• "Amours inabordables: les deux rives d'une rivière s'aimaient d'amour tendre". Benoît Barvin in "Pensées pensées".

    ***
    Pensées pour nous-mêmes:

    (TOURNE SEPT FOIS TA LANGUE
    DANS TA BOUCHE ET TAIS-TOI)


    ***

    "Eléphant PS sans défense...
    Ahaha...
    Elle est bonne, celle-la,
    pauvres tâches!"

     
    Des éléphants sans défense
    (ahaha... Excusez-moi,
    c'est nerveux)
    Alain Saint-Robespierre

       (...) Malgré les mesures de protection dont ce pachyderme est l’objet au plan mondial, le massacre clandestin s’intensifie aussi bien au Burkina Faso que dans le reste de l’Afrique. Au rythme où évolue le carnage, si rien n’est fait, les zones de chasse de Singou et d'Ougarou ne seront plus que des cimetières d’éléphants. Pas une semaine sans qu’on ne découvre une dépouille de proboscidien le crâne évidé, les défenses arrachées. La douane aéroportuaire de Ouagadougou a tout récemment saisi d’importantes quantités d’ivoire destinées à l’exportation. "Les cours du marché de l’ivoire ont remonté, explique le directeur régional de l’Environnement et du Développement durable de l’Est, Paul Guiguemdé. Nous avons affaire à une filière transfrontalière qui opère avec la complicité de populations riveraines."
       D'importantes quantités d’ivoire seraient acheminées vers des pays asiatiques, poursuit le directeur régional. En Afrique, le phénomène n’épargne aucun pays. Ainsi au Cameroun, dans le parc national de Bouba Ndjida [dans le nord du pays, près du Tchad], les défenses d’éléphant sont littéralement "moissonnées" par des hommes lourdement armés. Plus de deux cents pachydermes ont été abattus depuis la mi-janvier, soit le tiers de la population du parc. En pays gourmantché [dans le sud-est du Burkina] où s’étendent deux grands espaces protégés, pas besoin de taper le sable pour se faire un dessin : les massacres sont perpétrés par un réseau bien organisé. Rien à voir avec le braconnage traditionnel qui, lui, répond généralement à des besoins alimentaires. Le mode opératoire, l’ampleur du carnage et les types de munitions utilisées (des calibres 375 ou 400) sont autant d’indices qui font privilégier la piste d’"étrangers" dotés de gros moyens.(...)
    ***
    (Éléphant sans défense et rapiécé de ci de là...)
     
    CAMEROUN 
    Un commerce florissant

       (...) Le Cameroun est également en alerte : un important massacre d'éléphants y a récemment été perpétré. Dans ce pays comme au Burkina Faso, des témoignages concordants désignent des hommes à cheval, lourdement armés, d'origine soudanaise. Selon Céline Cissier Bienvenu de l'Ifaw, [Fonds international pour la protection des animaux], "l’ivoire est exporté illégalement hors d’Afrique centrale et d’Afrique de l’Ouest pour alimenter les marchés asiatique et européen. L’argent récolté finance ensuite l’achat d’armes qui serviront dans des conflits régionaux, tels que ceux en cours au Darfour, au Soudan et en Centrafrique". Bien que le commerce de l'ivoire soit interdit depuis vingt ans, les filières clandestines sont florissantes. En 2011, vingt-trois tonnes d'ivoire ont été saisies, et les experts estiment qu'il ne s'agit que de 10 à 15 % du trafic réel. (...)

    ***

    "Ní bheidh éilliú a cúisithe"

    ("De corruption
    jamais ne sera accusé")

    ***
    Quand le Tigre celtique 
    se faisait graisser la patte
    The Irish Times, Irish Independent

       (...) "Corruption et abus de pouvoir endémiques chez les politiques", titre l’Irish Times, le lendemain de la publication du rapport remis par le Tribunal de Mahon, la plus grande enquête publique jamais menée dans l’histoire du pays. Elle fut lancée en 1997 sur les versements illicites perçus par les hommes politiques, principalement en échange de permis de construire et de plans d'aménagement du territoire. Dans ses conclusions, le Tribunal, a accusé l’ancien Premier ministre Bertie Ahern d’avoir manqué de franchise. Il a estimé que l’ancien commissaire européen Pádraig Flynn avait eu un comportement corrompu et a estimé qu'Albert Reynolds, un autre ancien Premier ministre, avait abusé de son pouvoir.
       Le Tribunal a déclaré que Bertie Ahern n’avait pas dit la vérité sur les versements – dont la valeur est estimée à 349 177 euros.- qui ont transité par des comptes bancaires auxquels il avait accès. Ahern a toujours prétendu que cet argent ne provenait pas de faveurs accordées à des promoteurs immobilier mais qu’ils étaient "des prêts personnels" consentis par des amis qui l’ont aidé au moment où il se séparait de sa femme.
       Le rapport de 3200 pages (écrit gros?) a également établi que Pádraig Flynn avait touché des pots-de-vin lorsqu’il était ministre de l’environnement entre 1987 et 1993. Flynn avait alors accepté une "donation" de 63 486 euros d’un promoteur immobilier qui souhaitait acheter une ferme à l’ouest de l’Irlande. Le tribunal a également pointé du doigt l’implication d’une des plus anciennes figures du gouvernement : l’ancien Premier ministre Albert Reynolds qui "a cherché des contributions financières auprès de plusieurs hommes d’affaires qui faisaient du lobbying auprès du gouvernement pour que ce dernier soutienne certains projets commerciaux."(...)
    Lire la suite sur:


    ***
    "Tu sais que t'es super sexy, toi?
    - Menteur!
    - Tu serais pas un sous-marin
    de Tu Quoque, par hasard?"
    Terrorisme : 
    les mensonges 
    (habituels?)
    de Jean-François Copé
    Laurent Joffrin
    Directeur du Nouvel Observateur 
    (pas de quoi en être fier, Man!)

       (...) Les attaques menées contre la gauche par Jean-François Copé, cet Iznogoud en chemise Oxford, sont particulièrement médiocres et mensongères (ouah, l'image!). Le président de l’UMP suggère lourdement que la gauche a négligé, sous-estimé et – pourquoi pas ? – encouragé le terrorisme islamiste par ses déclarations ou ses votes à l’Assemblée. Cette déclaration doit être rangée parmi les plus basses polémiques lancées pendant cette campagne électorale, qui n’en a pourtant pas manqué.
       Certes (un coup à droite, un coup à gauche, au nom de la sacro-sainte neutralité...) les dérapages de certains socialistes, comme Jean-Jacques Urvoas ou Jérôme Guedj, ne valent guère mieux, l’un se moquant du RAID au moment où plusieurs de ses hommes essuyaient les coups de feu de Mohammed Merah, l’autre demandant la démission de Claude Guéant alors que le ministre de l’Intérieur amenait l’opération en cours à sa conclusion, sans qu’on puisse sérieusement mettre en cause son action.
       Mais c’étaient sorties de route individuelles, vite corrigées. Le réquisitoire de Copé est au contraire une attaque méditée, délibérée, dans un partage des rôles transparent entre un président qui arbore le masque de l’unité nationale et un homme de main voué aux basses œuvres électorales. (...)
    Lire éventuellement la suite sur:

    ***
    Luc Desle
    « "Les soirs de pleine lune, elle se baladait cul nu". Jacques Damboise in "Pensées à contre-pet""Étrange: Iphigénie était quelconque". Benoît Barvin in "Étrange, vous z'avez dit?" »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :