• "Cet homme des bois détestait les flûtes en plastique". Jacques Damboise in "Pensées bof".

    @@@

    Pensées pour nous-mêmes:

    (JAMAIS L'AMOUR NE SERA

    ENFANT DE CARÊME)

    @@@

    "Qui veut quelques kilos en trop?

    - Moi!

    - Moi!

    - Moi!"

    http://nadchris34.tumblr.com/post/177668016814

    @@@

    https://anniebannie.net/2013/05/29/le-kroll-de-hier/

    Syrie :
    retour sur l’attaque chimique à venir.
     
    Théophraste R. 
    tresseur de faux lauriers
    et commentateur préventif

       Certains affirment qu’il fallait s’y attendre. D’autres feignent la surprise et l’indignation. Comme à chaque avancée de l’armée syrienne (ou recul des combattants de la liberté, c’est comme vous voulez), la fameuse ligne rouge a été franchie par ceux-là mêmes qui n’ont aucun intérêt tactique ou stratégique à le faire, profitant justement de cette contradiction pour justement faire ce qu’ils n’ont aucun intérêt à faire sous couvert justement qu’ils n’ont aucun intérêt à le faire, d’où leur empressement à le faire.

       Vous suivez là, ou bien... ?

       En face, ceux qui n’ont rien à faire en Syrie disent qu’ils ont été poussés à y intervenir malgré eux par un franchissement de ligne rouge tracée par quelqu’un qui a décidé qu’elle était tracée , et pas . Ce qui pourrait faire soupçonner que le franchissement de la ligne serait l’oeuvre de ceux qui ont intérêt à la voir franchir plutôt que de ceux qui n’y ont aucun intérêt, permettant ainsi au régime machiavélique de Damas (et ses alliés) de retourner l’accusation contre ceux qui présentent un bilan impeccable en termes d’interventions humanitaires et de guerres propres et que l’idée même de propagande révulse.

       Vous suivez toujours ?

       Alors, une fois n’étant pas coutume, il faut saluer la ténacité déployée par les grands médias pour éviter les écueils du « vraisemblable » et se focaliser sur le « souhaitable » - présenté finalement comme une certitude.

    https://www.legrandsoir.info/

    @@@

    Benoît Barvin

    « "Il n'aimait ses Belles-Mères qu'en civet". Jacques Damboise in "Pensées à petits pets"."Cet ogre boulotteur de curés avait du mal à digérer leur soutane". Jacques Damboise in "Pensées gloub". »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :