• "Ce leader fasciste abhorrait le café au lait". Jacques Damboise in "Pensées pensées"



    +++
    Sea Scouts — 1939


    "Allez, Moussaillons, droit devant!
    - Tout à fait d'accord, Monsieur le Résident. 
    Mais si vous leviez l'ancre, 
    ce cerait quand même plus facile"

    +++

    Officer Duck — 1939


    "P'tain, t'as vu c'qu'tu me coûtes, chaque jour. 
    T'as une solution, p't'être?
    - Vous pouvez toujours me manger, 
    monsieur mon Père..."

    +++

    Mr. Duck Steps Out — 1940


    "Mon chéri, tu le sais, je t'adore... 
    Mais parfois on dirait que tu perds la tête...
    - Moi? Qu'est-ce qui te fait dire ça?
    - Heu... Ton pantalon... 
    Tu crois pas que tu serais mieux avec...
    - Et toi, t'as vu comme t'est attifée, 
    hé, gourgandine!"

    +++

    Autograph Hound — 1939


    "T'as ton insigne Sarko for ever?
    - Ben non.
    - Alors dégage, duc...
    (voix hystériques des femelles vedettes de podium)
    - HIHIHIHI... 
    Qu'il est bête celui-là... 
    Un vrai gueux de chez gueux..."

    +++

    The Riveter — 1940



    "Quoi... y'a pas d'retraite possible? 
    Et c'est seulement maintenant 
    que tu t'en rends compte, duc...?"

    +++

    Blanche Baptiste
    « "La dame aux camélias n'était pas une vraie dame...". Jacques Damboise in "Pensées à contre-pets""Il était si poli que toutes les insultes glissaient dessus". Benoît Barvin in "Pensées à contre-pieds" »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :