• "Abandonné par sa maîtresse, ce sac à main de chez un grand faiseur pleurait des larmes de crocodile". Jacques Damboise in "Pensées poussives".

    °°°
    Pensées pour nous-mêmes:

    (LE MAÎTRE EST UN ÉLÈVE QUI NE CESSE D’APPRENDRE)

    °°°
    "Vieille réac apprenant les bonnes manières 
    à son mari volage"



    Devenir réac en vieillissant 
    n’est pas une fatalité
    (c'est une volonté?)

       (...) «En examinant des sondages effectués entre 1972 et 2004», des chercheurs ont «pu comparer l’attitude des personnes âgées de 25 ans en 1972, par exemple , avec l’attitude de celles qui avaient 35 ans en 1982». Ils ont trouvé que certains «groupes de personnes étaient devenus plus tolérants –et non pas plus conservateurs – après 60 ans.  
       Ce qu’il faudrait maintenant, c’est suivre l’évolution d’individus précis sur le long terme. Certains chercheurs ont mis au point un appareil statistique pour pallier l’absence d’une telle étude. Ils en ont conclu que les «seniors» deviennent plus libéraux au sujet «des femmes et des Noirs» (ce sont des êtres humains, après tout...) mais plus conservateurs sur le sujet des libertés civiles (que ne devraient pas avoir les z'humains cités ci-dessus?). Leur attitude est essentiellement «déterminée» par ce qui se passe dans la société lorsqu’ils vieillissent plutôt que par le fait de prendre de l’âge.(...)
    A lire sur:

    °°°
    "Oh Mon Dieu... J'étais sur le Concordia et...
    - C'est ça, c'est ça... T'étais en fait sur une barcasse
    qu'a chaviré, car elle était pas prévue pour
    200 clandestins...
    - 188 seulement... 12 sont morts bien avant..."

    IMMIGRATION
    Ces naufragés dont personne ne parle
    PresseuropDie Tageszeitung

       (...) "Catastrophes maritimes en Méditerranée", titre la Tageszeitungqui prend ainsi ses distances par rapport à la couverture médiatique consacrée au naufrage du Costa Concordia.
       Car en Méditerranée, de nombreux naufrages “ ne font pas la une des journaux”, rappelle le quotidien berlinois, qui illustre la sienne avec la photo du naufrage d'un bateau en juin 2011 devant une île tunisienne. Quelque 700 réfugiés libyens étaient à son bord.
       Dressant la liste des “pires catastrophes maritimes en Méditerranée depuis 2006”, le quotidien écrit dans son éditorial : "Des centaines de milliers de personnes finissent en cadavres anonymes en haute mer ou sur des plages rocheuses. Des dizaines de milliers de réfugiés finissent entre les mains de la pègre de l’Europe en crise qui ne leur réserve ni place ni humanité. [...] Les morts sont parmi nous, qu’ils viennent de croisières de luxe ou de chalutiers." (...)

    °°°
    "Harry! Tire dans la tronche de ce suspect!
    - Mais pourquoi, inspecteur?
    - Si toi tu le sais pas, lui il le sait"

    La police berlinoise 
    accro aux portables
    PresseuropDie Tageszeitung

       (...) "A chaque portable un soupçon." Depuis 2008, la police berlinoise a collecté 4,2 millions de données de connexion de téléphones portables, rapporte la Tageszeitung. Un record atteint dans le cadre de la chasse aux incendiaires de voitures de luxe dans la capitale. Quelque 410 demandes d'information effectuées par la justice auprès des opérateurs de téléphonie mobile ont permis de remonter aux noms et domiciles de personnes s'étant trouvées à proximité d'une voiture incendiée."Seul problème : elles n'ont pas abouti à l'identification d'un seul suspect", note le quotidien de gauche. (...)

    °°°
    "MMM... J'entends l'odeur de l'argent 
    qui tombera bientôt dans mon escarcelle...
    C'est une odeur qui fait 
    un doux bruit sous la langue..."

    Modèle social français : 
    Choix de société ou 
    entrave pour les bancassureurs ?

       (...) Le modèle social français est une entrave pour les banquiers et assureurs qui lorgnent sur un pactole pour l'instant inaccessible. Denis Kessler l'un de leurs meilleurs porte parole ne désespère pas de liquider cet héritage du Conseil National de la Résistance pour leur plus grand profit.(...)
       (...) (L)a baisse des remboursements des frais de santé qui a profité aux mutuelles et compagnies d'assurances ont abouti à ce que : « (...) plus d'1 Français sur 4 (27%) avoue avoir déjà reporté des dépenses de santé, faute de moyens financiers suffisants en 2011 (...) » Ce qui n'est malheureusement qu'un début, puisque, en novembre 2011, on apprenait que : « ( ... ) 32% des Français sont prêts à renoncer à leur mutuelle santé, si elle devient trop chère (...) Pour ceux qui résisteraient encore, ils reverraient les garanties à la baisse mais favoriseraient à 42% la couverture des frais d’hospitalisation, devant les frais de soins courants (...) » Et comme 2012 sera une année exceptionnelle en matière d'augmentations de tarifs !

       Tout comme la brillante idée qui a consisté à « privatiser » une partie du travail de Pôle Emploi en ayant recours à des entreprises prestataires, pour s'apercevoir un peu plus tard, que le taux de retour à l'emploi était plus élevé dans le service public que chez un opérateur privé !

       Mais ceci ne pose aucun problème à Denis Kessler pour qui la cible ultime est la retraite. Il est d'ailleurs clair dans son interview : « (...) l'absence de fonds de pension dans notre pays est une erreur historique... que l'on n'a toujours pas corrigée » point de vue qu'il partage avec Laurence Parisot qui proposait en mai 2010 de rendre obligatoire la capitalisation individuelle. (Ben voyons... N... de D... Qu'est-ce qu'on attend pour les tondre, ces brebis galeuses?!) (...)

    Lire la suite, excellente - niveau information, 
    car ce qui est dit est désespérant - sur:

    °°°
    Luc Desle/Jacques Damboise
    « "Du haut de ses souliers compensés, vingt courtisans contemplaient le Résident". Jacques Damboise in "Pensées noeud-noeud"."Echange politicien pourri contre pomme blette". Benoît Barvin in "Pensées pensées". »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :