• "Ce sous-secrétaire d'Etat se sentait à l'étroit dans son cagibi". Benoît Barvin in "Pensées déconfites"


    +++

    "Plus un mot! Sortez, vous dis-je; allons, oust! 
    hors d'ici! quittez ce lieu que vous déshonorez 
    de votre ignoble présence!"

    Messieurs les ronds-de-cuir (1893)
    Citations Georges Courteline

    Fronde des magistrats: 
    L'excuse du «manque de moyens» ne passe pas pour Christian Estrosi

       «Inadmissible». Christian Estrosi a réagi ce jeudi matin au mouvement des magistrats, sur France-Info. Le député UMP des Alpes-Maritimes et maire de Nice a rejeté l’excuse du «manque de moyens», avancée par les magistrats en réaction aux déclarations de Nicolas Sarkozy. «Vous pensez que Laëtitia, elle se pose la question si c’est par manque de moyens qu’elle n’est plus de ce monde?», a-t-il demandé à la journaliste (super argument, Monsieur le Sinistre...)

    +++

    "P'tain, il est super ce TGV...
    - Oui, mon Bichon, tu as raison... (soupirs)"




    Nicolas Sarkozy, le président qui ne prend jamais le train
    (sauf celui des réformes destructrices)


    Par Thierry Dupont,


       (...) Alors, "faites ce que je dis, pas ce que je fais"? Oui, car Nicolas Sarkozy ne prend plus le train... depuis qu'il est président de la République. Officiellement pour des questions de sécurité. "Nous privilégions le moyen aérien pour éviter des désagréments aux autres passagers. Il faudrait passer toutes les voitures au déminage, sécuriser une partie de la gare... De plus, chaque pont sur le trajet devrait être protégé par les forces de l'ordre", explique-t-on à l'Elysée. (...)

       (...) L'argument sécuritaire peine à convaincre le député apparenté PS René Dosière. "On n'est pas obligé de claironner le rendez-vous en gare et isoler un wagon ne me paraît pas très compliqué", juge le parlementaire spécialiste des moyens de l'Etat. Qui rappelle les voyages en train du général de Gaulle ou de François Mitterrand. "Les habitudes actuelles me semblent relever davantage d'une manière de train de vie tellement plus commode..." 

       En réalité, Nicolas Sarkozy n'aime pas le train. Ce n'est pas l'intéressé qui le dit - son entourage prétend même le contraire- mais Yasmina Reza. L'écrivain l'a noté à la page 20 de L'Aube le soir ou la nuit, son livre paru en 2007 sur les coulisses de la campagne sarkozyste. On y lit aussi: "[Nicolas Sarkozy] n'aime que la ville, dit [le publicitaire] Jean-Michel Goudard, il n'aime pas la campagne, aller simplement à la rencontre des gens, il faut qu'il le fasse mais ça le fait chier." (on comprend mieux sa grossièreté, mais on n'est peut-être pas obligé d'en subir les conséquences?) (...)



    +++

    "C'est moi qui écrit les sketchs... heu, les répliques de François.
    Les dernières sont pas mal, hein?"



    Strauss-Kahn: Baroin prévoit de "la salsa ou de la samba" au PS


       François Baroin a prédit jeudi de "la salsa ou de la samba" (pas du tango?) au PS, avec la perspective d'une candidature de Dominique Strauss-Kahn en 2012, à l'issue d'une "période de teasing" qui devra se terminer "avant l'été".

       "J'ai compris que Dominique Strauss-Kahn se rasait le matin, par la voix de sa femme", a ironisé (ahaha! super blague!) le porte-parole (?) du gouvernement sur RTL (?), interrogé (?) sur les propos de Mme Sinclair.


    +++

    (Dans ses souvenirs, le Résident avait été souvent 
    puni par sa maîtresse.
    Maintenant, il se vengeait)

    Magistrats, ministres… Sarkozy invente la République infantile

    Par Pascal Riché   

       Les juges ? Ils ont commis une « faute » et méritent d'être « sanctionnés ». Les ministres? Ils seront privés de vacances à l'étranger! Tous en Dordogne, la Corrèze avant le Zambèze!

       Nicolas Sarkozy gourmande les uns, sermonne les autres. Les magistrats sont des garnements ; les ministres, des chenapans. Et les citoyens observent ce spectacle dans leur grande cour de récréation. Le maître d'école veille. Bienvenue dans Sarkoland, la République des tout-petits !

    +++


    « Je vous offrirais bien un parachute 
    si j'étais sûr qu'il ne s'ouvre pas. » 

    Groucho Marx, comédien (1890-1977)

    "Je balise car ils seraient bien capables 
    de mettre leur menace à exécution..."


    +++
    Luc Desle
    « "Malgré son nom, le docteur Petiot détestait les enfants". Jacques Damboise in "Pensées à contre-sens""Ce manchot n'avait pas ses mains dans ses poches". Jacques Damboise in "Pensées à contre-pet" »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :