• "Avec ses valises sous les yeux, c'était un voyageur né". Jacques Damboise in "Pensées à contre-pet"


    %%%

    "Corinne qui?"

    Corinne Lepage 
    candidate à la présidentielle

       (...) L'ancienne ministre de l'Environnement (1995-97) et présidente du mouvement Cap21, Corinne Lepage, a annoncé mardi soir sur TF1 (4 octobre) sa candidature à l'élection présidentielle de 2012, dix ans après celle de 2002 où elle avait obtenu 1,88% des voix au premier tour. (...)

    "Ah ça, c'est d'une finesse Kolossale!"

    %%%

    "Mais enfin, ce n'est pas Servier qui l'a fabriqué!
    Vous êtes d'un ridicule..."


    Quand les médecins doutent 
    (de leurs compétences?)
    des médicaments qu'ils prescrivent
    Estelle Saget et Benoît Magistrini

       (...) On découvre, cette fois, que les médecins eux-mêmes doutent. Plus d'un sur quatre admet avoir la main qui tremble, désormais, au moment de rédiger son ordonnance!  Ainsi, ils sont 28% à déclarer que "leur état d'esprit n'est pas très serein" ou "pas du tout serein lorsqu'ils prescrivent des médicaments". Et, à y regarder de plus près, ceux qui se disent "assez sereins" (54%) pourraient bien, dans leur for intérieur, ne pas l'être autant qu'ils le prétendent. Comment expliquer, sinon, cette écrasante majorité (72%) qui "pense que d'autres laboratoires que Servier ont pu cacher des informations essentielles liées aux risques de leurs médicaments"? Une chose est sûre: le soupçon s'est installé, et pour longtemps. (...)
    Lire l'article sur:

    %%%

    "Moi, ce qui me dérange, c'est quand
    mes employés se plaignent...
    Ça me donne des aigreurs de portefeuille"

    Qu'est-ce qui vous énerve au travail?
    (les patrons?)
    Elodie Bousquet

       (...) 65% des Américains ont horreur des indisciplinés qui piquent la nourriture (des hamburgers? Ils devraient remercier les voleurs...) de leurs collègues dans le frigo commun de l'entreprise, tandis que 83% des Brésiliens ne supportent pas les cancans au bureau (mais pas les french cancans?). 
       Du côté des femmes, 62% des Américaines se disent dérangées par les tenues vestimentaires provocantes de leurs collègues contre 29% de leurs compatriotes masculins (oh que c'est bizarre...). (...)
       (...) Au Japon, ce sont les farces et les blagues qui dérangent au travail tandis qu'en Allemagne, la propreté des lieux communs (surtout après la fête de la bière?) est un sujet de discorde entre collègues... En France, les salariés ont horreur des geignards permanents et des réunions qui s'éternisent. 
       Tous s'accordent en revanche sur leur difficulté à supporter les personnes qui n'assument pas leurs actes (les hommes politiques?), bête noire numéro 1, toutes catégories confondues, des salariés du monde entier. 
    Lire sur:

    %%%

    (Cadre femme augmentant, en douce,
    son espérance de vie au travail)

    Les ouvriers meurent 
    toujours plus tôt que les cadres

       (...) A 35 ans,les hommes cadres peuvent espérer vivre encore 47,2 ans, et les hommes ouvriers 40,9 ans. Chez les femmes, l'écart est moindre, puisque seules trois années séparent à 35 ans les cadres des ouvrières. Quelle que soit la catégorie sociale à laquelle elles appartiennent, les femmes vivent plus longtemps que les hommes (enfin tranquilles après tant d'années de dépendance?). Ainsi, à 35 ans, une femme ouvrière peut espérer vivre plus longtemps qu'un homme cadre (83,7 ans, contre 82,2 ans).(...)
       (...) « Les écarts d'espérance de vie illustrent bien les inégalités sociales face à la mort, mais il s'agit d'une moyenne qui ne met pas en évidence le risque de mourir précocément par exemple. Pour les hommes comme pour les femmes, ce risque est plus élevé pour les ouvriers que pour les cadres », ajoute l'Insee. Un homme de 35 ans a 13 % de risque de mourir avant 60 ans s'il est ouvrier, contre 6 % s'il est cadre. Parmi les hommes, un ouvrier sur deux n'atteindra pas 80 ans, contre un cadre sur trois. (...)
    Isabelle Moreau -
    Lire l'article entier sur:


    %%%
    Jacques Damboise
    « "Le roi des Beaufs arborait souvent un enthousiasme des plus limités". Jacques Damboise in "Pensées à contre-pet""Ce roi des tocs travaillait du chapeau". Benoît Barvin in "Pensées contrites". »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :