• "Ce policier policé tirait toujours après avoir dégaîné". Jacques d'Amboise in "Pensées poussives"

    °°°


     (Vol de députés vers l'île enchantée)


       Les députés ont droit, dans l’exercice de leur mandat, à 40 allers-retours aériens entre Paris et leur circonscription, tous frais payés par l’Assemblée. Pour s’envoyer en l’air ? Air France ! Et comme les parlementaires sont de bons clients, la compagnie les bichonne en leur offrant une carte de fidélité : Flying Blue. Plus ils voyagent, plus ils collectent de « miles », ces points qui, accumulés, baissent le tarif de leur prochaine destination. Rien de bien méchant si ces miles levés dans le cadre de leur fonction ne pouvaient servir à se faire la belle l’été aux Seychelles. Par exemple, un élu de Clermont-Ferrand qui a utilisé son quota de voyages gagne aux alentours de 100 000 miles à l’année. L’équivalent d’un Paris-New York gratuit . L’ex-ministre de l’Outremer de Sarko, Yves Jégo, ne s’en était d’ailleurs pas caché en 2009, envisageant de « permettre à un de [ses] enfants de faire un voyage avec [lui] en utilisant ces miles ».



    °°°
    mensonge (m): Propos contraire à la vérité 
    tenu avec dessein de tromper.
    ... Un mensonge impudent. 
    (c) Disney


    "Mais si que je suis le Résident 
    le plus populaire de France!
    - Mensonge, vil faquin! 
    Le plus UMPopulaire, tu veux dire, ouais"


    °°°
    Savoir qu'on vit une vie mensongère, 
    qu'on ne vit pas sa vie, c'est une chose terrible.
    [ Doris Lessing ]
    Un Enfant de l'amour


    ( Pas pour tout le monde)


       « À Puteaux, ils vont tricher. La mairie sait très bien faire cela », lâche Charles Ceccaldi-Raynaud, 85 ans, ancien maire de la ville et toujours conseiller général. À la veille du vote des militants UMP de la circonscription englobant les villes de Neuilly et Puteaux dans les Hauts-de-Seine, pour la désignation de leur délégué, il nous livrait son pronostic : « L’élection sera entachée d’irrégularités. Jean va passer dans un fauteuil ».
       Le fils du Président de la République a été réélu avec 85,62 % des suffrages, contre quatre autres candidats. Rémy Galas, son adversaire le plus dangereux, n’a obtenu que 6,57 % des voix. En 2008, Jean Sarkozy était le seul à poser sa candidature. Cette fois, trois fois plus de militants se sont déplacés pour ce scrutin.

    °°°
    Tous les hommes mentent
    et savent qu'ils mentent. 
    La vérité, c'est leur poison.


    [ Louis Guilloux ]

      Raymond Soubie, conseiller social (ahaha) de l'Elysée, Invité sur Europe 1 dimanche, a estimé que le vote de la réforme des retraites au Sénat n'était "pas une victoire politique", (tu l'as dit g...) mais "une grande réforme pour la France" (et le FMI?). "Avec le temps les Français se rendront compte qu’il n’y avait pas d’autre solution que de faire cette réforme", a-t-il ajouté. (Avec le temps, va, tout s'en va...)



       Raymond Soubie, né le 23 octobre 1940 à Talence (Gironde), est conseiller du président de la République, Nicolas Sarkozy. Précédemment il était PDG du cabinet de conseil en ressources humaines Altedia et président du Conseil d'orientation pour l'emploi (COE). Il est, avec son épouse Danielle Deruy, actionnaire majoritaire de l'agence d'informations AEF.
        Ancien élève de l'École nationale d'administration, il est entré au cabinet du ministre du Travail Joseph Fontanet en 1969 et a suivi cette personnalité démocrate chrétienne au ministère de l'Éducation nationale. Puis il a été conseiller social de Jacques Chirac à Matignon entre 1974 et 1976 et de Raymond Barre, lorsqu'ils étaient Premier ministre.
       Quand la gauche est arrivée au pouvoir, en 1981, Raymond Soubie a pris la direction du groupe de presse Liaisons, spécialisé dans le social (ahaha), de 1982 à 1991. Candidat malheureux (écrasons une larme)  à la direction du quotidien Le Monde en 1990, Raymond Soubie a fondé en 1992 le cabinet de conseil en ressources humaines (ou comment virer salement les employés)  Altedia. Coté en Bourse de juin 2000 à 2005, ce cabinet conseille les entreprises, (dont plus de 80 % du CAC 40) (tiens, tiens), pour les restructurations, la gestion des carrières et la communication. Il a été racheté par Adecco en 2005.
       Tout en dirigeant son groupe (pourquoi se gêner) – 725 employés, 100 millions d'euros de chiffres d'affaires –, Raymond Soubie est resté proche des sphères du pouvoir (bizarre, vous avez dit bizarre?). Ainsi, en avril 1993, il a été nommé à la Commission nationale d'évaluation de la situation sociale, économique et financière mise en place par le Premier ministre Édouard Balladur et, de 1994 à 2000, a été membre du Conseil supérieur de l'emploi, des revenus et des coûts (Cerc) (dont on connaît la fibre sociale). Proche de François Fillon (idem), il a conseillé le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin sur la réforme des retraites. (et rebelotte aujourd'hui)
       Passionné de musique lyrique (qui n'en demandait pas tant), Raymond Soubie a été président de l'Opéra national de Paris de 1987 à 1998, et préside le Théâtre des Champs-Élysées depuis le début des années 1980.


    °°°
    La vérité est trop nue, 
    elle n'excite pas les hommes.
    [ Jean Cocteau ]
    L'Amant d'après Marguerite Duras
    Jane March, Tony Leung Ka Fai

    (Ca dépend desquels et de leurs préférences...)


    °°° 


    Luc Desle
    « "De deux sots il faut choisir le moindre. Et encore...". Jacques d'Amboise in "Proverbes à noeuds""Dans sa limousine, pour faire peuple, Monsieur le Ministre jurait comme un charretier" Benoît Barvin in "Pensées déconfites" »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :