• +++

    "Jolie plante, vous êtes...
    Mais pas vraiment naturelle, quand même..."




       (...) Après le 30 avril 2011, de nombreux produits et compléments alimentaires à base de plantes vont devenir illégaux en France. Pourquoi ? Parce qu'une nouvelle directive européenne, la THMPD (Traditional Herbal Medicinal Products Directive) va être transposée en droit français.
       Cette directive impose aux produits thérapeutiques à base de plantes de passer par une procédure d'agrément simplifiée par rapport aux médicaments normaux, mais néanmoins extrêmement lourde pour des petits producteurs qui n'ont pas les moyens financiers, ni les bataillons d'avocats des grands groupes pharmaceutiques.
       Cette directive, qui date de 2004, a déjà été partiellement transposée dans notre droit en 2008, en imposant cette procédure aux nouveaux produits entrant sur le marché européen. La Médecine traditionnelle Chinoise (MTC) et l'Ayurveda (médecine indienne), ont été particulièrement touchés. Les patients et citoyens européens ont été privés de centaines de produits, qui auraient pu potentiellement soigner leurs maladies, sans qu'ils s'en aperçoivent.
       Mais cette directive épargnait jusqu'à présent les produits qui étaient déjà commercialisés depuis longtemps sur notre continent, en particulier évidemment les plantes européennes bien connues.
       Or, à partir du 30 avril, tous les produits à base de plantes, et portant des allégations thérapeutiques, même reconnues depuis des centaines ou des milliers d'années, vont devoir passer par cette procédure. On estime que cela coûtera aux fabricants entre 100 000 et 150 000 euros de faire agréer un seul produit.
       Sans aucun doute, des centaines, voire des milliers de plantes vont disparaître des rayons des distributeurs.    Et pour quel bénéfice ? A qui profite le « crime » ? Toujours est-il que les multinationales pharmaceutiques peuvent se frotter les mains. (...)

    Pétition à signer sur:

    +++

    "Oh Mon Dieu, bien que je ne croive pas en vous, 
    faites que ce soye vrai!"
    "Wouf! Wouf"
    (Traduction: "Je suis tout à fait d'accord!"




    Présidentielle 2012: 
    un sondage donne Sarkozy battu 
    dès le premier tour

       "Nicolas Sarkozy demeure totalement rejeté par les électeur du Front national (70% de mauvaises opinions)", souligne BVA dans son enquête, réalisée les 25 et 26 mars, entre les deux tours des cantonales.
       Et ce, ajoute l'institut, "malgré (ou à cause de) ses oeillades répétées vers l?électorat FN", et son refus à appeler à voter pour le candidat socialiste en cas d'affrontement PS/FN au second tour dans certains cantons.
    Copyright © 2011 AFP 
    (que, pour une fois, nous remercions pour cette belle perspective)


    +++


    "Alors, Monsieur Copé, et ce débat... 
    Il va vraiment se tenir?
    - Inch Allah"



    Le PS raille Copé après sa "lettre à un ami musulman"


       (...) Jean-François Copé a écrit une "lettre à un ami musulman" imaginaire à la demande de l'Express publiée mardi 29 mars, pour défendre le débat très controversé sur la laïcité, souhaité à l'Elysée et maintenu à la date prévue, le 5 avril. Le PS a estimé que le patron de l'UMP, au lieu d'écrire une "lettre à son ami musulman", "ferait mieux d'écouter le message" adressé par les "Français de toutes croyances" lors des cantonales.

       "La laïcité de 1905 poursuivait un objectif premier: séparer à tout prix les Eglises et l'Etat", écrit le chef de l'UMP. Celle de 2011 "n'a pour essence ni la division ni le combat", mais doit "au contraire rassembler. Pour mieux vivre ensemble", écrit (en langue de bois) le secrétaire général de l'UMP, organisateur du débat qu'il doit co-animer avec le ministre François Baroin (qui n'en veut plus?). (...)


    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20110330.OBS0499/le-ps-raille-cope-apres-sa-lettre-a-un-ami-musulman.html

    +++

    "Monsieur Tapie, vous avez un commentaire?
    - Je m'en bats les c...
    - Ah? Heu, merci Riton..."


    Affaire Tapie : 
    deux hauts fonctionnaires renvoyés 
    devant la Cour de discipline budgétaire

       (...) Mauvaise nouvelle pour Christine Lagarde, la ministre de l'Economie. La Cour des Comptes a épluché la gestion du dossierTapie/Adidas par le CDR, la société qui avait repris les actifs douteux du Crédit lyonnais, après sa déroute au début des années 90. Et les conclusions des magistrats sont très sévères. La Première chambre de la Cour des Comptes vient de décider de transmettre au procureur général de la Cour de discipline budgétaire et financière, un rapport mettant en cause Jean-François Rocchi, le président du CDR.

      Un fait rare et grave pour ce haut fonctionnaire qui dépend de Bercy. Selon nos informations, Bernard Scemama, le président de l'EPFR, l'établissement public qui supervise et finance le CDR, est également visé par cette procédure. Au centre de la polémique, l'accord qui a attribué à Bernard Tapie, en juillet 2008, un chèque de 390 millions d'euros aux frais du contribuable. Interrogée, la Cour des Comptes ne fait aucun commentaire.

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/economie/20110322.OBS0087/affaire-tapie-deux-hauts-fonctionnaires
    -renvoyes-devant-la-cour-de-discipline-budgetaire.html

    +++

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique