• "Convaincue de corruption, cette pomme blette finit tristement dans une tarte tatin". Jacques Damboise in "Pensées à contre-pet"


    @@@

    "Oui, oui, c'est ça... Vive la Libye libre...
    de nous faire gagner plein de pognon..."

    Un engagement en Libye 
    qui pourrait rapporter gros 

       (...) “Nous ne demandons aucune préférence, aucun passe-droit”, a assuré ce jeudi Nicolas Sarkozy. Mais la France compte bien récolter les fruits de son aide à la rébellion libyenne... Et ils s’annoncent juteux.
       Le président du CNT a promis, fin août, de favoriser les nations qui avaient soutenu la rébellion dans la reconstruction. L’ensemble du pays est à rebâtir, pour un coût estimé à 200 milliards de dollars.
       Une rencontre intitulée “Libye, le CNT et ses projets” a été organisée par le Medef, à Paris, la semaine dernière. Le secrétaire d’Etat au Commerce, Pierre Lellouche, a souhaité que la France “participe activement” à la reconstruction du pays. Il accompagnera, le mois prochain, une délégation de grands patrons en Libye.
       Le groupe Total, qui exploite déjà deux plate-formes pétrolières sur place, compte rapidement se placer dans ce pays qui détient les plus importantes réserves pétrolières d’Afrique. Alcatel devrait quant à lui hériter de la remise en service du réseau de téléphone mobile libyen.
       “Même si les offres françaises seront très bien reçues par les Libyens, il faudra qu’elles soient bien ficelées. Le marché n’est pas à prendre, il est à gagner”, explique Thierry Courtaigne, directeur général du Medef international. La concurrence risque en effet d’être féroce. La Turquie est déjà fortement implantée dans le bâtiment. Les Italiens, qui exploitent 28 % du pétrole libyen, voudront eux aussi conserver toute leur influence.

    @@@

    "Commé d'autrés z'hommés politics,
    yé crois énormément 
    à la l'inndépendancé de la Youstice.
    Saluté à tutti!"

    Scandales sexuels: 
    «Je n'ai jamais rien fait 
    dont je devrais avoir honte»», dit Berlusconi

       (...) Selon le parquet, au moins 30 jeunes femmes ont été amenées par le principal inculpé, Gianpaolo Tarantini, dans les résidences de M. Berlusconi, et une bonne partie se sont prostituées avec le chef du gouvernement. (...)
       (...) Une partie des jeunes femmes sont aussi apparues dans le scandale Rubygate où M. Berlusconi est jugé depuis le 6 avril à Milan pour prostitution de mineure et abus de pouvoir. Le Rubygate concerne des parties fines organisées près de Milan dans une villa de M. Berlusconi entre janvier et mai 2010.
       Le président du Conseil n'est pas directement impliqué dans cette affaire Tarantini mais les magistrats veulent l'entendre comme témoin car ils soupçonnent l'homme d'affaires de Bari (Sud de l'Italie) de lui avoir extorqué plus de 700.000 euros pour, en échange, mentir dans l'enquête menée à Bari.
       «Gianpi, qui m'amènes-tu ce soir?», déclare le Cavaliere, 74 ans, à Tarantini dans une conversation téléphonique enregistrée par les enquêteurs, selon les comptes rendus publiés dans la presse.

    @@@

    "Oui, je me suis avancé vers Christiane...
    Heu... pour lui serrer la main.
    Voilà, la vérité est dite, ahahaha!
    Bon, on en était où, 
    Mademoiselle la jolie journaliste?"

    Dominique Strauss-Kahn concède 
    avoir fait « des avances » à Tristane Banon

       (...) Selon le site lexpress.fr, DSK a expliqué aux policiers avoir « tenté de l'embrasser pensant qu'elle était consentante". Tristane Banon l'aurait alors repoussé. DSK n'aurait pas insisté et la jeune femme serait partie, d'après lui, tout à fait normalement. (avec ou sans sous-vêtements?)

    @@@

    "Oh? Mais?! Mais tu es un...???!!!
    - ... homme... politique corrompu,
    oui, tu as tout compris, mon mignon..."
    RIO DE JANEIRO 
    les manifestations contre la corruption 
    s'étendent via internet

       (...) Lundi (19 septembre), veille de la manifestation, la plage de Copacabana, l'une des plus célèbres de la ville, se réveillera avec 594 balais vert et jaune aux couleurs du pays - représentant les députés (513) et sénateurs (81) - plantés dans le sable, et surmontés d'une immense banderole avec le message "Congrès national, aide-nous à faire le ménage au Brésil!" en nous débarrassant de la corruption.
       De 2002 à 2008, la corruption a coûté l'équivalent de 23 milliards de dollars au Brésil, a indiqué une étude récente de la Fondation Getulio Vargas publiée par le quotidien Folha de Sao Paulo.
       Le dernier scandale en date a contraint mercredi le ministre du Tourisme, Pedro Novais, âgé de 81 ans (Ah, quand même...), à démissionner, sous l'accusation entre autres de payer ses domestiques avec l'argent du Parlement. Il s'agit du quatrième ministre contraint à la démission par des accusations d'enrichissement illégal ou de détournement de fonds publics.
       Mme Rousseff, qui a accédé à la tête de l'Etat en janvier, a commencé à s'attaquer à la corruption au risque de mettre en péril la coalition gouvernementale.


    @@@
    Luc Desle (mauvais esprit lucide)
    « "Ce tableau noir refusait qu'on utilise des craies blanches". Benoît Barvin in "Pensées contrites""Frankenstein avait la même obsession que le Comte Dracula: la destruction systématique de tous les miroirs". Jacques Damboise in "Pensées contrites" »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :