• °°°

    Pensées pour nous-mêmes:

    (SOUFFRE EN SILENCE,

    AIME DE MÊME)

    °°°

    "Les méchants ne nous sépareront jamais"

    https://nadchris34.tumblr.com/post/185131747769

    °°°

    "Chérie... Tu me chatouilles".

    https://nadchris34.tumblr.com/post/185112732424

    °°°

    (L'étrangleur des plages proposait toujours son aide

    pour nouer la queue de cheval de ces demoiselles)

    https://nadchris34.tumblr.com/post/185112432514/l-e-a-b-o-httpsifttt2c3vz6f

    °°°

    Nadine Estrella


    votre commentaire
  • §§§

    Pensées pour nous-même:

    (LAISSE TES FEUILLES

    REVERDIR)

    §§§

    "Qu'est-ce que tu fais?

    - Mmmm... Heu, rien... Mmmm"

    https://nadchris34.tumblr.com/post/185206371054

    §§§

    http://www.leplacide.com/caricature-Macron-

    craint-la-convergence-des-luttes-9373-5-social.html

    La maquereau-économie version FMI

       « Réduisez la dépense publique pour faire des économies qui vous permettront d’honorer votre dette. » C’est la recommandation centrale du Fonds monétaire international (FMI) à tous ses partenaires endettés auprès de cette honorable institution de Bretton Woods. Comment cela ? Facile. En réduisant les subventions aux secteurs sociaux en général et les aides aux pauvres en particulier. Mais pas question de réduire les cadeaux fiscaux et autres avantages aux riches ! Car les économies dégagées par la réduction de l’aide aux pauvres en allant au soutien de l’investissement public et aux réductions fiscales sur les entreprises vont permettre en fin de compte à ces dernières de créer de l’emploi et aux investissements étrangers directs (IDE) d’affluer. In fine la mécanique réduira le taux de pauvreté en générant de la richesse nationale. 

       Acte I : Celle belle mécanique se grippe dès que certaines entreprises, bénéficiaires de cadeaux fiscaux, refusent d’embaucher voire licencient ! Pour se justifier trois arguments flous et élastiques sont chaque fois mis en avant. Inadéquation formation-emploi et conjoncture internationale contraignante. Autrement dit manque de main d’œuvre qualifiée pour répondre à la modernisation sans cesse croissante de l’entreprise et hausse du dollar ou de l’euro qui limite l’importation de biens d’équipement nécessaire à la mise à niveau des outils de production de l’entreprise.

       Donc il faudra que les pouvoirs publics modernisent les outils de formation professionnelle pour répondre à la demande du marché. Pour cela l’État qui manque encore plus de ressources financières du fait des réductions fiscales consenties se voit obligé d’emprunter. À qui ? Au FMI pardi. On a beau chuter de très haut en faisant moult acrobaties, on finit toujours par tomber sur le cher FMI. Et rebelote. Pendant tout ce temps-là la dette grossit et son service s’alourdit. Mais la modernisation de la formation professionnelle outre d’être inefficace pour la résorption du chômage du moins sur une longue durée (5 ans et plus) peut avoir un effet inverse. En effet, il y a des entreprises qui diront que si elles n’embauchent pas assez c’est parce que la main d’œuvre est trop qualifiée pour qu’elles puissent la payer ! Allez savoir… Et si d’aventure le climat social se pourrit, les capitaux étrangers se casseront et les nationaux soit s’évaderont à leur tour soit s’offriront une cure d’hibernation longue durée au chaud dans les coffres des banques locales ou étrangères. 

       Acte II : Pour sauver la mise et la face et surtout pour limiter la casse, les plans d’urgence automatiques des pouvoirs publics se déclenchent. Rétablir l’ordre public et garantir la sécurité des personnes et des biens. Pour cela, un seul remède : la massue ou la matraque dont l’efficacité ne s’est jamais démentie depuis l’antiquité herculéenne. Seul hic et non des moindres : le remède de la matraque n’est pas sans générer au sein de la population des matraqués de fâcheux effets indésirables.

       Ça varie entre le châtiment suprême dans les pays où les gros bras de la police ont la main lourde comme au Venezuela, l’Égypte ou le Soudan… aux blessures corporelles de différentes gravités comme c’est le cas dans d’autres pays plus soucieux de leurs poires comme l’Algérie, le Maroc etc. Ces derniers pays ne comptant pas encore, que cela soit dit-Dieu merci-, de contestataires éborgnés ou à mâchoires ou crânes fracturés comme ce fut le cas chez les Gilets jaunes. 

       Acte III et final : Le spectacle de contestataires chargés et tabassés par les forces de police avec des visages ensanglantés de manifestants traînés par le cou pour les pieds vers le panier à salade fait, comme d’habitude, les choux gras des journaux en mal de lecteurs et des chaînes de télé satellitaires. Lesquels se font un plaisir d’en faire des manchettes de six colonnes en première page ou de tourner les images en boucle avec des commentaires souvent à côté de la plaque du genre « réponse disproportionnée aux provocations de la part de forces de l’ordre aux méthodes brutales et mal formées » ; alors que ces mêmes médias moralisateurs se taisent ou prennent carrément parti contre le peuple quand il s’agit de mouvements contestataires dans leurs pays où ils vivent de la soupe publique…

       Évidemment les aboiements médiatiques finissent par ameuter les ONG des droits de l’homme qui trouvent là une occasion de pointer leur museaux et de faire du bruit pour renflouer leurs caisses alimentées par des donateurs dont on ne connaîtra jamais ni l’identité ni les objectifs. Les autorités faisant face à la fronde sociale en prennent alors pleine la gueule, prises entre le marteau de la mauvaise publicité que leur font ces officines de droits de l’homme et l’enclume de la matraque qu’elles sont obligées de manier pour assurer la continuité de l’État et des versements de traites au FMI. Et lorsque l’État ne sera plus en mesure de payer sa dette, le FMI lui proposera un nouvel emprunt pour payer l’ancien emprunt. Situation que toutes les ONG des droits de l’homme trouvent normal. Ne dit-on pas que le pognon est le nerf de la guerre ?

    http://chankou.over-blog.com/2019/06/la-maquereau-economie-version-fmi.html

    §§§

    Luc Desle


    votre commentaire
  • ***

    Pensées pour nous-mêmes:

    (VOIR C'EST SURTOUT VOIR

    CE QUE L’ŒIL NE VOIT PAS)

    ***

    "Une taille au-dessus, c'est possible?"

    https://nadchris34.tumblr.com/post/185230581169/

    likantropa75-simon-burstall-rachel-ballinger

    ***

    https://www.cote.azur.fr/

    En Allemagne, deux médecins condamnées

    pour “publicité de l’avortement”

       Bettina Gaber et Verena Weyer vont devoir payer chacune 2 000 euros d’amende. Ces deux gynécologues allemandes ont été reconnues coupables, vendredi 14 juin, d’avoir indiqué sur leur site Internet que non seulement leur clinique réalisait des interruptions volontaires de grossesse (IVG), “mais surtout d’avoir écrit dans quelles conditions se déroulaient ces interventions”, pointe Die Zeit.
     
       Les deux médecins condamnées informaient leurs patientes que les IVG pouvaient se faire de façon “médicamenteuse et sans anesthésie”, et qu’elles avaient lieu “dans une atmosphère sécurisée”.“D’après la juge Christine Mathiak, ces détails spécifiques leur donneraient un avantage indéniable sur leurs concurrents, relate le magazine allemand. Les médecins avaient le droit d’écrire que les avortements étaient possibles dans leur établissement, mais pas sous quelle forme.”
     
       Les informations sur l’avortement en Allemagne sont régies par l’article 219a du Code pénal, qui a été modifié en février dernier par la coalition au pouvoir “après des mois de débat”, note Die Zeit : Les médecins sont désormais autorisés à informer le public qu’ils réalisent des avortements. Toutefois, donner de plus amples informations, comme les méthodes pour mettre fin à la grossesse, reste illégal malgré l’évolution juridique.”Jusqu’à présent, si un gynécologue indiquait que son cabinet pratiquait des avortements, il risquait jusqu’à deux ans de prison pour “propagande illégale”.
     
       À la sortie du tribunal, les deux médecins condamnées ont exprimé leur grande déception et ont assuré qu’elles iraient jusqu’au Tribunal constitutionnel fédéral, la plus haute juridiction d’Allemagne, si nécessaire. Elles estiment que cette décision va à l’encontre de la liberté d’information du corps médical.
     
    https://www.courrierinternational.com/article/justice-en-allemagne-
    deux-medecins-condamnees-pour-publicite-de-lavortement

    ***

    Benoît Barvin


    votre commentaire
  • $$$

    Pensées pour nous-mêmes:

    (NE PAS PLEURER

    LA MORT DES MÉCHANTS)

    $$$

    (Nu Facebookien)

    https://nadchris34.tumblr.com/post/185502176879

    $$$

    (Jokère légère)

    https://nadchris34.tumblr.com/post/185474276489

    $$$

    "Pousse-toi que je m'y mette"

    https://nadchris34.tumblr.com/post/185473240799

    $$$

    Nadine Estrella


    votre commentaire
  • $$$

    Pensées pour nous-mêmes:

    ( CHAQUE GOUVERNANT EST UN TRAÎTRE

    À LA JUSTE CAUSE DES GOUVERNÉS)

    $$$

     (L'homme invisible était une femme)

    toryburch‌ 

    $$$

     http://www.h3o-rh.fr/generation-z-marque-t-fin-dune-epoque/

    « Des manuels adaptés

    à la génération Z... »

       Les nouveaux programmes du lycée sont arrivés : les professeurs ont droit à une déferlante publicitaire vantant les mérites de nouveaux manuels. Tous les jours, sur internet, déboulent des pubs pour présenter ces ouvrages, vidéos à l'appui.

       Et voici qu'une de ces publicités a particulièrement attiré mon attention : "Des manuels adaptés à la génération Z... Au centre de nos préoccupations, la réussite de toute une génération !

       Cette nouvelle génération, nous l’étudions et l’associons à la création de nos manuels. Les élèves ont bien changé, c’est une évidence… et nos manuels ont su changer avec eux, c’est une réalité." "Des manuels dynamiques et stimulants"... peut-on lire au cours de la vidéo de présentation...

       Et encore ce commentaire d'un élève : "Moi, j'adore ça, je travaille comme ça. D'avoir les cartes mentales et de tout visualiser rapidement et pouvoir parler du cours en ayant juste quelques mots clés..." signé Lucas. Il s'agit donc de privilégier la rapidité, le résumé très bref.

      En voyant ce type de publicité, je me dis que l'on va favoriser un peu plus, avec ces manuels, la tendance à une forme de paresse intellectuelle : il faut aller vite, synthétiser, simplifier au risque de tronquer. Quelques mots clés peuvent être utiles, mais il faut aussi approfondir et travailler certaines notions importantes. Un simple vernis ne suffit pas et trop souvent on s'en contente, dans nos sociétés d'apparence...

      Mais, c'est quoi, au juste, la génération Z ?  Voici la définition que l'on peut trouver sur un internet : "Une toute nouvelle génération commence à faire parler d'elle : la génération Z. Hyper-connectée et ambitieuse, cette nouvelle génération élevée au milieu de la crise se veut indépendante mais souffre aussi de nombrilisme."

       "L'hyperconnexion est une caractéristique clé de cette nouvelle génération. La génération Z utilise en moyenne le smartphone 4 heures par jour. C'est un couteau suisse multi-usages puisqu'il permet de s'informer mais surtout d’interagir avec un réseau élargi. L'usage des dispositifs digitaux est intuitif et permanent." Nous y voilà ! Les jeunes sont déjà saturés de messages rapides, d'informations instantanées, tronquées et on va encore en rajouter avec ces nouveaux manuels ?

     Autre caractéristique de cette génération Z : "La pratique de l'autorité connaît depuis plusieurs décennies des évolutions notoires au sein de la famille et de l'école et il serait utopique d'imaginer que dans l'entreprise les nouvelles générations acceptent de se soumettre à l'ordre établi sans revendiquer un partage du pouvoir. Ils veulent être traités d'égal à égal. Ce sont des partenaires et pas des subordonnés."

       Une école où l'autorité perd de sa valeur, on en voit aujourd'hui les résultats : une baisse des exigences qui entraîne des difficultés croissantes dans l'apprentissage de la langue, si essentiel. Ainsi, tout est fait pour conforter cette génération Z dans une paresse, un laisser-aller dommageables. Et même les éditeurs semblent favoriser ce penchant.

    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/des-manuels-adaptes-a-la-215587

    $$$

    Benoît Barvin


    votre commentaire
  • ***

    Pensées pour nous-mêmes:

    (L'INSTINCT DE VIVRE

    NE MEURT JAMAIS)

    ***

    https://douceanarchie.tumblr.com/post/184865715416

    ***

    http://actuendessins.fr/?p=4229

    Reporters sans frontières : le crime paie

       Le 21 octobre 2000, le journaliste Jacques-Marie Bourget (1) se trouvait sur une place publique à Ramallah (Palestine). Tout était calme, les cafés étaient ouverts quand un tireur d’élite israélien « non identifié » lui a perforé le poumon d’une balle de son fusil d’assaut américain « M16 ». Alors même que le pronostic vital était engagé, il a fallu l’intervention personnelle de Jacques Chirac pour qu’Israël autorise l’évacuation du journaliste. La victime miraculée nous dira prochainement sur ce site tout ce qu’elle ne doit pas à Reporters sans Frontières.

       C’était hier, c’est encore aujourd’hui. Le 28 février 2019, une commission d’enquête indépendante de l’ONU a révélé que des tireurs d’élite israéliens tirent intentionnellement sur des journalistes (2).

       En novembre 2007, Maxime Vivas publiait un livre-enquête sur l’organisation Reporters sans Frontières et sur son secrétaire général Robert Ménard, alors intouchable et coqueluche des médias, toutes tendances confondues (Ménard fut invité à la fête de l’Huma). Mettant de côté son amour pour la liberté d’expression, le secrétaire général de RSF menaça à 4 reprises de traduire l’impertinent auteur devant un tribunal.

       Le 19 mai 2019, Christophe Deloire, actuel secrétaire général de Reporters sans frontières a reçu le prix de la « défense de la démocratie »(sic) lors d’une cérémonie à Tel Aviv en présence du président israélien Reuven Rivlin.

       Théophraste R. Auteur du proverbe : « RSF est à la liberté d’expression ce que Monsanto est à l’écologie, Ségolène Royal au socialisme et BHL à la philosophie ».

       (1) Grand reporter et écrivain, Jacques-Marie Bourget a publié 95 articles sur le site d’information alternative Le Grand Soir. Il a commencé sa carrière chez Gallimard à la NRF puis il a enchaîné à l’ORTF, l’Aurore, le Canard Enchainé, l’Express, VSD, le Sunday Times, Paris-Match et Bakchich. En 1986 a obtenu le Prix Scoop pour avoir révélé l’affaire Greenpeace.

       (2) Gaza 2018 : « La Commission a constaté que les forces de sécurité israéliennes avaient tué 183 […] manifestants avec des balles réelles, dont 35 enfants, trois ambulanciers paramédicaux et deux des journalistes, clairement identifiés. »

    https://www.legrandsoir.info/

     

    ***

    Benoît Barvin


    votre commentaire
  • ¤¤¤

    Pensées pour nous-mêmes:

    (NOTRE VIE NE VAUT QUE

    SI ON L'A RÉELLEMENT VÉCUE)

    ¤¤¤

    (Ce méchant requin parlait toujours

    la bouche pleine)

    (Source: imyourcultleader)

    ¤¤¤

    (Le message de cette électrice

    était un rien équivoque)

    (Source: spiryto)

    ¤¤¤

    (Sans paroles)

    https://hirokuthegoblin.tumblr.com/post/184839259424

    ¤¤¤

    Nadine Estrella


    votre commentaire
  • ***

    Pensées pour nous-mêmes:

    (LE PRÉSENT N'EST QU'UN

    SOUFFLE VITE ÉVANOUI)

    ***

    (Quand tu n'as pas le sens de la famille)

    (Source: everythingstarstuff, via crap-userrname16)

    ***

    https://www.pinterest.fr/pin/44121271332259484/?lp=true

    Au Sénégal, les femmes disent

    “ça suffit !” aux violences sexuelles

       Sous le slogan #Dafadoy (“#Çasuffit” en langue locale wolof), le tee-shirt taché de rouge pour illustrer la violence que subit la gent féminine, ils étaient des centaines de manifestants, majoritairement des femmes, à occuper la place de l’Obélisque à Dakar le samedi 25 mai, brandissant des pancartes affichant “Vous n’êtes pas seules contre les violences” ou encore “Criminalisons le viol”.

       Cette mobilisation fait suite à l’assassinat, précédé d’une tentative de viol, de Bineta Camara, jeune Sénégalaise retrouvée morte dans la semaine à Tambacounda, la plus grande ville de l’est du pays. Deux autres jeunes filles avaient également été tuées à Thiès, dans l’ouest sénégalais.

       Le sit-in a été organisé par des associations de lutte contre les violences faites aux femmes, accompagnées par des artistes, des militants et le Collectif des femmes parlementaires, détaille le site Internet du quotidien sénégalais Enquête. Le journal rapporte la position de la députée Adji Mergane Kanouté qui “souhaite que le combat contre ces violences soit celui de tout le peuple et surtout de l’Assemblée nationale. [Elle veut] que les sanctions soient beaucoup plus sévères et corsées”.

       Car pour l’instant, le viol est considéré comme un délit, et non comme un crime, dans la loi sénégalaise. La colère des manifestantes accouche de propositions radicales telles que la restauration de la peine de mort, abolie en 2004, ou la castration chimique.

       Les débats sur la place des femmes font rage au Sénégal. Lundi 27 mai, six mois de prison ferme ont été requis contre un homme qui appelait sur le réseau social Facebook à “tuer beaucoup” de femmes. Par ailleurs, le jour du sit-in, une animatrice de la chaîne nationale 7TV a été placée en garde à vue pour avoir tenu des propos polémiques sur la prévalence du viol au sein de la communauté peule.

    https://www.courrierinternational.com/article/afrique-au-senegal-les-femmes-disent-ca-suffit-aux-violences-sexuelles

    ***

    Benoît Barvin


    votre commentaire
  • %%%

    Pensées pour nous-mêmes:

    (TOUTE MORT COMMENCE

    PAR UN LÂCHE RENONCEMENT)

    %%%

    (De l'art d'apprivoiser l'électeur lapinesque)

    https://atomic-chronoscaph.tumblr.com/post/184299553508

    %%%

    https://twitter.com/allanbarte/status/1085806372812402689

    Du maintien de l’ordre

    à une situation de guerre

       Cette fois ci la France est au top dans ce glissement du maintien de l’ordre à celui d’une situation de guerre. Lorsque l’on parle de militarisation du maintien de l’ordre, ce n’est pas seulement en France mais aussi à l’international : où il y a un effacement progressif de la frontière entre une opération de conflit et une opération pour le contrôle d’une manifestation.

       De plus en plus on verra les mêmes moyens affectés à ces deux types de missions, pourtant, si différentes en leur déroulement et finalité. Que ce soit les chars pour gérer les révoltes en Afrique du sud, ou la troupe armée utilisée au rétablissement de l’ordre à Baltimore ; à Paris ou le Général Bruno le Ray, sur France Info le 15 mars 2019 martialement disait « ça peut aller jusqu’à l’ouverture du feu » concernant l’implication des soldats français contre les gilets jaunes ; Il y aura de plus en plus souvent des chars, des balles en caoutchouc tirées, des flashball dit non-létals, des blessés graves et des morts. Il y a donc un contexte mondial qui progressivement gère une guerre et une situation sociale de manière quasi identique à l’intérieur d’un territoire national.

       Si les ultras riches ont gagné la guerre économique contre les masses laborieuses, il faut maintenant la gagner de manière militaire, afin d’asseoir leur pouvoir sans partage pour 1000 ans...

       La notion de défense intérieure est utilisée pour développer un état policier qui génère un essor considérable dans le secteur économique des services de sécurité et leurs équipements, au point qu’on peut parler d’une course aux armements dans laquelle ces armes sont pointées vers l’intérieur. La peur est payante et la quiétude renforcée aux frontières est invoquée face au terrorisme, mais avant tout face au péril de foules revendicatrices et haineuses dixit macron... Le complexe militaro-sécuritaire ainsi qualifié devient le bras séculier d’une oligarchie monétaire et politique qui doit se barricader derrière de hauts murs, entourés d’escouades de gros bras, se déplacer en voitures blindées, créer des systèmes d’espionnages pour surveiller le peuple versatile, créer des listings de citoyens classés à risques, et pourquoi pas prochainement des puces implantées mouchardant tous nos déplacements. La reconnaissance faciale fait fureur en Asie, où maintenant il est possible par des apparatchiks au service de l’état profond de donner des notes et appréciations de « bons citoyens », qui permettent soit d’obtenir des avantages ou de gros-gros inconvénient.

       La sécurisation, il faudrait mieux parler d’insécurisation militarisée, est justifiée par les rivalités potentielles entre puissances et par les menaces immédiates, potentielles ou imaginaires[1] : Du changement climatique, des migrations, de la raréfaction des ressources, du terrorisme, des mutations sociales, de la pauvreté grandissante et de la main mise des 1% sur le monde. On parle donc partout de politique de défense, de sécurité et de menaces extérieures et intérieures. « L’irruption du mot « guerre » dans le quotidien sécuritaire intérieur tend à accélérer une mutation vers l’effacement de la ligne de séparation entre tâches policières et tâches militaires, entre champs de batailles et manifestations, entre paix et guerre ». (Alain Joxe).[2]

       La convergence catastrophique du néolibéralisme, du dumping social, du militarisme et du changement climatique qui se développe sous nos yeux, fait que l’empilement de ces catastrophes provoquent des crises, des mouvements sociaux relayés par Internet, de plus en plus difficiles à gérer par le pouvoir en place, qui bascule mais s’accroche à ses passe-droits ; un peu la fin du 18eme siècle et la chute de la royauté et de ses privilèges, sauf que ! Ceux d’aujourd’hui sont 1000 fois plus puissants et efficaces. Je l’écris souvent : ils ne reculeront devant rien, et comme c’est parti, avec ces forces de l’ordre qui ne sont qu’un ordre au service de l’élite, et bien, que la soldatesque s’en mêle et tire dans le tas, verra certainement un concert de louanges à l’efficacité chantée par les ânes utiles du système.

       Les conflits ne peuvent pas être compris aujourd’hui indépendamment du capitalisme mondialisé en crise. À la différence du passé, les armées étatiques des puissances ne s’affrontent désormais rarement sur des champs de bataille. Les conflits contemporains ressemblent plus aux guerres coloniales du passé, des guerres livrées par des États et leurs armées contre des peuples autochtones pour leur voler leurs ressources et leur force de travail. Les puissances coloniales n’avaient aucun intérêt pour l’existence de ceux qui subissaient le joug : elles cherchaient simplement à les amadouer, à en faire des instruments passifs pour les besoins et les bénéfices de leurs gouvernants métropolitains et s’ils se révoltaient et bien... Ils les exterminaient[3]

       D’ailleurs il est assez savoureux de savoir que les pires flics dans les manifs, ceux de la BAC, et bien leur fondateur fut un nommé Pierre Bolotte, un flic du cabinet du préfet d’Alger, qui en pleine bataille de cette ville développa un « savoir faire » par le biais des brigades d’intervention nord africaines, puis envoyé en Guadeloupe en 1967, il donna l’ordre de tirer sur la foule qui eu pour résultat 8 morts. Devenue préfet de la Seine saint Denis, il créa la BAC, d’esprit colonial...

       Et ces forces de l’ordre que l’on peut qualifier de paramilitaires se sont fait les dents ces 20 dernières années dans les « banlieues » avec les résultats que l’on connaît. Ils ont aussi été les 1er en 1995 à recevoir dans leur paquetage les 1er flashball... Et spécificité française unique, le LBD40 est devenu l’arme indispensable des polices anti émeutes. Il est démontré que cette arme peut blesser gravement et tuer, mais que nenni, tous les ministres de l’intérieur depuis Sarko, encense cet instrument de guerre afin de rétablir l’ordre.

       Alors, qu’un Didier Lallemand, dernier en date, nommé préfet de police de Paris ne soit pas du même tonneau que son digne prédécesseur de la guerre d’Algerie, m’étonnerais fortement. C’est lui qui impliqua l’armée en mars, lui qui promut la technique de nasser, et les tirs à gogo avec des armes létales sur les manifestants. Ce genre d’individu en bon zélé transformera à la moindre occasion, histoire de faire pèter l’autorité une manifestation tranquille en bataille des rues digne de l’entrée des chars dans Budapest en 56. Magyars à l’assaut qu’ils criaient...Avant d’être écrasés.

       Est-ce ainsi que les hommes vivent ? Mais leurs baisers au loin les suivent.
    Il est d'autres soldats en ville. Et la nuit montent les civils. Ce fut en avril à cinq heures, au petit jour que dans ton cœur, un dragon plongea son couteau... Est-ce ainsi que les hommes vivent ?
     Pas !

    Cet article est inspiré suite au visionnage de cette vidéo : Gilets Jaunes, une répression d'Etat

    https://www.youtube.com/watch?v=3MjuoDpKLfI

    Chanson : Est-ce ainsi que les hommes vivent de Bernard Lavilliers


    [2] Alain Joxe, Les guerres de l’empire global, Spéculations financières, guerres robotiques, résistance démocratique, La Découverte, Paris, 2012.

    %%%

    Luc Desle


    votre commentaire
  • ***

    Pensées pour nous-mêmes:

    (LE MAÎTRE EST UNE ENFANT

    FACE À LA SAGESSE)

    ***

    (L'art de la négociation à l'américaine)

    wastehound-am

    Artist: John Berkey

    ***

    http://k00ls.overblog.com/europe-prix-nobel-de-la-paix

    L’Europe, c’est la paix, sauf que…

       L’Union européenne, avec l’OTAN, a détruit par le fer et le feu la Yougoslavie, paisible pays d’Europe dont elle a fait des confettis belliqueux : Slovénie, Croatie, Bosnie-Herzégovine, Monténégro, Serbie, Macédoine du Nord, Kosovo.

       L’OTAN est une armée sous commandement états-unien qui, après avoir coupé la tête du vilain canard communiste européen est allé détruire des pays arabes. L’OTAN est composée du Canada et des pays suivants, presque tous membres de l’Union européenne : Belgique, Danemark, France, Italie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni (en partance), Grèce,Turquie, Allemagne, Espagne, République tchèque, Hongrie, Pologne, Bulgarie, Estonie, Lettonie, Lituanie, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Albanie, Croatie, Monténégro.

       Bref, depuis des décennies, les pays de l’Union européenne font la guerre sous commandement des USA.

       Si la France n’est plus attaquée, c’est qu’elle dispose de l’arme atomique. Elle n’a pas besoin de l’Union européenne pour assurer sa sécurité. Sans l’OTAN, à laquelle elle est militairement assujettie, elle ne mènerait aucune guerre pour le compte des USA. Elle ne jouerait pas à menacer la Russie.

    Théophraste R. (Pacifiste, moyennement européiste et auteur du billet : « L’Europe, c’est la paix, sauf que… » dont vous venez de prendre connaissance si vous n’avez pas commencé par la fin).

    https://www.legrandsoir.info/

    ***

    Benoît Barvin


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique