• @@@
    Pensées pour nous-mêmes:


    (LE SAGE N'EST LE SAGE
    QUE DANS LES YEUX DE SES DISCIPLES)

    @@@

    "Tu es certaine qu'il s'agit d'une discipline olympique?"



    @@@

    "Toi aussi tu viens pour les Jeux?
    - Les Jeux? Quels Jeux? C'est pas
    en Afghanistan qu'on va?"


    Un esprit olympique très orwellien

       (...) Il y a quelques jours, à la question “Que pensez-vous des Jeux olympiques ?”, un échantillon de Londoniens choisis au hasard a donné des réponses diverses et variées allant jusqu’à l’éclat de rire, émaillées de mots comme “fiasco”, “désastre” et “Etat policier”. Ils ont expliqué comment ils se rendaient d’habitude au travail, pourquoi ce n’était à présent plus possible, et à quel point cela les mécontentait. 

       “A la fin de la journée, on en a plein le dos”, se plaint Steve Rogers, responsable de chantier, en tirant sur sa cigarette, à proximité de la station Victoria. Le pire, dit-il, ce sont les lignes de métro (un “chaos total”), les rues fermées (un “cauchemar complet”) et le fait que, au lieu de donner des emplois dans le bâtiment aux Britanniques, les JO ont créé du travail pour “une bande de Lituaniens, de Roumains et de Tchèques”. Même dans les meilleurs moments, râler – les plaintes incessantes avec lesquelles on répond ici spontanément aux difficultés de l’existence –, fait partie intégrante de l’identité des Britanniques – tout autant que leur pessimisme face à la météo (“Préparez-vous aux inondations”, conseilla récemment le Daily Mail). 

       Mais cette fois-ci, même si l’on tient compte du goût traditionnel pour l’exagération des Londoniens, leur détresse est différente. “Nous nous trouvons face à quelque chose qui dépasse les geignements habituels des Britanniques, grâce auxquels ils cherchent à se réconforter”, suggère Dan Hancox, écrivain. “Les Jeux olympiques contrarient profondément les gens.” Sur Twitter, il écrit que pour les Londoniens, “c’est comme si quelqu’un faisait une fête chez eux, avec un prix d’entrée exorbitant, et qu’ils étaient tous enfermés à la cave”. “Les infrastructures de transport ont été fermées comme si nous nous préparions à un conflit militaire”, dénonce-t-il dans un entretien. “Ils disent aux entreprises de faire des stocks, ils conseillent aux gens de rester chez eux – il ne faut aller nulle part - ne prenez pas le métro, restez sur votre canapé - comme si c’était pour notre propre sécurité. Il y a une armée dans nos rues. Nous sommes sur le pied de guerre, et ce n’est pas une chose, après 60 ans de paix, que les Britanniques apprécient.” (...) 

    Lire sur:

    @@@

    "Vive l'industrie nucléaire chinoise!
    - Toi, tu ne t'es pas décontaminé
    à la c... communiste chinoise...
    - Pardon?"

    http://aciers.free.fr/index.php/2010/03/31/la-chine-construira-sa-premiere-centrale-nucleaire-de-premiere-generation-en-2013/

    La Chine voudrait construire 
    cinq réacteurs nucléaires en Grande-Bretagne
    (c'est tout?)

       (...) Des sociétés chinoises envisagent d'investir 35 milliards de livres sterling (45 milliards d'euros) dans la construction de cinq réacteurs nucléaires en Grande-Bretagne, rapporte samedi le quotidien The Guardian.

       Une délégation de l'Institut de recherche et de conception en ingéniérie nucléairede Shanghai (Snerdi), filiale de la China National Nuclear Corporation (CNNC), a rencontré de hauts responsables britanniques au cours de la semaine écoulée, écrit le quotidien britannique.

       La CNNC et une autre entreprise publique, China Guangdong Nuclear PowerCorporation, pourraient dans un premier temps déposer des propositions concurrentes pour participer au projet Horizon, l'un des plus importants projets dans le domaine nucléaire en Grande-Bretagne.(...)

       (...) "Les Chinois ont l'argent et l'expérience", dit une source proche des entrepreneurs chinois, citée par The Guardian. "Ils considèrent une implantation au Royaume-Uni comme une opportunité de montrer qu'ils sont capables d'être un acteur dans l'un des environnements réglementaires les plus difficiles au monde afin de pouvoir ensuite aller sur d'autres marchés en Afrique et au Moyen-Orient", ajoute cette source.

       Le groupe français EDF est aussi intéressé par la construction de nouveaux réacteurs en Grande-Bretagne. Le gouvernement britannique est "ouvert" à toute proposition dans le cadre réglementaire défini (pots de vins compris?), a réagi dans un communiqué une porte-parole du Département de l'Energie et du Changement climatique.



    @@@

    "P'tain! J't'avais dit de jamais oublier de sourire!
    C'est pas difficile, pourtant..."



    @@@

    Benoît Barvin

    votre commentaire
  • ***
    Pensées pour nous-mêmes:

    (AU MILIEU DE LA TEMPÊTE,
    LE SAGE NE S'Y TROUVE PAS)


    ***
    "Répète après moi:
    je-veux-que-l'ex-Résident-revienne..."


    ***
    "Le quinoa, moi, 
    ça m'a sacrément conservée"

    La guerre du quinoa a commencé

       (...) Très prisée des adeptes de nourriture saine pour ses incomparables qualités nutritive, la céréale des haut-plateaux andins se retrouve aujourd’hui au cœur d’importantes disputes territoriales entre deux régions boliviennes.
        Selon les autorités, les affrontements entre producteurs de quinoa des villes de Quillacas et Coroma ont fait huit blessés et ont conduit le gouverneur du département de Potosí à demander la militarisation de la zone auprès du gouvernement central. Pour le journal La Razón, les blessés se comptent plutôt par dizaines, en raison de jets de pierre et d’une explosion de dynamite.

       Consommée par les Incas pendant plusieurs siècles, le quinoa est aujourd’hui considéré par la NASA comme un aliment idéal pour les spationautes, en raison de sa haute teneur en protéines et autres éléments nutritifs. (...) 

       (...) L’engouement de l’Occident pour cette céréale a permis à la Bolivie de faire passer ses exportations de 2,5 à 65 millions de dollars par an. Depuis 2006, le prix du quinoa a triplé.
       Le quinoa est produit dans d’autres pays andins et commence même à être planté aux États-Unis, au Canada et au Brésil. La Bolivie reste cependant le premier exportateur mondial, et connaît une rapide expansion des terres cultivées. Cette situation conduit à une inversion des flux migratoires, avec un retour vers l’altiplano des paysans qui avaient abandonné leurs terres pour gagner les villes.

       Dans la région limitrophe entre les départements de Potosí et d’Oruro, la fièvre du quinoa est venue raviver un conflit centenaire concernant une zone de 250 km2, apte à la culture de quinoa et également riche en uranium.
       Alors que la récolte approche, les producteurs sont parvenus à une trêve fragile, mais les tensions persistent et pourraient faire éclater de nouveaux affrontements à tout instant.


    ***
    "Allez, je sors ma baballe creuse,
    et ni vu ni connu,
    j't'embrouille..."



    Le tennis, ce sport 
    où le dopage n’existerait pas
    Clément Guillou

       (...) Il n’y aura pas de contrôle positif cette année à Roland-Garros. Parce que le tennis est propre, disent les joueurs et ses dirigeants. Parce que le programme de lutte antidopage est conçu pour ne trouver aucun tricheur, disent les chiffres.

       Si l’on excepte le cas de Richard Gasquet, suspendu deux mois et demi pour la forme mais dont la fédération internationale (ITF) avait validé la thèse du baiser à la cocaïne (baiser sympathique?), la dernière suspension d’un joueur du top 50 remonte à 2005, avec le Slovaque Karol Beck. La dernière grande joueuse contrôlée positive est Martina Hingis, à la cocaïne, à la fin de sa seconde carrière (2007).
       
       Aucun scandale impliquant un grand joueur : voilà pourquoi le tennis conserve l’image d’un sport aussi pur qu’une tenue de Federer à Wimbledon. Lorsqu’une star du tennis aurait pu être impliquée dans une affaire de dopage, l’ATP, qui organise les grands tournois masculins, l’a étouffée : c’est Andre Agassi, le joueur en question, qui l’a raconté dans son autobiographie. (...)

       (...) Depuis plusieurs années, l’AMA demande aux fédérations de renforcer trois aspects de leur lutte antidopage : les contrôles hors compétition, aux dépens des tests attendus pendant les tournois, les contrôles sanguins et les tests de détection de l’EPO. L’ITF est en retard partout et, loin d’accélérer le rythme, suit la tendance inverse de celle recommandée par l’agence mondiale antidopage.

       La fédération a à sa disposition un outil merveilleux pour faciliter les contrôles hors-compétition, très contraignant pour les athlètes : le système de localisation par lequel tous les sportifs d’élite sont contraints de dire où et quand ils sont disponibles chaque jour pour être contrôlé. Comme l’explique Michel Rieu, c’est en période de préparation que la prise de produits dopants est la plus efficace. C’est aussi dans ces périodes que l’athlète se doute le moins qu’il va être contrôlé – surtout quand, comme en tennis, il ne l’est jamais.

       L’ITF a réalisé l’an passé, hommes et femmes confondus, 216 contrôles hors compétition, dont 21 sanguins. Un chiffre en baisse par rapport à 2010 (229 contrôles dont 10 sanguins) et qui devient ridicule si on le compare au cyclisme. En 2011, l’Union cycliste internationale a réalisé 5650 contrôles hors compétition, dont plus de la moitié étaient des contrôles sanguins. Il y a donc eu l’an passé 26 fois plus de contrôles hors compétition pour les cyclistes que pour les joueurs de tennisLes contrôles hors compétition et contrôles sanguins – eux aussi en baisse – sont également très rares comparés à l’athlétisme ou à la natation.

       Rafael Nadal par exemple, a subi en 2011 et en 2010, « entre un et trois » contrôles hors-compétition. En 2009, les chiffres sont plus précis : on sait qu’il a été contrôlé une fois hors compétition, avant Roland-Garros. Il n’a pas été contrôlé durant sa longue période d’inactivité entre Roland et le tournoi de Montréal, en août. La star du tennis féminin, Serena Williams, n’a subi aucun contrôle hors compétition en 2011, pas plus que la dernière gagnante de Roland-Garros Li Na.
      Les agences nationales réalisent parallèlement des contrôles inopinés mais cela crée un déséquilibre entre les sportifs : Français et Américains, par exemple, sont davantage surveillés que leurs adversaires. (...)

    Lire l'article édifiant sur:


    ***
    "Le luxe, ça amène des médisances, des haines,

    des contrefaçons et les Triades adorent ça"

    La Chine sera en 2015 
    le principal marché du luxe dans le monde
    © 2012 AFP

       (...) Les Chinois représenteront en 2015 le principal débouché au monde pour les biens et services de luxe,qu'ils dépensent dans leur pays ou lors de voyages à l'étranger, selon une étude du Boston Consulting Group (BCG) publiée mardi.

       "Nous prédisons que d'ici 2020, plus de 330 villes en Chine auront le même niveau de revenu disponible que Shanghaï en 2010, et que d'ici 2015, la Chine deviendra le plus grand marché du luxe au monde", écrit BCG. "Il y a deux Chine, celle de l'intérieur et la Chine des Chinois qui voyagent. La deuxième consomme autant que la première, voire plus", relève auprès de l'AFP Olivier Abtan, directeur associé au BCG à Paris.
       "Les dirigeants de quelques géants du luxe pensent que 40% de leurs ventes dans le monde sont déjà assurées par les consommateurs chinois", souligne l'étude. "Ce qui surprend, c'est la puissance des consommateurs émergents à travers leurs voyages. Ce sont eux qui génèrent les ventes partout dans le monde. C'est un phénomène important qui n'est pas prêt de s'arrêter", ajoute-t-il.

       Selon BCG, la moitié des dépenses de luxe des Brésiliens et des Chinois sont réalisées à l'étranger lors de voyages. Et ces flux touristiques vont croître et doper le marché, souligne BCG. (...) 


    ***
    Luc Desle

    votre commentaire
  • +++
    Pensées pour nous-mêmes:

    (MÊME QUAND IL SOMNOLE,
    LE TIGRE GARDE TOUJOURS SES GRIFFES PRÊTES)
    +++

    "Tu crois pas que ces chinois 

    vont remarquer notre couleur de peau?
    - T'inquiète, ce sont des brésiliens...
    - Des quoi?"
    Le carnaval de Rio a la fibre chinoise
    Alberto Armendariz 
       (...) A l'heure du carnaval, le Brésil tout entier fait la fête. A Rio de Janeiro, les défilés traditionnels sur le sambodrome [avenue bordée de gradins] se sont tenus toute cette semaine [du 17 au 21 février], offrant un spectacle reconnu dans le monde entier comme la plus haute expression de la culture brésilienne. Mais dès qu'on y regarde d'un peu plus près, on s'aperçoit que la plupart des déguisements, des tissus, des ornements et des matériaux utilisés pour les chars allégoriques cariocas portaient l'étiquette "made in China".
       "Ces dernières années, les produits chinois ont envahi le carnaval", déclare à La Nación Paulo Barros, le directeur artistique d'Unidos da Tijuca, l'une des écoles de samba les plus populaires de Rio. "Aujourd'hui, plus de 80 % des matériaux que nous utilisons proviennent de Chine ; non seulement les matières premières - comme les tissus, les confettis, les pierres -, mais aussi les produits finis, comme les masques et les perruques. C'est un problème de coûts, les produits chinois sont bien meilleur marché que les produits brésiliens." (mais les brésiliennes encore un peu attractives, via des chinoises?)
       Barros, qui travaille depuis dix-neuf ans sur les défilés du carnaval, explique que cette invasion de produits chinois s'est faite progressivement. Elle s'est accentuée ces cinq dernières années en raison de la forte augmentation du real, qui a entraîné une hausse des prix des produits locaux. Et pour étonner le public année après année, les écoles de samba ont besoin de plus de matériaux, de meilleure qualité et au moindre coût, pour tenir leurs budgets, qui varient entre 2 et 4 millions de dollars [entre 1,5 et 3 millions d'euros] par école. (...)


    +++

    "Quoi, tu n'as plus un thune?
    Comment ça, je dois me montrer gentille avec ces messieurs?
    Y'a pas écrit cruche sur mon front?
    Si? Ah bon, je ne savais pas..."

    DSK, le «New York Post» 
    et les impôts locaux

       (...) Apparemment, le New York Post n'en a pas terminé avec Dominique Strauss-Kahn.
       Ce matin, au milieu des photos de Jean Dujardin célébrant son Oscar, le tabloid qui avait affublé DSK de tous les surnoms possibles après l'affaire du Sofitel -le plus célèbre étant "The Perv"- publie ainsi un article "exclusif" révélant que l'ancien patron du FMI doit 16000 dollars au fisc américain, du fait d'impôts non payés pour sa résidence de Washington. 
       "L'obsédé français ne trompe pas seulement sa femme, il essaie de tromper aussi l'oncle Sam", se régale le New York Post, qui précise que DSK va devoir également payer une pénalité de 1600 dollars. 
       Selon le Post, DSK ne règle plus ses impôts fonciers depuis début 2011 pour la vaste maison qu'il avait achetée avec Anne Sinclair en octobre 2007 pour la valeur de 4 millions de dollars.
       Le couple a ensuite mis la maison en vente fin octobre 2011 à 5,2 millions de dollars. Mais elle aurait perdu de la valeur depuis et est actuellement sur le marché pour 4,7 millions de dollars. 
    +++

    "Comment ça, si la glace fond, c'est parce qu'on
    a le sang chaud? Répète ça un peu, pour voir?!"

    Canada: le changement climatique 
    pourrait sonner le glas du hockey sur glace

       (...) Calamité dans un pays où le hockey sur glace tient lieu de religion nationale: le réchauffement climatique pourrait sonner le glas des patinoires extérieures vers 2050 dans les grandes villes du Canada, selon une étude publiée lundi.
       "Cette année je suis allé à la patinoire environ huit fois, mais avant c'était deux fois par semaine tout l'hiver, donc environ 20 fois", souffle Guillaume Bilodeau, 30 ans, qui pratique, seul, son lancer du poignet, en basquets, sans patins, sur la surface molle, craquelée, dénudée par endroit, d'une patinoire extérieure de Montréal.
       "Cette année, la saison a commencé début janvier et puis ça fait 2-3 semaines que c'est couci-couça", voire complètement impraticable, dit-il. "La glace est sur le respirateur artificiel".
       Même constat dans le sud du pays où l'hiver trop chaud a donné une mine déconfite aux patinoires extérieures
       Dans la capitale fédérale Ottawa, la patinoire de 7,8 kilomètres sur le Canal Rideau, la plus longue au monde, a été ouverte 28 jours seulement. La pire saison en une décennie. (...) 

    +++

    "UN JOURNALISTE!
    - Où?
    - Là!
    - Où là!
    - Ben là, quoi!
    - Où là, quoi?!
    - Laissez tomber... (soupirs)"
    La police coffre une journaliste 
    lors d'une opération de Jeudi Noir
    Sophie Verney-Caillat | Journaliste

       (...) Le collectif parisien Jeudi Noir, spécialisé dans l'ouverture de squats dans des bâtiments vides, s'apprêtait à officialiser sa prise d'un nouveau bâtiment, vendredi 2 mars rue de Châteaudun (Xe arrondissement de Paris), lorsque la police a fait échouer l'opération. Jeudi Noir n'a pas pu réitérer le succès médiatique de l'opération « Squat avec vue sur l'Elysée ».
       Les militants étaient suivis par une documentariste, Marie Maffre. Celle-ci les filme depuis l'occupation de La Marquise, place des Vosges (Paris IVe) et tourne pour la société de production Kien un 52 minutes intitulé « Ainsi squattent-ils ».
       Présente à l'intérieur du bâtiment lorsque les policiers y sont entrés, elle s'étonne d'être embarquée avec eux au commissariat du IVe arrondissement : « Les policiers me connaissent, ils m'ont déjà vue filmer. Quand ils m'emmènent en garde à vue, je leur dis que je suis dans le cadre de l'exercice de mon métier. Je passe avec les quatre militants une quinzaine d'heures en garde à vue, et le samedi midi, quand ils nous relâchent, les policiers me disent qu'ils gardent ma caméra sous scellé. »
       La préfecture de police nous a précisé que c'était bien le parquet qui avait demandé la mise sous scellés et que selon les éléments en possession de la police, Marie Maffre ne serait pas journaliste.(...)
       (...) Marie Maffre n'a certes pas de carte de presse, mais son travail de documentariste pour une société de production l'assimile aux journalistes au sens de la loi du 4 janvier 2010 sur la protection des sources.
       Dans un communiqué, Reporters sans frontières se dit « particulièrement inquiet », dénonce le « mépris total du respect du secret des sources, comme s'il s'agissait d'une pièce à conviction » (les z'agent n'ont rien d'autre à f..., faut croire), et « réclame la restitution immédiate du matériel de la documentariste ainsi que des rushes, fruit de son travail ». (...)

    +++
    Benoît Barvin

    votre commentaire

  • @@@
    Pensées pour nous-mêmes:

    (N'OCCUPE PAS TES HEURES A COMPTER LES MINUTES)

    @@@

    "Ce... Ce n'est pas comme ça qu'on dirige un gouvernement...
    - C'est la seule manière que je connaisse, rascal!"
    A dandy in Aspic / Maldonne pour un espion (1968)

    @@@

    Un espion pour diriger la Roumanie
    Analyse de la situation politique dans ce pays 
    par une contributrice roumaine de Myeurop. 

       (...) dès l'annonce du choix de M. Ungureanu, en charge des Services de renseignement extérieur, pour le poste de Premier ministre, la rue et les médias se sont ruées sur son riche passé d'ancien haut-gradé des Jeunesses Communistes, ressortant des archives des coupures de journaux des années 80 et allant piocher dans les divers dossiers de la funeste Securitate.
       Crin Antonescu, chef du PNL, exprimait même sa stupéfaction "qu' un espion se balade dans les travées du Parlement en tâchant de se constituer un gouvernement." Des commentaires de lecteurs sur divers sites l'appellent déjà "le James Bond devenu Premier ministre", constatant avec beaucoup d'humour noir que, "dans l'épidémie de gouvernements de technocrates apolitiques dont l'Europe semble frappée ces derniers temps, la Roumanie parvient à trouver mieux qu'un banal banquier de Goldman Sachs." (effectivement, c'est original)
       Sur des sites roumains, beaucoup d'internautes sont convaincus d'une "manœuvre à la Poutine" de la part du Président qui reste le vrai maitre du jeu avec un Premier ministre à ses ordres. (pas faux, certainement)
       Un nuage plus sérieux semble pourtant prendre forme au-dessus du nouveau chef de gouvernement: la loi 51/1991 sur la Sûreté nationale interdit expressément à tout employé des services de renseignements de faire de la politique ou d'être utilisé à des fins politiques.
       Reste à savoir si l'interdiction porte sur le principe d'incompatibilité "à vie" avec toute activité politique. Mais il est également fort probable que cela risque de prendre du temps avant que l'on ait une chance de se pencher sérieusement sur l'esprit de la loi. La coalition présidentielle ayant la majorité au Parlement, elle ne s'encombrera probablement pas de si menus détails.  (ah bon?) (...)


    @@@

    "C'est ça votre levée de boucliers contre la peine de mort?
    - Vous n'êtes peut-être pas au courant mais,
    actuellement, en Grèce, 
    on n'a plus trop les moyens..."

    Levée de boucliers 
    contre une condamnation à mort
    Tian Jing
    Courrier international

       (...) L'appel de Wu Ying, 31 ans, ayant fait fortune dans les salons de beauté et les karaokés – elle était sixième dans le classement des femmes les plus riches de Chine en 2006 – , devant la Haute Cour populaire de la province orientale du Zhejiang a été rejeté le 18 janvier. Motif : "Ses graves crimes [une collecte de fonds illégale] ont provoqué d'énormes pertes pour la nation et le peuple et elle devait par conséquent être sévèrement punie", a justifié Shen Xiaoming, le juge qui présidait la cour, sur le site du magazine Caijing.  ("Qui vole un yen mérite la peine de mort", nouvelle pensée chinoise?)
       La jeune femme avait été arrêtée en mars 2007, accusée d'avoir détourné 770 millions de yuans (92 millions d'euros). En décembre 2009, elle avait été condamnée à la peine capitale par le tribunal populaire intermédiaire de Jinhua (province du Zhejiang). 
       Si la justice chinoise se veut unanime, l'agence officielle Xinhua a publié le 6 février deux articles demandant une révision du verdict. Huit spécialistes (professeur, juriste, économiste et sociologues) ont analysé le cas de Wu Ying et appellent à la clémence. Qian Shuitu, professeur à l'Université d'industrie et du commerce du Zhejiang, constate que "trente ans après les réformes économiques, le secteur financier de la Chine continentale reste sous la coupe d'un monopole et demeure très contrôlé. Il est difficile pour les entreprises privées d'avoir recours à un financement légal, alors elles sont obligées de trouver d'autres moyens." 
       La condamnation a aussi provoqué un tollé général. De nombreux internautes ont pris position en faveur de cette femme aux cheveux courts et au teint clair. Sur le microblog Weibo, certains utilisateurs ont posté des photos de Wu à côté d'images d'autres condamnés qui, pour des délits financiers portant sur des montants plus élevés, ont échappé à la peine de mort. 
       Teng Biao, avocat défenseur des droits de l'homme, a écrit un très long article sur son blog intitulé : "La vie de Wu Ying nous concerne, toi et moi". Il souligne que dans le système financier actuel en Chine, il est impossible pour le secteur privé de ne pas avoir recours à un financement illégal. En d'autres termes, la plupart des entreprises privées chinoises prospères ont probablement commis le même "crime" que Wu Ying. (...)


    @@@

    "Slurp, slurp...
    Heu... Tu sais ce qu'on fait là?
    - Le moral des lecteurs est en berne...
    Alors... Slurp, slurp...
    On fait diversion..."

    @@@

    "Pourquoi j'ai pas droit à un verre?
    - Pass'que tu dissimules tes chômeurs!
    - De toute façon, vos bières sont infectes."

    Allemagne : 
    le chômage est masqué par 
    les 4,9 millions de précaires 
    travaillant parfois 
    moins de 15 heures par semaine 
    (MyEurop)

       (...) Record battu : jamais le taux de chômage n’a été aussi bas (6,9%) en Allemagne depuis la réunification. Un véritable "miracle économique". Sauf si l’on tient compte des millions de chômeurs radiés ou des précaires dépendants de l’aide sociale. (on croyait que, seule la France se permettait ces inexactitudes comptables...)
       Pourtant à l’instar de Brigite Lestrade, auteure d’une étude sur les réformes Hartz IV [Cerfa, Juin 2010] certains pointent la mise en place d’un système qui, par vases communicants, aurait progressivement fait passer plusieurs millions d’allemands des listes de chômeurs à ceux de "quasi-chômeurs" ou travailleurs pauvres. [Voir le 2ème volet de notre série : La compétitivité allemande ? 20% de travailleurs pauvres]
       La chercheuse estime à 6,6 Millions de personnes - dont 1,7 millions d’enfants - les bénéficiaires d’Hartz IV. Les 4,9 millions d’adultes sont en fait des chômeurs, des "quasi-chômeurs" [qui travaillent moins de 15 heures par semaine] ou des précaires. Les plus touchés sont les familles monoparentales et les seniors.
       Ils ne figurent pourtant pas dans les chiffres du chômage, qui ne prennent en compte que les bénéficiaires de l’Arbeitsolsengeld I... (Qui a copié qui?) (...) 


    @@@
    Luc Desle

    votre commentaire

  • ***
    Pensées pour nous-mêmes:

    (APPRENDS À VIVRE AVEC LE TEMPS. 
    CE N'EST PAS UN SI MAUVAIS COMPAGNON) 

    ***
    "Si elle est muette comme une tombe?
    Quelle question insultante!
    - Je suis une authentique pièce d'art chinoise, 
    non mais!"
    En Chine, des tombeaux 
    pillés par milliers
    Louise Couvelaire

       (...) Le patrimoine archéologique de l'empire du Milieu est plus que jamais menacé : les pilleurs de tombes anciennes foisonnent et ne reculent devant rien pour mettre la main sur ces trésors enfouis. En 2010, près de 10 000 tombeaux auraient été pillés, selon les estimations de l'ancien conservateur du Musée national de Chine. Entre 1998 et 1999, sur une période de dix mois, ils n'avaient été que 800 à l'être. Les chiffres de 2011 devraient être pires encore que l'année précédente. Malgré la mise en place d'un arsenal de surveillance renforcé, le lancement de campagnes d'information et le durcissement des peines de prison (de trois à dix ans, voire condamnation à vie ou même peine de mort), la police ne parvient pas à freiner l'escalade.
       Le marché de l'art chinois est en plein boom et les acheteurs collectionneurs s'arrachent les vestiges culturels à prix d'or. Qu'importe s'ils sont issus de la contrebande. " Les reliques font escale à Hongkong ou Macao avant d'arriver à leur destination finale, principalement Taïwan, le Canada, les Etats-Unis et l'Europe ", a expliqué Wei Yong-shun, un agent du bureau d'enquête criminelle du ministère de la sécurité publique auChina Daily. De véritables gangs, recrutant parmi les villageois et les fermiers locaux, opèrent sur tout le continent chinois, qui compte plusieurs dizaines de milliers de sites archéologiques, le plus souvent situés dans des zones isolées et reculées. Dans la province du Shaanxi, qui recèle le plus grand nombre d'antiquités, il y aurait plus de 100 000 petites mains susceptibles de participer à des vols. (...)

    ***
    "J'adore ces douches palestiniennes...
    Elles ont un jet tellement abondant..."
    Des députés français dénoncent 
    "un nouvel apartheid" 
    dans la gestion de l'eau en Israël

       (...) Le quotidien Haaretz a publié mardi des passages d'un rapport d'information pour la commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale, remis en décembre par le député socialiste Jean Glavany, qui décrit la question de l'eau comme"révélatrice d'un nouvel apartheid au Moyen-Orient".
       Dans son rapport, M. Glavany, ancien ministre de l'agriculture, souligne que "la priorité est donnée aux colons en cas de sécheresse, en infraction au droit international", que "les 'puits' forés spontanément par les Palestiniens en Cisjordanie sont systématiquement détruits par l'armée israélienne" et qu'"à Gaza, les réserves d'eau ont été prises pour cible en 2008-2009 par les bombardements". (par erreur, nous en sommes sûrs) (...)
       (...) L'organisation israélienne de défense des droits de l'homme B'Tselem a dénoncé en mai l'exploitation "systématique" des ressources en eau de la vallée du Jourdain en Cisjordanie occupée au profit des colons israéliens et au détriment des Palestiniens. L'eau est un enjeu stratégique et politique de premier plan dans les négociations de paix, au point mort, entre Israël et les Palestiniens. (...)
    (suite sur):

    ***
    LE BONIMENTEUR:
    -"Ouaip! J'vends des poissons qui bougeaient...
    - Qui bougeaient?
    - Heu, qui bougent...
    - Tu veux dire: des poissons rouges...
    - C'est exactement ce que j'ai dit!"

    Le bilan de Sarkozy : 
    les Français plus pauvres qu'avant
    (Oh Mon Dieu!!!! C'est pas vrai?!!!)

       (...) Avec la très forte augmentation du chômage, notamment de longue durée, la crise financière qui a éclaté en 2008 a appauvri les Français. Entre 2009 et 2008, le taux de pauvreté a augmenté de 0,5 points, soit 300.000 personnes supplémentaires vivant sous le seuil de pauvreté, établi à 954 euros par mois en 2009 selon l’Insee. Il s’agit de l’augmentation la plus brutale mesurée depuis que cet indicateur est suivi. Au total, près de 8,2 millions de Français sont considérés comme pauvres.
       Cette statistique ne rend toutefois compte que de manière incomplète de l’appauvrissement des Français. Comme le chômage de longue durée a poursuivi sa progression, l’augmentation du taux de pauvreté devrait continuer en 2010 et 2011. La grande pauvreté a en outre davantage progressé que la pauvreté dans son ensemble : l’intensité de la pauvreté a ainsi connu une hausse de 3 points depuis 2002 (c'est quoi, ça, la "grande" pauvreté?).
       Les charges de logement ou d’énergie ont enfin augmenté beaucoup plus vite que les revenus. Ces dépenses contraintes sont passées de 24 % à 48 % du budget des ménages pauvres entre 1970 et 2005. Selon le Credoc, pour une personne percevant 625 euros par mois, près de 300 euros servent à financer les dépenses contraintes et 245 euros les dépenses dites "incontournables" (alimentation, transport et santé). Cette personne ne dispose donc plus que de 80 euros par mois pour toutes les autres dépenses. (acheter des photos du petit Conducatore, par exemple?) (...) 

    ***
    "Nooonnn!!! Pas Michaël!!!!
    Pas lui!!! On en veut pas!!!"
    univers-l.com 

    Mickaël Vendetta (qui?)

    « Si François Hollande est élu, je vais vivre à Los Angeles »
    http://www.rue89.com/2012/01/21/mickael-vendetta-si-francois-hollande-est-elu-je-vais-vivre-los-angeles-228589

    ***
    Luc Desle

    votre commentaire
  • @@@
    Pensées pour nous-mêmes:

    (FEMMES ET HOMMES SONT DES FRUITS 
    DONT LA SAVEUR EST COMPLÉMENTAIRE) 

    @@@

    "A la porte, tu reconnaîtras l'ami sincère, 
    a dit le sage"

    A Hong Kong, capitale du luxe, 
    manif contre Dolce and Gabanna
    Oiwan Lam · 
    Traduit par Jade Dussart

       (...) Des milliers de personnes ont protesté début janvier devant l'entrée de la boutique Dolce and Gabbana sur Canton Road, la zone touristique la plus fréquentée de Hong Kong.
       Des Hongkongais se sont rassemblés suite à la vague d'indignation provoquée par l'attitude des agents de sécurité d'une boutique de mode italienne. Ceux-ci ont récemment interdit à un photographe local de Hong Kong de prendre une photo depuis le trottoir d'en face, déclarant que seuls les touristes de Chine continentale en avaient le droit.
       Plus tard, la marque a expliqué à la presse locale que sa politique en matière de sécurité visait à empêcher les gens d'enfreindre les droits de propriété intellectuelle de la société en photographiant ses vitrines. Toutefois, l'enseigne n'a pas expliqué pourquoi elle appliquait des politiques distinctes pour la population locale et pour les touristes venant de Chine continentale. (...)

    @@@

    "Cause austerrrité, je mangerrr dents carrr faim...
    Si continuerrr ça, bientôt obligerrrr 
    cuirrre Chapka"

    Roumanie : révolte contre l'austérité 
    ou prémices d'une révolution ?
    (et si c'était les deux à la fois?)
    Irène Costelian 
    Docteur en sciences politiques
    (ouah! Vach't de!)

       (...) Depuis le 12 janvier, la Roumanie connait une vague de manifestations contre les mesures d'austérités imposées par le FMI et l'Union européenne appliquées par le gouvernement et le président Traian Bàsescu. Ce qui, au début, était un rassemblement d'une centaine de personnes au centre de la capitale roumaine a pris de l'ampleur. Hier soir, on dénombrait près d'un millier de manifestants à Bucarest et quelques centaines dans d'autres villes.
       Même si ce n'est pas le plus grand rassemblement que la Roumanie ait connu depuis le début de la crise économique et des mesures d'austérité, c'est la première fois que les manifestations s'accompagnent de violences. Les images diffusées par les médias nationaux et internationaux ressemblent fort à celles venues de Grèce. (...)


    @@@

    "Si je connais le Résident? Non, pourquoi?
    - Oh... Pour rien..."

    Candidature Sarkozy: Guéant suggère 
    une entrée en campagne "début mars"
    (2007?)

       (...) "Je ne sais pas si ce sera début mars, je pense que ce serait raisonnable (moins raisonnable qu'être en campagne depuis 2008?) que le président engage sa campagne au début de mars", a déclaré ce proche du chef de l'État sur iTélé.
       Interrogé sur des sondages défavorables à Nicolas Sarkozy, y compris sur les thèmes de l'immigration et de l'insécurité, il a affirmé ne pas croire en la perspective d'un "21 avril à l'envers", Marine Le Pen éliminant le président sortant du second tour de la présidentielle. (...)

    @@@

    "P'tain, les calendrirers mormons, y sont pas donnés!"

    Mitt Romney, revenus: 
    le candidat républicain a perçu
     21,7 millions de dollars en 2010
    Grégory Raymond

       (...) Mitt Romney a craqué sous la pression de ses adversaires. Largement chahuté par son concurrent républicain à la présidentielle Newt Gingrich, puis par les équipes de Barack Obama, l'ex-gouverneur du Massachusets vient de dévoiler un aperçu de sa déclaration de revenu.
       Selon le Washington Post, qui s'est procuré une bribe des 550 pages de la fiche détaillant son année 2010, l'actuel favori à l'investiture républicaine certifie un revenu de 21,7 millions de dollars (16,8 millions d'euros). Et seulement en bénéfices, dividendes et intérêts sur ses placements. Concernant son année 2009, il dévoile des revenus culminant à 20,9 millions de dollars (16 millions d'euros).
       Entre 2009 et 2010, le couple Romney a également fait oeuvre de charité en donnant près de 7 millions de dollars (5,4 millions d'euros), dont 4,1 millions de dollars (3,2 millions d'euros) à la seule Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, dont sa croyance mormone est issue.


    @@@
    Benoît Barvin

    votre commentaire

  • @@@

    Pensées pour nous-mêmes:

    (DANS CHAQUE MOMENT PÉNIBLE, 
    PENSE AUX AILES QUI SONT REPLIÉES DANS TON DOS)


    @@@

    "Quand la crainte ne veille pas, 
    il arrive ce qui était à craindre."(?)
    Lao-Tseu

    (Jean Yanne avait donc raison avant tout le monde?!)

    @@@

    "Éveillée...  Éveillée, la Chine? Mouaif!
    C'est vite dit..."

    La Chine éveillée

       (...) On écrira certainement des livres sur la longue décadence de notre civilisation, mais bornons nous ici au dernier chapitre. La double déconstruction, depuis deux générations, d’une part de nos valeurs et, d’autre part, de notre structure de production.
       Pour nos valeurs, on a accepté qu’elles soient cyniquement remplacées par un égoïsme pur (?), menant à la perte de confiance en tout et en tous qui est la conséquence logique de la projection sur les autres de cet égoïsme que l’on ressent en soi (ouah, la phrase...). Fatal pour une société, puisque celle-ci repose économiquement sur la division du travail, politiquement sur la délégation réciproque de tâches et de l’autorité pour les accomplir et que le concept même de bonheur, qui sert de justification à tout effort commun, repose sur l’hypothèse que l’on est plus heureux lorsque l’on n’est pas seul (heu, désolé, mais ça se discute)
       Pour la production, la recherche d’un optimisation du profit sur un horizon n’excédant pas celui d’une vie humaine a conduit l’Occident à exporter sa capacité même de production industrielle, lâchant la proie pour l’ombre (superbe image) et n'en gardant que le contrôle des variables financières. Contrôle précaire qui ne vaut que si est respecté un consensus que seule la force militaire peut imposer à ceux qui n’en profitent pas (bon... Je dois relire plusieurs fois, car, là...).
       Sans autre valeur que son cynique égoïsme, l’Occident, qui a bradé les outils de création de la richesse réelle, se retrouve avec des symboles monétaires qui ne valent plus rien et une force militaire qui peut encore détruire, mais dont il a été amplement prouvé, au Vietnam et en Irak, que ses effectifs n’auraient ni la motivation ni la vertu, au sens romain du terme (?), de gagner une véritable guerre. L’Occident est devenu ce « tigre en papier » dont parlait Mao.
       La Chine va sortir grande gagnante de cette crise. Elle a tous les atouts. D’abord, elle a celui évident d’une capacité de production en plein essor, ostensiblement tournée vers l’exportation, mais dont la fusion du politique et de l’économique a permis l’éclosion en Chine d’un nouveau “capitalisme d’État” qui pourrait réorienter rapidement cette capacité vers la consommation domestique.
       La réorienter sans les arguties auxquelles une tentative de ce genre donnerait lieu, dans une démocratie occidentale mandataire d’un capitalisme privé. Si la Chine était contrainte de cesser d’exporter — ou choisissait simplement de le faire — elle ne ferait que des heureux dans sa population, dont elle pourrait mieux satisfaire la demande de consommation depuis longtemps réprimée. La Chine produit.
       Que des heureux ? À quelques exceptions près… dont on pourrait attendre la plus grande discrétion. Cette discrétion est le deuxième grand atout de la Chine. La Chine est une dictature que sa population Han considère majoritairement bienveillante et éclairée et que ses minorités tibétaine, ouigour et autres n’ont pas la masse critique de contester. La Chine est gouvernée.
       Elle n’est pas, comme l’Occident, tombée dans le piège tendu par le Capitalisme d’une pseudo démocratie totalement soluble dans une omniprésente corruption et donc complètement manipulée par le pouvoir financier (heu... vous êtes vraiment sûrs? Pourtant, dans les provinces chinoises, les élites sont pourtant accusées de corruption, justement...). On a compris en Chine que, dans une économie monétaire, l’État n’est pas vassal de l’argent. Celui qui a le pouvoir politique CRÉE la monnaie et y ajoute à sa convenance le pouvoir économique.
       Dans une Chine quasi-autarcique, le pouvoir d’opposition d’un pouvoir économique distinct de celui de l’État n’est pas aujourd’hui une véritable menace. Ce qui manque à l’autarchie chinoise, d’ailleurs, elle peut, avec ces milliers de milliards de dollars US qu’elle a accumulés, l’acheter sans problème de tous ceux qui croient encore que cet argent vaut quelque chose… Et ce ne sera pas les USA qui les détromperont (bon... Il y a de l'idée, mais les phrases, trop tarabiscotées, nuisent à votre démonstration. Un 11/20 est bien payé).
    Lire cet excellent - bien que parfois fumeux - article sur:
    un blog à suivre...

    @@@

    Illustration de l'article précédent...


    (Cet industriel chinois adorait 
    les véhicules de Mickey et Minnie)

    @@@

    AUTOMOBILE: 
    Pékin met des bâtons 
    dans les roues des constructeurs étrangers
    Héloïse Bolle
       (...) Voilà une nouvelle qui n’ira pas dans le sens des constructeurs automobiles occidentaux: la Chine a décidé de leur mettre quelques bâtons dans les roues. Selon l’agence Chine nouvelle, le gouvernement aurait décidé de limiter les investissements des constructeurs automobiles étrangers pour favoriser ses propres entreprises (ça s'appelle, je crois, du protectionnisme et c'est mal dans une économie mondialisée...).
       Bref, pour ceux qui hésitaient encore à se lancer dans l’Empire du milieu, c’est une bien mauvaise nouvelle, car avec des taux de croissance de 44% en 2009 et de 35% en 2011, le marché automobile chinois a de quoi faire saliver bien des constructeurs. Surtout ceux qui, fortement implantés en Europe, doivent faire face à un marché domestique (domestique?) en berne.
       D’autre part, même si la croissance de son marché intérieur s'est limitée à 5% en 2011, on peut supposer qu’elle va tout de même se poursuivre, car les Chinois sont très peu équipés : environ 5 véhicules pour 100 habitants, contre 60 en Europe de l’Ouest et 80 en Amérique du nord. Et c’est en Chine que les constructeurs occidentaux ont réalisé le gros de leur croissance au cours des dernières année (strangers, go home, quel beau slogan chinois!). (...)

    @@@

    « La beauté est vérité, 
    la vérité beauté. 
    C'est tout ce que vous savez sur terre. 
    Et c'est tout ce qu'il faut savoir ! »
    John Keats 
    Extrait des Poésies
    (c) Ling Jian

    (C'est celui qui le dit qui l'est)


    @@@
    Luc Desle

    votre commentaire

  • ***
    "Ça t'apprendra à avoir maigri 
    de plus de 100 kgs, pignouf!"

    Chasse aux poids lourds 
    chez les chauffeurs routiers

       (...) Au États-Unis, l’obésité est un fléau dans le secteur du transport routier. Sédentarité, repas gras proposés dans les aires de repos, fatigue, il n’est pas facile de changer de mode de vie, mais un nombre croissant de chauffeurs s’y attellent, explique The New York Times. (...)
       (...) Après des centaines de kilomètres au volant, s’il y a quelque chose dont Roy Williams n’avait pas envie, c’était bien de faire du sport. Mais, le jour où ce routier de Denton (Texas) a atteint 183 kilos, il s’est rendu à l’évidence : il fallait changer (de métier? de pays?). Voilà pourquoi l’année dernière, Roy Williams, 58 ans, a pris une décision rarissime dans sa profession : il a entamé un régime et commencé à faire de l’exercice. 
       Ses six canettes de Coca-Cola par jour : disparues. Idem pour les hamburgers, chips et chocolat, qu’il aimait tant. Il se nourrit aujourd’hui d’une boisson protéinée, de melon et de raisin rouge, et d’en-cas de fines tranches de viande et de fromage, sans pain. Il garde dans son camion un vélo pliant avec lequel il file à toute allure sur les aires de repos pendant ses pauses. Il pèse maintenant 151 kilos et prend moins de médicaments contre l’hypertension qu’avant. “Je m’arrête rarement aux relais routiers, pas plus d’une fois par semaine”, explique Roy Williams, qui a passé les trente dernières années au volant d’un semi-remorque. Aux Etats-Unis, 86 % des 3,2 millions de chauffeurs de camion sont en surpoids ou obèses, selon une étude de l’Association américaine de diététique publiée en 2007. La plupart des camionneurs sont payés au kilomètre. Ils ont donc tendance à épuiser jusqu’à la dernière seconde les 11 heures qu’ils sont autorisés à passer sur la route par période de 24 heures. (...)

    Lire l'article sur:

    ***
    "DSK... Lui déjà venir ici voir nous...
    - Heu... Vous êtes sûres?"

    DSK DE RETOUR AUX AFFAIRES 
    LUNDI À PÉKIN (20 décembre 2011)

       (...) L'ex-patron du FMI Dominique Strauss-Kahn, qui a cessé ses voyages professionnels et discours d'expert depuis qu'a éclaté l'affaire du Sofitel de New York, est intervenu lundi  20 décembre à Pékin dans un forum économique, a-t-on appris samedi 17 décembre auprès des organisateurs.
       DSK a prononcé un discours (de repentance?) de 35 minutes lors d'une conférence organisée par le groupe NetEase, l'un des géants de l'internet en Chine, a indiqué à l'AFP une membre de l'organisation de l’évènement. (...)
    extraits:

       (...) "Nous voyons les pays européens passer d'un plan (de sauvetage) à un autre, d'un sommet de la dernière chance à un autre, toujours sans admettre les pertes (sans s'excuser?), toujours sans permettre une reprise de la croissance (en admettant leur culpabilité?) et toujours en échouant à restaurer la confiance (en raison de la morgue affichée?)", a déclaré (contrit?) Dominique Strauss-Kahn.
       "Avec la récente tempête, le radeau semble ne plus être assez résistant", a-t-il affirmé en parlant de l'eurozone. "Le fait que l'euro soit encore au milieu de la rivière et que l'union budgétaire ne soit pas réalisée le rend très très vulnérable et le radeau semble sur le point de sombrer".(...) (heu... DSK parlait de quoi, exactement?)

    ***
    "Enfin, le modèle africain d'occupation des classes
    est reconnu à sa juste valeur..."

    Luc Chatel tasse les classes à tout-va

       (...) A part la Guyane, toutes les académies, même celles avec plus d’élèves, perdront des postes d’enseignants à la rentrée 2012, du fait des 14 000 suppressions prévues dans l’Education nationale.
       Le Nord et le Pas-de-Calais devront en rendre à eux seuls un millier. Pour les collèges et lycées, les académies les plus touchées seront Lille (589 suppressions), Versailles (495), Nancy-Metz (425), Créteil (362), Aix-Marseille (285), Lyon (263) et Grenoble (260). Pour les écoles : Lille (399), Nancy-Metz (367), Versailles (260), Amiens (235), Créteil (233), Toulouse (227) et Aix-Marseille (219).
       Cette répartition a été dévoilée par le ministère une semaine avant Noël. «On va tasser les élèves, donc je ne vois pas comment on va faire l’individualisation des parcours voulue par [le ministre] Luc Chatel» (individualisation de masse, donc, "une, deux, trois, Einer zwei drei?), dit Christian Chevalier, du SE-Unsa. Les syndicats pensent que le gouvernement va supprimer des postes de remplaçants, d’intervenants en langue, de Rased (établissements spécialisés dans la lutte contre l’échec scolaire) et poursuivre la baisse de la scolarisation des 2-3 ans. (...)




    ***
    "Tu sais que tu es le Grand Rien personnifié...
    - Ta réplique, tu l'as piquée à qui?
    - A mézigues, hé, banane!"


    Luc Besson (le troisième,

    voir épisodes précédents)
    accusé de plagiat pour le film Colombiana

       (...) Le Parisien nous apprend aujourd’hui que deux intermittents du spectacle originaires de Gironde ont porté plainte contre Luc Besson ainsi que sa boite EuroparCorp et un coscénariste, les accusant d’avoir plagié le script du film Colombiana (sorti cet été sur les écrans français), dont le cinéaste était producteur. Selon les deux plaignants, le film ressemble fortement à un court-métrage qu’ils ont mis en scène en 2005, intitulé Le Fantôme de l’Orchidée, dont ils avaient envoyé une copie au réalisateur afin qu’il y jette un œil, ainsi qu’à EuropaCorp (plagier un court-métrage pour en faire un long, on comprend tout...).
       L’avocat du couple a affirmé qu’il disposait de preuves concernant ce plagiat supposé : "L'avantage que l'on a dans ce dossier, c'est un scénario écrit et déposé en 2005 auprès d'une association d'auteurs avec l'histoire qui est la même, ainsi qu'une capture d'internet par voie d'huissier."
       Une affaire de plagiat qui fait écho à beaucoup d’autres dans le monde du cinéma, notamment celles qui ont mêlé Sylvester Stallone pour son Expendables ou encore Angelina Jolie et son premier film Au pays du sang et du miel. (...)


    ***
    Luc Desle

    votre commentaire

  • +++

    "Voici le lait en poudre qui a empoisonné mon enfant...
    - Du Bait de Loutre? Je ne vois pas... C'est quoi?"
    Les médias chinois 
    se laissent corrompre
    Xiao Shu. Journal: Nanfang Zhoumo

       (...) L’histoire de l’entreprise laitière Sanlu, qui a déjà réussi à passer entre les gouttes [de la dénonciation par la presse], est révélatrice des pathologies qui touchent les médias. En effet, Sanlu avait déjà été prise la main dans le sac [elle est la première entreprise, mais pas la seule, à avoir été mise en cause en septembre dans l’intoxication à la mélamine de plus de 50 000 nourrissons, dont quatre sont morts]. 
       Il y a quatre ans, la société avait trempé dans l’affaire des “bébés à grosse tête” [en 2004, des dizaines de bébés nourris d’un lait frelaté avaient souffert de malnutrition, ce qui les faisait paraître avoir une grosse tête, et au moins cinquante d’entre eux en étaient morts]. A l’époque, la presse avait révélé les noms de 45 laits maternisés posant problème et les produits de Sanlu figuraient sur la liste. Mais il n’avait fallu que dix-sept jours à Sanlu pour retomber sur ses pattes, en réussissant à faire retirer son nom de la liste publiée par les journaux. Il n’est pas difficile d’imaginer ce qui s’est passé en coulisses pour en arriver là. Pour les journalistes, ce fut une défaite décourageante. Non seulement les médias n’ont pas pris le recul nécessaire vis-à-vis des opérations de relations publiques très discutables mises en œuvre en temps de crise, mais ils ont joué le jeu, aidant ainsi largement Sanlu à sortir de ce mauvais pas.
       Force est de reconnaître que les consommateurs sont en position de faiblesse absolue quand il s’agit d’affronter des entreprises malhonnêtes. En l’absence d’un Etat de droit clairement défini, il n’existe pour ainsi dire aucune limitation efficace à l’action de ces entreprises, qui disposent de ce fait d’une liberté quasi absolue (communisme d'état d'un côté, capitalisme financier de l'autre, superbe sandwich à consommer sans modération?). Non seulement elles peuvent falsifier la vérité comme bon leur semble, mais elles peuvent aussi mobiliser toutes les influences nécessaires pour parvenir à franchir les différentes lignes de défense instaurées par la société. Et, parmi ces sources d’influence mobilisables, les ressources médiatiques constituent une importante armée de réserve. 
       C’est pourquoi, à peine le scandale de la mélamine était dévoilé qu’émergeait la rumeur selon laquelle la somme colossale de 3 millions de yuans [300 000 euros] avait été mise sur la table pour limiter l’usage d’un moteur de recherche (selon des messages placés sur des forums, le moteur le plus populaire de Chine), Baidu, aurait accepté dès le 11 août, soit un mois avant que le scandale n’éclate, de neutraliser le terme “lait en poudre”].(...)

    +++

    "Moi j'voulais bien faire d'la pub gratos pour Cora,
    mais z'ont pas voulu. Allez y comprendre quelque chose..."
    Hypers Cora : encore une cliente 
    trop contente pour être vraie
    Nolwenn Le Blevennec

       (...) Le 5 septembre, un reportage concernant les hypermarchés Cora passe sur la jeune chaîne régionale Air. Bidonné, le sujet commence par un témoignage faussé.
       Le film concerne le nouveau concept « drive » du groupe – les clients font leurs courses sur Internet et viennent ensuite les récupérer en voiture. Il est diffusé dans une rubrique, le « Rendez-vous des entreprises », présenté chaque lundi par Fabrice Genter, vice-président de la chambre du commerce et de l'industrie, qui a pour objectif de faire connaître « les entreprises qui marchent en Moselle ». (...)
       Stéphanie Rompeux, qui est présentée dans le reportage comme une cliente conquise et régulière du « drive » de Cora, est en réalité (aussi) une assistante de direction de l'hypermarché Cora de Moulins-les-Metz. Au début du reportage, elle dit, élogieuse, à propos de l'utilisation du service :
       « Ça me permet de gagner du temps. Je prépare des listes de courses, j'envoie ça, le matin quand je suis au travail, directement sur le site et puis ça me permet de récupérer mes courses le soir en sortant du travail...(...)
       (...) Lancée en février 2011, la chaîne généraliste Air TV est diffusée sur le canal 21 de la TNT et concerne le Grand duché du Luxembourg et la région Lorraine. « Air, l'autre télé », dit le slogan. Oui, mais laquelle ?
       La chaîne dépend de Mira Services, boîte de production et de conseil. Les films corporate de Mira passent peut-être, de temps en temps, sur Air, se dit-on. Avec une double fonction : remplir les cases éditoriales et faire de la publicité aux clients-annonceurs.
       Alexandre Mensuelle, directeur de Mira Services, nous a dit qu'il allait regarder le film et nous rappeler dès qu'il le pourrait, tout en précisant que « Bienvenue chez vous » n'est pas une « émission d'actualités », « mais un magazine », comme si ce dernier genre journalistique exonérait de toute rigueur. Puis, il nous a rappelé pour nous dire qu'il n'avait jamais tourné de films d'entreprise – à usage interne – pour Cora (ils ont seulement fait une publicité pour eux, « qui n'a rien à voir avec le drive »).
       "Ceci était donc bien un reportage", nous dit-il. Et sur le bidonnage, il explique : « La dame est une cliente réelle de Cora et aussi une collaboratrice, c'est vrai. Mais l'objectif du sujet était d'illustrer un outil, c'était un sujet d'illustration d'un mode de consommation, pas d'information. Il y a peut être eu une petite erreur déontologique si vous le souhaitez. »
       Méfiance, les hypermarchés sont remplis de petites erreurs déontologiques. En septembre 2009, Luc Chatel avait croisé des mères de famille exaltées par les prix de la rentrée et qui étaient aussi des sympathisantes UMP. (...)

    +++

    "Si vous nous remboursez pas le démantèlement, 
    on fait tout péter.
    - Et qui c'est qui nous paiera?
    - Ah M... j'avais pas pensé à ça"

    Allemagne: la sortie du nucléaire 
    contraire à la constitution?

       (...) Le numéro un des fournisseurs d’énergie allemands, EON, a porté plainte contre la réduction de la durée de vie des réacteurs nucléaires devant la Cour constitutionnelle allemande.
       Selon le quotidien TAZ, EON déclare que la sortie du nucléaire est contraire à la constitution allemande (superbe déontologie du groupe...) et réclame un dédommagement de plusieurs milliards d’euros (Ah bon... On se disait aussi...). «Le gouvernement fédéral a gardé son sang-froid face à la plainte et affirme qu’il n'y a aucun doute que la sortie du nucléaire soit conforme à la constitution», rapporte le TAZ.
       Le groupe EON n’est pas seul à avoir porté plainte contre la décision de l’Allemagne de sortir de l’énergie nucléaire d’ici à 2022. Vattenfall, fournisseur d’énergie suédois, a également engagé des poursuites contre l’Etat allemand. D’après un article du journal Handelsblatt, le groupe réclame un dédommagement de plusieurs milliards d’euros pour la fermeture, en mars dernier, de deux de ses réacteurs. Vattenfall veut porter l’affaire devant un tribunal international implanté à Washington (ces tribunaux pour tout et n'importe quoi ont l'air de proliférer un peu partout... Mais nous, ce qu'on en dit, hein?). (...)

    +++
    "P'Tain... pfff... Carla... pfff... Arrête de courir...
    - Je cours pas, je marche, mon petit Résident.
    - J'ai... pfff... horreur quand... pfff...
    tu m'appelles comme ça..."
    Luc Desle (et Jacques Damboise)

    votre commentaire

  • ***
    "Mort à toute peine de mort ! "
    [Georges Brassens] 
    Paroles de la chanson "La messe aux pendus"


    La peine de mort est
     "sur le déclin" aux Etats-Unis
    (grâce à Barak?)
    LEMONDE.FR avec AFP

       (...) L'exécution de Troy Davis, mercredi 21 septembre au soir, dans l'Etat de Géorgie, dans le sud-est des Etats-Unis, a relancé le débat sur la peine de mort aux Etats-Unis. Elle est prévue dans trente-quatre des cinquante Etats américains, et il reste encore du chemin à parcourir pour les abolitionnistes, bien que la peine capitale y soit "sur le déclin", selon une ONG américaine spécialiste de la question.(...)
       Avec quarante-six exécutions en 2010, le nombre de mises à mort a été plus que divisé par deux depuis les années 1990 et "cette tendance devrait continuer cette année", a déclaré Richard Dieter, directeur du Centre d'information sur la peine de mort (DIPC). La même année, la peine capitale n'a été appliquée que par douze des trente-quatre Etats où elle existe. Les cent dix condamnations à mort prononcées en 2010 représente une baisse de près d'un tiers en vingt ans.(...)

    ***
    "Qu'est-ce que tu dis, Coco... 
    Des émeutes?
    Chut... Les oreilles du Parti
    traînent un peu partout..."
    Chine: Emeutes dans le sud du pays 
    contre des saisies de terrain
    Mis à jour le 23.09.11 à 08h40

       (...) Des milliers de personnes s'en sont pris à des bâtiments officiels dans le sud de la Chine, pour protester contre la vente de terrains, rapporte ce vendredi le journal hongkongais South China Morning Post.
       Ces troubles à Lufeng, ville de 1,7 million d'habitants, sont le dernier signe en date de la colère populaire contre les saisies de terrains, effectuées généralement soit par des entreprises privées ou liées à l'Etat, mais avec la bénédiction des autorités locales.
       Les manifestations à Lufeng, au cours desquelles une dizaine d'habitants ont été blessés, ont été déclenchées par la saisie d'hectares de terres et leur vente au promoteur immobilier Country Garden pour un milliard de yuans (près de 157 millions de dollars), selon le South China Morning Post.
    Avec Reuters

    ***
    "Yes, We Can,
    Une prochaine fois...
    A la Saint Glinglin, peut-être?"

    Proche-Orient : 
    l'aveu d'échec de Barack Obama
    Editorial du "Monde" | 22.09.11 | 13h27

       (...) L'exercice relevait de l'aveu d'échec. En constatant, mercredi 21 septembre, devant l'Assemblée générale de l'ONU, qu'il n'y avait "pas de raccourci pour parvenir à la paix au Proche-Orient", Barack Obama a souligné sa propre impuissance. Ce fut un moment de grande franchise, qui appelle cette appréciation : au chapitre du conflit israélo-palestinien, le président démocrate enregistre un fiasco monumental. (...)
    Lire la suite sur:

    ***
    (Une fois encore, les écolos montraient leurs dissensions.
    Dommage, car leur mode de déplacement était...
    ingénieux?)

    Ecolo, je voudrais bien prendre 
    le train, mais j'ai pas les moyens
    Lionel Dominique Guérin | Ecolo 

       (...) Depuis dix ans, la SNCF a déployé des trésors d'imagination pour me racketter. Réservation obligatoire sur de nombreux trains, tarifs réduits contingentés, augmentation délirante des prix lors de l'ouverture des lignes TGV, variation des tarifs en fonction du remplissage des trains…
       Avec la SNCF, c'est de moins en moins possible.
       Nombre de tristes sires de classe moyenne comme moi ou mes amis n'ont hélas pas vu leur revenu croître proportionnellement à la cupidité de la société de chemins de fer. Résultat, nous sommes contraints de faire la grève du train. Même si les moyens de transports alternatifs son bien moins écolos… (...)
       Vous trouvez que le train coûte trop cher compte tenu de vos modestes revenus ? Vous avez raison ! Mais hélas, vous n'êtes pas au bout de vos peines. Comme l'annonce habilement de sa langue de miel la Mazarin de l'écologie du gouvernement, Nathalie Kosciusko-Morizet : « La SNCF n'augmentera pas systématiquement ses tarifs, sinon ses trains se videraient. » Traduire : les prix du train vont augmenter.
       Si vous n'avez pas le privilège d'avoir des emplois du temps et des dates de vacances flexibles, la SNCF continuera de ne pas vous faire préférer le train. (...)
    Lire l'article sur:

    ***
    Luc Desle

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique