• "Chaque fois que j'embrassais ma Belle-Mère, je pensais au fameux baiser au lépreux de la Bible". Jacques Damboise in "Pensées confidentes".

    +++

    Pensées pour nous-mêmes:

    (DIEU EST EN PIÈCES DÉTACHÉES

    EN CHACUN DE NOUS)

    +++

    "Oh non, encore un trop plein de poésie... Assez!"

    (Fonte: maurizummo)

    +++

     

    Résultat de recherche d'images pour "dieu humour"

    https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/parodie/article/l-humour-de-dieu-100674

    Est-on libre de ne pas

    défendre le sémitisme ?

       Bon alors déjà, j'aimerais comprendre. D'une part, pour l'Etat (comme s'il avait un droit sur la vérité), les races ne sont que des prétentions. Bah oui : il dit prétendue race, c'est pas moi qui l'invente. Ensuite, on entend des propos dégradants ... en l'occurrence, antisémites ... et c'est tout le Bataclan (sans mauvais jeu de mots ... ) qui se remue pour exprimer son sémitisme, au contraire de son antisémitisme.

       Non mais, le truc, dans tout ce Bataclan (toujours pas de jeu de mots ... ) c'est qu'il ne s'agirait que d'une prétendue race, et qu'en plus, comme ça ne concerne que le judaïsme et le sionisme (disons tout ensemble : l'israélisme, on n'est plus à ça près !), ça concerne en fait une religion et une idéologie, même pas une prétendue race comme le sémitisme, qui en plus inclus les Arabes (dont musulmans). Monde de guedins.

       Alors, est-on libre de ne pas défendre le sémitisme ?

       Non parce que moi, le sémitisme, il me sort autant par les trous du nez que l'euro-américanisme, l'indigénisme et tous les *ismes dans la veine, sans parler du christianisme ou de l'islamisme. Non parce que c'est très simple ... ou plutôt trop compliqué ... ça mélange tout et n'importe quoi, d'une prétendue race à l'idéologie, en passant par la religion.

       Contre les stigmatisations

       Je suis évidemment contre les stigmatisations. Les stigmatisations, c'est pas bien, c'est le mal, c'est bête et méchant, et ça conduit à de sales dynamiques de groupes contre quatre peulés et deux tondus qui n'avaient rien demandé à la base ... dans le pire des cas à des abattages industriels managériaux d'humains, comme tous ces cons au XXème siècle, en Europe centrale et extrême-orientale (au XXème siècle, et pas qu'au XXème siècle ... en Europe, et pas qu'en Europe ...).

       Sus aux religions

       Je suis contre les stigmatisations, certes, par contre je suis aussi contre les religions. Elles me dérangent, les religions. Mais pas comme tout le monde croit d'habitude. Bah oui, on dit d'habitude que les religions c'est la guerre, seulement c'est un effet de loupe : dans toute l'Histoire universelle, les Hommes furent majoritairement religieux. Pas étonnant qu'ils se firent la guerre aussi, au nom des religions. De toutes façons, si ç'avait pas été les religions ç'aurait été autre chose. Regardez au XXème siècle, en Europe centrale et extrême-orientale, il ne leur en a pas fallu, des religions, pour ... se lâcher. Donc en soi les religions ne sont pas un problème comme ça.

       Les religions, c'est des superstitions

       Et je n'aime pas les superstitions. Elles viennent du latin super stantes res signifiant "les choses qui nous dépassent", mais moi tout ce qui me dépasse c'est la taille et la compréhension de l'univers dans l'absolu. Alors, ça n'est pas parce que ça me dépasse que je vais aller m'inventer des religions pour résorber mon souci existentiel. Je vois très mal comment un dieu répondrait à ma question, puisqu'il est lui-même quelque chose qui vient en redoubler le problème, en taille comme en compréhension, et qui en plus s'interpose "entre moi et moi-même" (surtout ses croyants, notamment leurs chefs ... ) pour que je me démène comme-ci comme-ça pour son bon plaisir de m'avoir créé libre pour ensuite me faire chier avec des démons en voulant encore me faire la charité, la moralité voire la mortalité si je ne me démène pas comme tels croyants, notamment leurs chefs, comme ils voudraient que je me démène. Déjà, qu'ils montrent l'exemple de A à Z sans arrière-pensée, pour commencer, on verra combien de temps ils tiennent.

       Je veux bien reconnaître que le dieu existe dans la pensée et l'affection de ses croyants, pas forcément de leurs chefs d'ailleurs pas besoin (pensée et affection pour quelque chose d'énorme, littéralement dépassant les normes, c'est bien cela, la croyance). Et en fait, s'il faut être partant pour une croyance, je préfère déjà quand c'est fantastique, fifou et coloré, avec plusieurs dieux, des esprits et plein d'autres enchantements. Au moins on ne s'ennuie pas, et il y en a pour tout le monde. Vous me suivez ?

       Quand il y en a pour tout le monde, on ne stigmatise plus tout ce qui semble étrange. Au contraire, on le reconnaît pour étrange et on l'accueille comme tel, de même qu'il nous reconnaît pour étrange. Voilà tout. Les Hommes de l'Antiquité n'étaient pas autant dans des stigmatisations dites racistes que de nos jours, ça ça existe depuis qu'on a décrété qu'un dieu unique préférerait genre tel peuple (les Arabes sont très bien placés dans l'Histoire universelle, en termes d'esclavagisme des Noirs).

       Bref, est-on libre de ne pas défendre le sémitisme ?

       Personnellement, je ne défends pas le sémitisme. Je ne l'agresse pas non plus. Je lui dis juste que le judaïsme et l'islamisme peuvent disparaître sans que ça me dérange, sans que jamais je ne touche aux cheveux d'un prétendu Sémite, au même titre que le christianisme ou tenez : le bouddhisme aussi. Soyons fous. Faut dire qu'il manque de diversité quand même aussi Bouddha, et qu'il a ses fadas.

       Est-ce que je tombe sous le coup de l'antisémitisme, moi, messieurs-dames, au compte de ma négation des religions, donc de ma négation du judaïsme ... au compte de mon "néjudaïsme" ? comme de mon "néchristianisme", "néguislamisme" ou "nébouddhisme" ? ... L'universalisme de ma négation vous suffit-elle, pour que je sois admis dans le clan des universalistes ?

       Pardon : prétendu clan !

     https://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/est-on-libre-de-ne-pas-defendre-le-212907

    +++

    Benoît Barvin

    « "Cette chienne de vie, parfois, se mettait à miauler". Jacques Damboise in "Pensées à donf"."Toute Belle-Mère qu'elle était, la mienne prétendait qu'elle avait une âme". Jacques Damboise in "Pensées à donf". »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :