur "l’échec total" du modèle allemand de société multiculturelle, David Cameron fait le même constat pour son pays et relance le débat sur l’identité nationale.
       (...) Dans le Guardian, Madeleine Bunting va plus loin. "Le discours de Cameron dénote une nostalgie d’une identité collective forte et de valeurs partagées. Mais après des décennies d’individualisme et de mondialisation, toutes les formes d’identité collectives ont été affaiblies ou oubliées. Bon nombre des institutions qui exprimaient et inculquaient une sorte d’idée nationale sont sur le déclin, qu’il s’agisse des partis politiques, des syndicats ou des églises chrétiennes. 
       Le réseau institutionnel par lequel nous exprimions des valeurs a été remplacé au profit de la liberté individuelle. La 'vision d’une société' que Cameron juge nécessaire est en réalité partout omniprésente, déclinée 7 jours sur 7 en un million de versions de consommateurs capitalistes, et elle promeut le matérialisme." (...)


    +++


    Un parfum de thriller russe sur la Berlinale
    10 février 2011 SÜDDEUTSCHE ZEITUNG MUNICH


       Le réalisateur allemand Cyril Tuschi devait présenter un film sur l’opposant russe Mikhaïl Khodorkovsky lors du festival de cinéma de Berlin. Mais le film a été volé, et le cinéaste se sent traqué.


        (...) 
“Je suis vraiment ébranlé”, poursuit Tuschi. Il règnerait en Russie un climat “d’hystérie juste avant la première”.Le 5 février, le quotidien économique Kommersant a affirmé en Une que le film aurait des conséquences judiciaires pour ceux qui y interviennent. Elena, l’ex-épouse de Khodorkovski, qui prend la parole dans le documentaire, a envoyé un courriel à Tuschi pour lui faire part de ses inquiétudes : “Tu as commis une erreur en accordant une interview à des journalistes russes.”
       Pendant cinq ans, Cyril Tuschi a rassemblé 180 heures d’entretiens, à Moscou, Tel-Aviv, Londres, New York, en Sibérie et à Berlin.
 
Son film parvient à contourner l’écran de fumée de la machine de propagande du Premier ministre russe Vladmir Poutine et montre comment l’homme autrefois le plus riche du pays est devenu un opposant, avant de se retrouver en prison. 
       La mère de Khodorkovski et son fils, qui vit en exil à New York, s’expriment également, ainsi que Léonid Nevzline, ancien actionnaire majoritaire du groupe pétrolier Ioukos, et l’ancien ministre [allemand] des Affaires étrangères Joschka Fischer. Celui-ci rapporte une rencontre étrange à Hambourg avec Poutine, alors président de la Russie, qui aurait proclamé que l’Etat engloutirait Ioukos sans difficultés.(...)




    +++

    "Hips... QUE deux bières? Ca m'intéresse pas à moins de 10...
    pour commencer"


    Rick James

    SLOVAQUIE
    Toute l’info au prix de deux bières
    19 janvier 2011


       "Trois euros s'il vous plaît !", titre Respekt. Telle est la somme modique que les Slovaques devront payer dans les prochaines semaines pour accéder à des articles fraîchement publiés sur Internet. Si le paiement en ligne n'a rien de nouveau et est aujourd'hui très répandu, le concept baptisé Piano est un système de paiement unique partagé par tous les groupes de presse. 
       "C'est très bon marché et donc exceptionnel. Pour le prix de deux bières à Bratislava, un lecteur a accès à un "panier cadeau" qui comprend un assortiment de plusieurs contenus de chaque publication", explique Tomáš Bella, ancien rédacteur en chef de SME, aujourd'hui responsable de ce projet développé en partenariat avec les principaux médias slovaques.




    +++
    Toutes ces informations ont été trouvées sur le site suivant:

    votre commentaire

  • ***
    "Il ne faut jamais dire que l'espoir est mort. 
    Ça ne meurt pas, l'espoir."

    [Gabrielle Roy]
    Extrait de La route d'Altamont

    ***
    "Pourquoi vous me regardez comme ça?"

    Moubarak "dégagé": 
    "à qui le tour ?" s'interroge la presse française


    ***
    "Justice aux ordres un jour se révoltera (?)"

    Benoît Barvin
    in "Pensées insubmersibles"

    "Heureusement, j'avais effacé tous mes fichiers de sites pornos..."

    ***
    Woerth perquisitionné, Ouart interrogé, le dossier Bettencourt repart


    Après une accalmie apparente due au transfert du dossier de Nanterre à Bordeaux, l'affaire Bettencourt est repartie cette semaine avec l'annonce coup sur coup de l'interrogatoire d'un ancien conseiller de Nicolas Sarkozy et d'une perquisition chez l'ex-ministre du Travail Eric Woerth.
    "P'tain, la pêche que j'ai! Je leur redis toujours les mêmes con... 
    et y'en a toujours qui m'aiment! Moi aussi, d'ailleurs, je m'aime..."


    Sarkozy sur TF1: 54% des téléspectateurs pas convaincus

    (AFP)
    PARIS — Cinquante quatre pour cent des téléspectateurs qui ont regardé Nicolas Sarkozy jeudi soir dans "Paroles de Français" sur TF1 n'ont pas trouvé le président "convaincant", selon un sondage Harris Interactive publié samedi par Le Parisien/Aujourd'hui en France.
       Parmi ces personnes, 29% l'ont trouvé "plutôt pas convaincant" et 25% "pas convaincant du tout" (quelle mauvaise foi).
       Parmi les 46% de téléspectateurs ayant trouvé M. Sarkozy "convaincant" (membres de l'UMP?) 32% l'ont trouvé "plutôt convaincant" et 14 % "très convaincant" (le cercle des fidèles arrosés par le fric?).
       Pour l'ensemble des Français - ceux qui ont suivi l'émission ou qui en ont entendu parler (oh les vilains qui n'ont pas regardé le Près') - ils sont 74% à l'avoir trouvé "pas convaincant" (finalement, pas besoin de voir la tronche du Résident, si je comprends bien...).

    ***
    "M'ouais... Mais si ça pète?
    - Vous avez le Sarko One, Monsieur le Résident, 
    pour échapper aux radiations"

       Anne Lauvergeon (née le 2 août 1959 à Dijon en Côte-d'Or), est une dirigeante d'entreprises française, présidente du directoire d'Areva. Selon le classement du magazine Forbes, en 2010, elle apparaît à la vingt-quatrième place des 100 femmes les plus puissantes du monde.

    ***
    EDF décèle une anomalie dans la moitié de ses centrales nucléaires françaises


    SÉCURITÉ - Neuf centrales sur dix-neuf sont concernées...


       EDF a décelé une anomalie dans la mesure du débit d'eau d'un système de sécurité de neuf centrales nucléaires en France pouvant avoir des conséquences sur la sûreté des installations, indique vendredi l'électricien dans une note publiée sur son site internet.
       L'anomalie générique qui concerne tous les réacteurs de 900 mégawatts provient d'un manque de précision dans la mesure du débit du dispostif d'injection de sécurité. Ce dispositif qui se déclenche automatiquement en cas d'accident dans le circuit primaire permet d'injecter de l'eau massivement afin de refroidir le cœur du réacteur. L'incertitude dans la mesure est de l'ordre de 20%, écrit EDF, qui précise que, lors de la conception des centrales, l'incertitude de cette mesure n'était pas normalisée.

    Kouros provenant de l'île d'Anafi, 510-500 av. J.-C.,British Museum



    "Il me reste encore quelques membres pour bouger. 
    Merci Madame l'Europe"



    ***
    La Grèce va devoir massivement privatiser pour sortir de la crise


       La "Troïka", comme les Grecs appellent leurs créanciers, a salué vendredi au cours d'une conférence de presse les progrès réalisés par le pays, qui a réduit en un an de six points de pourcentage son déficit public, tombé à 9,4% du produit intérieur brut (PIB) contre 15,4% (ouah! On sable ça au Champony).
       Mais, après une inspection complète des finances du pays, elle a jugé vendredi que les réformes structurelles devaient être encore "accélérées" et "étendues", pour que les objectifs de réduction du déficit au dessous de 3% du PIB en 2014 soit tenus (mais - 0%, ça serait mieux?).

       "Le programme est dans les clous" (comme ceux qui retenaient un certain Christ sur sa croix?), a indiqué le représentant du FMI Poul Thomsen, "mais il ne sera pas réalisé sans une accélération significative, et un élargissement des réformes" a-t-il averti (sinon... heu... Sinon vous serez encore plus en faillite. Et toc!).


    Luc Desle

    votre commentaire

  • ***
    "Jamais on n'est grand qu'autant que l'on est juste."

    [Nicolas Boileau]



    (...) José de Sousa Saramago était un écrivain et journaliste portugais lauréat du prix Nobel de littérature, né le 16 novembre 1922 à Azinhaga (Portugal) et mort le18 juin 2010 à Lanzarote (îles Canaries, Espagne). Il est le seul Portugais décoré du Grand-Collier de l'Ordre de Sant'Iago de l'Épée et reste à ce jour l'unique auteurlusophone à avoir reçu le prix Nobel.(...)


    Opinions politiques


       Saramago est membre du Parti communiste portugais à partir de 1969. Il est athée et se décrit lui-même comme un pessimiste. Ses positions ont provoqué la controverse au Portugal, notamment après la publication de L'Évangile selon Jésus-Christ (O Evangelho Segundo Jesus Cristo, 1991). Il n'a jamais dissimulé sa défiance face à la construction européenne dont il déplore les dérives libérales. Il dit s'interroger constamment sur la place conférée par la Commission de Bruxelles et le Parlement de Strasbourg à son pays, pauvre et démuni, dont il craint l'engloutissement.


       José Saramago s'engage fortement dans le mouvement altermondialiste, participant aux forums sociaux mondiaux et étant l'un des signataires du Manifeste de Porto Alegre. Il s'est également engagé dans la contestation de la version officielle des attentats du 11 septembre 2001. Il a de plus souvent dénoncé la politique du gouvernement israélien vis-à-vis de la Palestine. Il est membre du comité de parrainage du Tribunal Russell sur la Palestine dont les travaux ont commencé le 4 mars 2009.


       Il a été candidat aux élections européennes de 2009.(...)


    Saramago refusait tout cynisme:
    «"Nous ne changerons pas de vie si nous ne changeons pas de vie", déclarait-il en janvier 2010. Et, au risque de paraître naïf, j'ose dire qu'il est nécessaire, qu'il est urgent, de remettre de la bonté dans la relation entre les êtres humains. Mais pour que cela puisse se faire, il est aussi nécessaire et urgent de dénoncer radicalement tous les facteurs qui empêchent cette transformation, facteurs économiques, facteurs politiques, facteurs religieux, facteurs culturels, et une infinité d'autres qu'il n'y a pas lieu d'énumérer ici. On dira que pour le pessimiste structurel que je suis, c'est montrer trop d'optimisme. Les cyniques auront même un sourire de supériorité. C'est leur travail. Et ils ne sont pas rares ceux qui sont payés pour cela.»


    ***
    "Chaque civilisation a les ordures qu'elle mérite."

    [Georges Duhamel]
    Extrait de Querelles de famille
    "Je n'ai jamais dit que les chômeurs étaient...
    ce que vous dites. Un peu de décence, Monsieur"

    ***
    Pierre Méhaignerie : 
    "Il faut limiter le montant et la durée des allocations chômage"
    Par Marc Landré le 13 janvier 2011 11h09

    (...) Dans cet entretien, Pierre Méhaignerie se prononce clairement pour une limitation et des montants et de la durée des allocations chômage (salauds de chômeurs qui pompent l'argent de l'Etat!), notamment (mais pas que)  pour les cadres, estimant que des indemnités chômage trop élevées (pour qui?)  et trop longues n'incitent pas à reprendre un emploi (inexistant). Une prise de position intéressante (oh l'intérêt!!) à quelques jours de l'ouverture (le 24 janvier) de la renégociation de la convention d'assurance chômage par les syndicats et le patronat (tiens donc)
       Il préconise même de redéployer les économies (ah, c'était donc ça) réalisées sur l'emploi des jeunes (les promesses, ça mange pas de pain). S'il juge tous les débats utiles, ce centriste très social (AHAHAHA) critique ceux qui ont été lancés ces derniers jours au sein de l'UMP sur les 35 heures ("le vrai problème concerne les 35h dans le public (ben tiens) et pas dans le privé", considère-t-il) et l'embauche à vie des fonctionnaires ("ce n'était pas le moment de poser cette question car sa perception dans l'opinion n'est pas bonne", pense-t-il). (mais c'est une bonne question... pour les autres, évidemment, pas pour les professionnels de la politique)(...)




    Avant propos du blog du Monsieur: 


       "Ce blog a pour objectif de participer aux débats nationaux et d'affirmer des points de vue sur l'actualité nationale et locale (jusque là, rien de nouveau). La France a de formidables atouts (on y arrive peu à peu), plus qu'aucun autre pays européen (on se glorifie, style coq gaulois), mais elle n'arrive pas à réduire ses faiblesses (trop d'état? Trop d'argent donné aux pauvres?). Ma ligne de conduite : "la réforme juste" (pour le capitalisme mondialisé, je suppose).

    ***
    "Chaque fois qu'on produit un effet, 
    on se donne un ennemi. 
    Il faut rester médiocre pour être populaire."

    [Oscar Wilde] 
    Extrait de Le portrait de Dorian Gray


    Michel Drucker condamné pour un livre qu'il n'a pas écrit


    [Billet du jour] PPDA ne serait-il donc pas le seul à (se) faire (aider pour) écrire ses livres? Voilà Michel Drucker condamné à indemniser Calixthe Beyala.


    «L’animateur de télévision Michel Drucker a été condamné par la cour d'appel de Paris à verser 40.000 euros à Calixthe Beyala, pour n'avoir pas rémunéré l'écrivaine qui en 2006 avait écrit un livre à sa place, selon un arrêt rendu hier.» L’actualité est vraiment réjouissante.




    ***
    "Les esprits médiocres condamnent d'ordinaire
    tout ce qui passe à leur portée."

    [François de La Rochefoucauld]


    "En tant que Premier Sinistre, je vous demande de vous taire, 
    immonde petit blogueur"


    Fillon (qui?) s'indigne contre «Indignez-vous !»


    (...) Le premier ministre a profité de la traditionnelle cérémonie des vœux à la presse, hier à Matignon, pour s'en prendre à «Indignez-vous !», le best-seller engagé de Stéphane Hessel (...)


    (...) «La complexité du monde actuel (ah cette fameuse complexité...) réclame d’abord de la lucidité (lucide pour quoi?), de l’exigence intellectuelle (exigence? intellectuelle?), parce que tout ne s’écrit pas en noir et blanc (mais en couleurs?), mais elle réclame aussi et surtout des actes (les fameuses réformes, je suppose). […] Est-ce qu’on peut souhaiter le sens de la nuance (crevez en paix, mes chers frères) au détriment de la violence (où qu'elle est, cette violence, justement?)? Est-il possible de parier sur la quête d'une vérité équilibrée (superbe idée), qui prétend construire (une rente aux plus riches) plutôt que détruire (le bas de laines des pauvres?)?» s’est-il inquiété (pauvre, pauvre, premier sinistre), avant d’enfoncer le clou : «Peut-on espérer que la difficile tâche d’agir pour la France ne soit pas étouffée par le penchant bien plus facile de tout contester (je fatigue...)? C’est en tout cas le vœu que je formule pour notre démocratie (médiocratie serait mieux. Définitivement).» (...)




    ***
    "Rien de grand ne comporte la médiocrité."

    [Vauvenargues] [+] 
    Extrait des Réflexions et maximes




    (Mais une robe de grand couturier si)


    12 janvier 2011 18h09 | Par SudOuest.fr

    MAM évoque une "coopération sécuritaire" entre la France et la Tunisie
    Les propos de la ministre Michèle Alliot-Marie sur une "coopération sécuritaire" entre la France et la Tunisie, alors que des émeutes secouent le régime de Ben Ali qui réagi avec violence, suscitent un début de polémique





    Tunisie : Sarkozy et MAM se justifient


    Par TF1 News, mis à jour le 16 janvier 2011 à 09:12
    Dossier : Crise en Tunisie
    Alors que le long silence du chef de l'Etat sur la Tunisie a été plusieurs fois souligné à gauche, l'UMP plaide la prudence (pareil que pour l'Iran?) face au risque de favoriser l'émergence de fractions radicales dans ce pays (le régime Ben Ali, lui, ne l'était donc pas...). "Je ne pense pas que la France ait réagi lentement", argumente (?) pour sa part Michèle Alliot-Marie.



    ***



    Luc Desle

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique