• "Cette rétro-commission avait la nostalgie dans le sang". Benoît Barvin in "Pensées pensées"

    °°°
    "P'tain, c'est sur la Centrale qu'il faut les utiliser. 
    Décidément, vous z'êtes trop c...
    - Mais on a à peine commencé, chef..."

    Le canon à eau, dernière chance pour éviter le pire à Fukushima

       Cinq jours après le séisme, le monde a les yeux rivés sur la centrale nucléaire et attend le résultat des tentatives désespérées des autorités japonaises pour endiguer la catastrophe. Les niveaux de radiations près de la centrale sont "extrêmement élevés".


    °°°
    "Hein? Quoi? Si j'ai mon permis de séjour? 
    Vous z'êtes qui, d'abord?"


    Guéant, "un rabatteur de voix pour le FN"


       Après les déclarations du ministre de l'Intérieur Claude Guéant, qui estime que "les Français à force d'immigration incontrôlée ont parfois le sentiment de ne plus être chez eux", la droite est partagée (c'tte blague!).

       - François Fillon (UMP), Premier ministre (vous êtes sûr?) : "Je ne m'attache pas aux tournures de phrases (surtout que celles de mon Maître sont particulièrement bien tournées). Je m'attache à la politique qu'on conduit. A la politique que conduit Claude Guéant (depuis combien de temps, hélas?), sous l'autorité du président de la République et du Premier ministre (heu, là, t'en fais trop)", a déclaré François Fillon. "L'immigration clandestine empêche l'intégration. L'immigration clandestine exaspère nos concitoyens", a par ailleurs estimé (superbe estime) le Premier ministre, qualifiant de "ferme" la politique du gouvernement en la matière. 
       Et de répéter que l'UMP n'a "rien de commun" avec le parti d'extrême droite."Surtout le programme du FN est un programme qui n'a aucune crédibilité" (comme celui de l'UMP?), a souligné (au crayons gras, très gras?) François Fillon, ajoutant que selon lui "tout ce qui contribue à renforcer les extrêmes est dangereux pour la démocratie et pour la crédibilité de la France (mais on va pas s'en priver quand même... Ahaha, quel rigolo ce Premier Ministre!)".


       Claude Guéant, né le 17 janvier 1945 à Vimy (Pas-de-Calais), est un haut fonctionnaire et homme politique français.
       Préfet des Hautes-Alpes de 1991 à 1993, il est Secrétaire général de la présidence de la République française du 16 mai 2007, jour de l'investiture de Nicolas Sarkozy, à sa nomination au poste de ministre de l'Intérieur, de l'Outre-mer, des Collectivités territoriales et de l'Immigration le 27 février 2011. (bref, jamais passé devant le suffrage universel. Un grand commis de l'Etat qui fait penser à certains autres, dans d'autres périodes troublées de l'Histoire...)

    °°°
    "Si je me souvenais de toutes les c... que j'ai proférées,
    au cours de ma carrière politique, 
    j'en serais pas là où j'en suis...
    Justement, vous pouvez me dire où je me trouve?"


       L'expression le bruit et l'odeur vient d'un discours de Jacques Chirac prononcé le 19 juin 1991. Connue comme Le Discours d'Orléans, cette allocution fut prononcée à l'occasion d'un dîner-débat du RPR à Orléans, devant 1 300 militants et sympathisants. Chirac était alors président du Rassemblement pour la République (le RPR) et maire de Paris, et son discours portait sur un éventuel recadrage de la politique d'immigration française.
       Le bruit et l'odeur en question désignaient des désagréments supposément causés par les personnes immigrées en France.
       L'expression est restée célèbre, rappelée comme témoignage des conceptions racistes qui imprégneraient nombre de personnalités politiques qui ne se réclament pas de l'extrême droite.


    °°°
    Puisqu'on est dans le "fun", laissons la parole chantonnée 
    au groupe Zebda avec "Motivés", 
    jolie chanson française, je crois...


    °°°
    "Mmm... Rétrocommissions... tous mouillés... 
    Que vas-tu faire, sinon je dénonce...
    - Mmmm... T'inquiète.... Juges à ma bottine... 
    Tout ça finira en eau de boudin...
    - J'aime bien le boudin..."


    La justice enquête sur un million de francs versés pour la campagne de Balladur


    Ce million de francs s'ajoute aux sept millions de francs suspects versés en espèces au lendemain du premier tour de la présidentielle le 23 avril 1995 au profit du candidat battu. 

    (...) Les magistrats s'interrogent sur la provenance d'au moins deux autres versements dans le financement de la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995, selon les informations publiées jeudi 17 mars sur le site Mediapart
       Ils ont été faits le 21 avril 1995, pour un montant total d'un million de francs, sur le compte de l'association de financement du candidat battu, l'AFICEB. (...)
       Ce million de francs s'ajoute aux sept millions de francs suspects versés en espèces au lendemain du premier tour de la présidentielle, le 23 avril 1995. Interrogé par le juge van Ruymbeke, le trésorier de la campagne René Galy-Dejean, a assuré être incapable d'expliquer la provenance des 7 millions. Le trésorier explique être allé le 26 avril 1995 déposer 3 millions de francs en espèces au siège du Crédit du Nord à Paris. "C'est la seule fois où je suis allé déposer de l'argent au Crédit du Nord", explique t-il, selon son PV d'audition.(...)


    °°°
    Luc Desle
    « "Moi, ces jours-ci, j'fais la bombe, éructait cette Centrale, complètement pétée". Benoît Barvin in "Pensées pensées""Dans le bagage à main de cette tueuse, on découvrit les pieds de son mari". Jacques Damboise in "Pensées à contre-pet" »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :