• "Ce gâteau raté fit un four". Benoît Barvin in "Pensées pensées".

    ¤¤¤
    Pensées pour nous-mêmes:
    (LA CERISE SUR LE GÂTEAU
    N'EST PAS LE GÂTEAU)

    ¤¤¤

    "Ce que c'est? Ben... Heu... Un chapeau, je crois...
    Oui... Un chapeau rigolo avec des franges 
    qui me font des guili-guili..."



    Ms Bubbles Darlene 1957

    ¤¤¤

    (Activiste de Greenpeace entrant dans un moderne tribunal russe,
    surveillée par une garde prétorienne...)


    jeanne-captive-clemence-poesy-philippe-ramos
    Faiza Oulahsen – 
    Bleue des mers du Nord
    Merel Straathof

       (...) “Est-ce que Faiza a besoin de quoi que ce soit ?” Un collaborateur de Greenpeace vient de passer la tête dans l’encadrement de la porte de la salle de réunion – quelqu’un part pour Mourmansk le lendemain. Suit alors une énumération d’objets les plus évidents : des vêtements plus chauds, des affaires de toilette, peut-être quelques livres. 

       De quoi rendre plus agréable la vie dans une prison russe, mais certainement pas ce dont Faiza Oulahsen a vraiment besoin : sa liberté. Cette jeune femme de 26 ans milite à Greenpeace, où elle est chargée de campagne. Elle lutte contre les forages pétroliers dans l’Arctique. Le 19 septembre, l’équipage du navire de Greenpeace Arctic Sunrise, qui navigue sous pavillon néerlandais, a été mis sous séquestre par les autorités russes. Sanne Van Keulen, chargée de campagne Climat et énergie à Greenpeace, a eu sa collègue et amie au bout du fil quelques jours après son arrestation. “Elle m’a dit que tout allait bien, mais qu’elle s’ennuyait à mourir.” Peu après, Sanne Van Keulen a reçu une lettre de cinq pages de Faiza Oulahsen par l’intermédiaire du consul et de sa famille. La détenue raconte les jours qu’elle vient de passer : ils sont confinés dans des cellules glaciales, des “réduits crasseux” où la lumière reste allumée toute la nuit. La nouvelle de la prolongation de cette détention préventive jusqu’au 24 novembre a été rude. “Deux mois de prison, c’est une chose, mais après ? écrit Faiza Oulahsen. Une peine de prison de quelques mois ou de quelques années, après un procès truffé de mensonges ?” 

       Au siège de Greenpeace, à Amsterdam, ses collaborateurs espèrent un dénouement rapide et heureux, mais ils ont conscience que des intérêts politiques majeurs sont en jeu et que le système juridique russe est “différent”. “Je dors mal. L’incertitude me rend folle”, écrit Faiza Oulahsen. Mais Sanne Van Keulen sait que sa collègue est suffisamment solide pour ne pas perdre confiance derrière les barreaux. “Elle continue de défendre ses idéaux, mais ne voit pas pourquoi elle serait sanctionnée justement parce qu’elle le fait.” 

       Faiza Oulahsen a déjà participé à des actions de Greenpeace, mais l’expédition en bateau à destination de la Nouvelle-Zemble est sa première action de contestation en mer. Cette Amstellodamoise née de parents marocains est, selon ses collègues, une femme intelligente qui va droit au but avec une grande détermination. “Quand elle a une idée en tête, il faut vraiment argumenter pour parvenir à la dissuader.” 

       Avant de commencer à travailler pour Greenpeace, en 2011, elle a étudié les sciences politiques et les relations internationales à Amsterdam. Elle est devenue membre de GroenLinks [parti écologiste de gauche] et, en 2010, elle a été temporairement l’assistante de Jeanine Van Pinxteren, conseillère de l’arrondissement du centre d’Amsterdam représentant le parti GroenLinks. “J’ai très vite remarqué qu’elle avait vraiment l’ambition d’améliorer le monde et qu’elle ne craignait pas pour cela de se confronter au pouvoir politique”, dit Mme Van Pinxteren. 

       Au siège de Greenpeace, tous les scénarios avaient été passés en revue au préalable. Une arrestation pour soupçon d’acte de piraterie avait alors été envisagée comme le pire scénario possible. “Mais il s’agissait en l’occurrence d’une contestation pacifique : deux personnes sont montées sur la plate-forme pour y accrocher une banderole contre les forages pétroliers. Un tel acte est tout au plus passible d’une amende. Mais en Russie, on n’a pas affaire au système juridique néerlandais. Et les pressions et les intérêts de Gazprom sont considérables.” [Les trente personnes qui étaient à bord de l’Arctic Sunrise – vingt-huit militants de Greenpeace et deux journalistes – ont été inculpées de piraterie par la justice russe, un délit passible de quinze ans de prison.] 

       Les parents et le frère de Faiza Oulahsen ont demandé l’autorisation de lui écrire des lettres. D’après Sanne Van Keulen, ils sont inquiets, mais fiers aussi. “Ils savent très bien qui est Faiza, son idéalisme est présent dans toutes les fibres de son corps. Elle est animée par une grande volonté de justice – même si elle doit affronter les puissants. Des entreprises comme Shell ou Gazprom ne lui font pas peur.” 


    ¤¤¤

    (Le lapin blanc d'Alice était une lapine)


    Bunny

    ¤¤¤
    Benoît Barvin
    « "Rouge de confusion, la Rose se détourna quand le Petit Prince fit pipi". Jacques Damboise in "Pensées de n'enfants"."Versatile, le Poète écrivait en prose". Benoît Barvin in "Pensées pensées". »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :