• "Avec ses épouses, Barbe Bleue se rasait. Ceci expliquant cela". Jacques Damboise in "Pensées à contre-pet"


    @@@


    (Heu... Libérons le prix de l'énergie,
    vous vouliez dire, hein?)



    Caroline Keller, chargée de mission énergie et logement, 
    répond aux questions de 20Minutes.. (extraits)

    (...) La nouvelle formule des prix du gaz est-elle plus juste pour le consommateur?


       La nouvelle formule est moins mauvaise que l’ancienne mais elle n’est pas encore optimale. Mise en place en 2008, la précédente formule prenait en compte les contrats de long terme que GDF-Suez passait avec ses fournisseurs principaux (Gazprom, Sonatrach et Statoil). Sauf qu’entre-temps, le groupe a renégocié ses contrats pour qu’ils ne soient plus entièrement indexés sur le cours du pétrole mais aussi sur celui du gaz naturel. Il était donc normal de prendre en compte cette baisse des tarifs.



    Que reprochez-vous à la nouvelle formule?



       Elle ne prend en compte qu’une partie des sources d’approvisionnement en gaz de GDF-Suez. Le groupe se fournit à 80% environ par ces contrats de long terme. Pour le reste, il utilise ses ressources propres, des contrats de court terme et s’approvisionne enfin sur le marché de gros. Or, dans ces cas de figure, les prix sont environ 30% moins chers que pour les contrats de long terme.



    Si ces éléments avaient été pris en compte, quel aurait été l’impact pour les ménages?


       Ce 1er avril, les prix du gaz auraient alors dû baisser de 2% et non augmenter de 5%. La formule de calcul est censée refléter au plus près les coûts d’approvisionnement réels de GDF-Suez. Il faut donc prendre en compte l’ensemble des sources d’approvisionnement du groupe, et pas uniquement les contrats de long terme, même si cela est moins avantageux financièrement pour lui. (...)



    @@@

    "Tu crois que les jurés vont être sensibles 
    au fait qu'on s'est mis sur notre 31?
    - Penses-tu! Ces ploucs nous haïssent... 
    Presque autant que le Résident...
    Recommande ton âme à qui tu veux. 
    On est foutu"
    Magistrats, greffiers, fonctionnaires et avocats du Palais de Justice de Nantes écoutent les raisons justifiant des reports d'audience, le 7 février AFP PHOTO / FRANK PERRY

    La justice va faire appel aux citoyens en correctionnelle

    «20 Minutes» dévoile (les coquins...)  la réforme présentée ce matin par Michel Mercier, garde des Sceaux...
       (...) «C'était une commande (une quoi?) de Nicolas Sarkozy», reconnaît (en baissant la tête) Michel Mercier. Le garde des Sceaux (des sots, et encore on est poli) livrera (en bon petit postier?) donc, ce matin, son «projet de loi sur la participation des citoyens au fonctionnement de la justice pénale». Pour 20 Minutes, il a accepté de dresser (son plat?) , en avant-première, les contours de cette réforme censée (ahaha) réconcilier les Français avec la justice (et avec le Résident?).

    Des citoyens assesseurs

       A la Chancellerie, on ne dit plus «jurés populaires», mais «citoyens assesseurs» (ça change tout). L’idée (?) lancée en décembre n’a, elle, pas changé. Deux citoyens viendront épauler les juges lors des audiences collégiales en correctionnelle consacrées aux atteintes aux personnes (lire l’encadré). Leur voix comptera autant que celle des magistrats. (...)

    Les faits d’atteintes

      (...) Les citoyens assesseurs devront (pourquoi pas "pourront") siéger en correctionnelle lors des audiences consacrées aux faits d’atteintes aux personnes. Sont concernés les agressions sexuelles, les violences aggravées, les vols avec violence, l’extorsion de fonds, les menaces et les homicides involontaires au volant. Soit environ 40 000 affaires par an, selon l’étude d’impact du ministère de la Justice. (...)
    "Tu comprends, je ne pouvais pas ne pas y aller. 
    Je suis plus populaire que toi...
    - Que qui?
    - Ben, que toi...
    - Toi qui?
    - Heu..."

    Il annonce sa candidature à la présidentielle 
    ce mercredi à Sevran...

       Cette fois, il y va (le Résident étant crédité de mauvais sondages?). Nicolas Hulot va achever sa mue politique et annoncer ce mercredi matin à 11 heures précises sa candidature à la présidentielle. Il s’exprimera depuis Sevran, ville de banlieue de Seine-Saint-Denis administrée par l’un de ses soutiens chez Europe Ecologie, Stéphane Gatignon. Ce sera sa première apparition dans les médias depuis celle du 13 novembre 2010, lors de la fusion d'Europe Ecologie et des Verts à Lyon, où il avait confié que la présidentielle «le taraudait» (comme un furoncle?).
       Déjà tout un symbole. Si Nicolas Hulot et ses proches ont choisi cette ville populaire de Sevran pour lancer «l’opération Hulot», c’est pour le crédibiliser, et mettre l’accent sur ce qui sera un axe de campagne: «l’urgence sociale et l’urgence économique sont liées» (alors on découvre le fil à couper le beurre, maintenant?), explique à 20minutes Christophe Rossignol. «C’est un cheminement (ouah!) qu’il avait déjà engagé dans le Syndrome du Titanic», insiste l’élu Europe Ecologie Les Verts à la région Centre.

    @@@

    "Alors, ce grand garçon? Hihihi... 
    Il n'a pas eu sa piqûre de rappel, hein?
    - Non, M'dame, pas ma piqûre, pas ma piqûre..."


    Roselyne Bachelot part en guerre contre la fraude 
    ou comment masquer (maladroitement)
    le gaspillage de la vaccination
    contre la grippe H1N1!

       (...) « Le nombre de fraudeurs est d’environ 200 000 par an, ça représente un peu plus de deux allocataires sur cent », explique la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, Roselyne Bachelot.
       " si nous lançons ce dispositif maintenant, c’est parce que nous sommes comptables de l’argent public dépensé (sages paroles), parce que certains (qui? des ministres, par exemple?) s’appuient sur les fraudes pour remettre en cause notre système social, parce qu’il faut faire savoir que nous luttons contre cette fraude, et enfin parce que si la Cnaf récupère 88% de la fraude chaque année, il reste une marge de manœuvre. »
       Cette marge, la ministre l’estime proche de100 M€ par an. (...) 
       (...) Cette frénésie guerrière pour récupérer soit disant 100 M€ par an est absurde lorsque la cour des comptes estime que la campagne antigrippale H1N1 a coûté entre 685 et 756 millions d'euros. Soit de 137 à 208 millions de plus que l'estimation du gouvernement, faite par la Direction générale de la santé (DGS). (...)
    Artemis
    Article à lire sur l'excellent site suivant:

    @@@

    "Vous croyez qu'il sera suffisamment grand pour contenir N. Hulot?
    - Vous rigolez? A l'intérieur, on pourrait en mettre dix mille 
    qu'il y aurait encore de la place"


    GD Tiepolo "Construction du cheval de Troie"

    La vérité sur nicolat hulot le cheval de troie écologiste

       (...) « Il va falloir expliquer aux électeurs écolos que l’acrobate de TF1, pote de Sarko et ex-conseiller de Chirac subventionné par la mairie de Paris, est un grand homme de gauche. » Christophe Nobili, « Ushuaïaïe, aïe, aïe ! » Le Canard enchaîné, 2-2-2011.
       « Le groupe chimiste Rhône-Poulenc en est un membre fondateur et des représentants d'EDF, de L'Oréal ou de TF1 siègent au conseil d'administration. Tous participent au financement de la FNH : en 2009, la structure de Nicolas Hulot a ainsi récolté plus de 3,4 millions d'euros de dons de la part de ses généreux mécènes, soit environ 67% de ses ressources. En échange, les représentants des entreprises peuvent participer à la gouvernance de la fondation : ils votent le budget et arrêtent le programme d'action. »
        « L'énergie nucléaire est donc (donc?) pour le moment le moindre mal. » 
       Site de la Fondation Nicolas Hulot, 22 mars 2011.
    Rusty James
    Lire l’article sur:

    @@@
    Luc Desle
    « "Les dégoûts et les douleurs ne se partagent pas". Benoît Barvin in "Proverbes à noeuds""Même en ôtant son chapeau, le chapelier fou l'était toujours". Jacques Damboise in "Pensées à contre pets" »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :