• Biographie de Marc-Aurèle, tirée du site dont le lien suit:

       Originaire d'Espagne, Marc-Aurèle, membre de la dynastie des Antonins, est adopté par l'Empereur Adrien puis par son héritier Antonin. 

       Elevé au palais impérial, il apprend tant l'exercice du pouvoir que la réflexion morale et les leçons du stoïcien Epictète, qui lui enseigne l'amour de la liberté. Pendant les dix-neuf ans que dure son règne, et malgré son dégoût pour la violence, Marc-Aurèle ne cesse de défendre l'Empire contre les attaques incessantes des Barbares. Et s'il passe pour tolérant, il laisse persécuter les nouveaux chrétiens. 

       C'est sur le front du Danube que Marc-Aurèle s'éteint, vaincu par la peste. On retrouve dans 'Pensées pour moi-même', qu'il écrivit durant ses expéditions militaires, la philosophie stoïcienne dont il avait fait un examen de conscience permanent. 


    °°°
    Rien n'est avantageux qui te fait perdre 
    le respect de toi-même.


    "P'Tain! Mais qu'ess-qui raconte, ce charlot?
    - Laisse pisser, Rib, l'est qu'un jaloux pass'qu'nous 
    on a d'la thune et qu'on la lui carre au...
    - Oh là, Nico, fais gaffe. Serait bien capable, 
    le gonze, d'en rajouter une couche"

    °°°
    La meilleure façon de se venger d'un ennemi, 
    c'est de ne pas lui ressembler.

    "Pas d'inquiétude! C'est absolument impossible. 
    Frédo est trop... heu... Trop... Trop trop, quoi"

    Le porte-parole de l'UMP a touché en 2008  199 325 euros d'un cabinet de lobbying. Cabinet qui détient 50% d'une autre cabinet travaillant pour Bouygues, groupe propriétaire de TF1.

    °°°
    Il ne faut pas en vouloir aux événements.

     http://www.freshegg.com/blog/bp-pollution-bad-pr_4003

    (AUX ÉVÉNEMENTS DÉCLENCHÉS PAR LES HOMMES
    BIBERONNANT AU LUCRE? 
    SI, UN PEU QUAND MÊME..."

    °°°
    Chacun vaut ce que valent 
    les objectifs de son effort.


    (VALOIR...? OBJECTIFS...? EFFORTS...?
    NON, VRAIMENT, JE NE VOIS PAS.
    VOUS PARLEZ DE QUOI EXACTEMENT...)

     °°°
    Que toutes nos pensées soient telles que 
    si on te demandait 
    à tout instant ce que tu penses
    tu puisses toujours l'avouer sans honte.



    "J'avoue sans honte que je pense à moi, toujours et encore à moi, 
    à ma renommée, à ma couverture médiatique! 
    Ça te pose un problème?"

    °°°

    Benoît Barvin

    votre commentaire

  •  HUMOUR (rappel)

    (...)
       L'humour permet à l'Homme de prendre du recul sur ce qu'il vit, comme le soulève Joseph Klatzmann dans son ouvrage L'Humour juif en souhaitant « rire pour ne pas pleurer ». Plus pessimiste, Nietzsche affirme « L'homme souffre si profondément qu'il a dû inventer le rire », se rapprochant du cynisme.
    (...)


    @@@

    "PSYCHOSE" Alfred Hitchcock (1960)


    "NAAAANNN! 
    C'EST PAS MON GEL DOUCHE QUE TU VIENS DE PRENDRE, 
    MAIS MON GEL INTIME, ABRUTI!" 

    Synopsis

       Une jeune femme, Marion Crane, reçoit une forte de somme de son patron résultant d'une vente immobilière. Elle entreprend de quitter la ville avec l'argent lorsqu'elle s'arrête au motel géré par un certain Norman Bates. Ce dernier, jeune homme dérangé - bien que sa mère est morte, il fait comme si elle vivait toujours -, assassine Marion, puis un détective et finit par être tué à son tour alors qu'il s'apprêtait à assassiner la soeur de Marion, après avoir revêtu les vêtements de sa mère.


    @@@

    "TEMOIN A CHARGE" Billy Wilder (1957)


    "OK, MONSIEUR MON PATRON. JE VEUX BIEN VOUS CARESSER LE LOBE DE L'OREILLE. MAIS QUE ÇA, HEIN? PAS QUESTION DE FAIRE COMME D'HABITUDE...
    - MAIS, MARGOT, VOS MAINS SONT SI DOUCES..."

    Synopsis: (adapté d'une pièce d'Agatha Christie)

       Sir Wilfrid, un brillant et expérimenté avocat spécialiste des causes perdues, sort d'un séjour prolongé à l'hôpital et doit, pour des raisons de santé, renoncer à s'occuper d'affaires criminelles trop stimulantes. C'est à ce moment que Leonard Vole, accusé du meurtre de Mme French, vient lui demander son aide. Bien que l'affaire paraisse passionnante, Sir Wilfrid refuse de s'en occuper pour préserver sa santé et conseille un autre avocat, Mr Brogan-Moore, un de ses anciens élèves. Après le départ de Leonard Vole du bureau de Sir Wilfrid, Christine Vole, la femme de Leonard, fait son apparition. Elle est son seul alibi pour le soir du meurtre. Son attitude très froide et son rôle crucial dans l'affaire font changer Sir Wilfrid d'avis, qui décide malgré les recommandations des médecins de s'occuper de cette affaire fascinante.


    @@@

    "12 HOMMES EN COLERE" SIDNEY LUMET (1957)


    (QUAND LA TRÈS JEUNE MISS GLOUCESTER ENTRA 
    DANS LA PIÈCE, ELLE COMPRIT IMMÉDIATEMENT 
    QUE SA ROBE ÉTAIT TROP TRANSPARENTE. 
    ET ELLE SE MORDIT LES DOIGTS D'AVOIR, 
    DANS SA PRÉCIPITATION, OUBLIE D'ENFILER SES DESSOUS)

    Synopsis

       Aux États-Unis, un jury de douze hommes doit statuer, à l'unanimité, sur le sort d'un jeune issu de l'immigration accusé de parricide. S'il est jugé coupable, c'est la mort qui l'attend. Onze jurés le pensent coupable. Seul l'un d'eux, sans être certain de l'innocence de l'accusé, a de sérieux doutes. Il expose fermement ses doutes et les failles de l'enquête. Il s'oppose à ce qu'une décision engage l'espérance de vie d'un homme sans que ses fondements soient certains. Il fait réfléchir les autres jurés pour que le doute, s'il est certain, bénéficie à l'accusé.



    @@@

    "SCROOGE" Brian Desmond Hurst. (1951)


    ("AREUH, AREUH" GROMMELAIT LE FANTÔME DE LA DÉMOCRATIE
    QUI ÉTAIT DEPUIS LONGTEMPS RETOMBE EN ENFANCE. 
    POUR LA GRANDE JOIE DE SON GRAND FRÈRE, MISTER FMI)

    Synopsis

       L'histoire d'Ebenezer Scrooge, un vieil homme bougon et avare qui a consacré sa vie à accumuler des richesses. La veille de Noël, trois fantômes viennent lui rendre visite. L'un représente le Noël présent, un autre le passé et le troisième incarne le Noël du futur. Tous trois vont lui faire comprendre l'importance de la rédemption..


    @@@

    "SUNSET BOULEVARD"  Billy Wilder (1950)


       "Qu'ess-c'qu'tu veux, toi? Hein? Hein? T'as quèqu'chose à m'dire?"

    (L'INTERPRÉTATION DE LA VIEILLE ACTRICE ÉTAIT PARFAITE. 
    SAUF QU'ELLE IMITAIT UN PETIT HOMME ET QU'IL N'ÉTAIT PAS 
    AMÉRICAIN MAIS PRÉSIDENT D'UN MINUSCULE PAYS D'EUROPE. 
    POUR CES RAISONS, LE FILM NE SE FERAIT JAMAIS)

    Synopsis

    Un jeune scénariste de série-b sans le sou, Joe Gillis (William Holden), sauve son automobile des huissiers en la planquant dans le garage d'une villa californienne délabrée. C'est alors qu'il fait la rencontre de Norma Desmond, une vielle actrice rongée par la destruction de sa carrière par l'arrivée du parlant, qui espère retourner au grand écran. Il devra donc l'aider à retourner sous les projecteurs.


    @@@

    "CASABLANCA". Michael Curtiz  (1947)


    "Enlève ton chapeau avant qu'on s'embrasse.
    - Non, toi en premier.
    - Pas question, Monsieur le phallocrate. Toi d'abord.
    - Je n'en ferais rien, Madame la gourgandine!
    - Ah c'est comme ça, hein? Hé ben, tu sais où tu peux te le mettre, ton bibi?
    - ..."

    (PARFOIS LES HISTOIRES D'AMOUR FINISSENT MAL. 
    UN RIEN BÊTEMENT, IL FAUT L'AVOUER)


    Synopsis

    A Casablanca, pendant la Seconde Guerre mondiale, le night-club le plus couru de la ville est tenu par Rick Blaine, un Américain en exil. Mais l'établissement sert également de refuge à ceux qui voudraient se procurer les papiers nécessaires pour quitter le pays. Lorsque Rick voit débarquer un soir le dissident politique Victor Laszlo et son épouse Ilsa, quelle n'est pas sa surprise de retrouver dans ces circonstances le grand amour de sa vie...


    Jacques d'Amboise

    votre commentaire
  •   
    +++

    Un homme raisonnable ne peut agir sans motif

    [Chamfort] <script language="JavaScript" type="text/javascript"> document.write('« <'); document.write('a class="N11 txtC40" hr'); document.write('ef="/celebre/biograp'); document.write('hie/chamfort-24'); document.write('.php">Plus sur l\'auteur</'); document.write('a>'); </script>Extrait de Maximes et pensées


    (MAIS PAS UN HOMME DERAISONNABLE... ET UN RIEN MEGALO)

    +++

    Il y a des sottises bien habillées,  
    comme il y a des sots très bien vêtus

    [Chamfort] <script language="JavaScript" type="text/javascript"> document.write('« <'); document.write('a class="N11 txtC40" hr'); document.write('ef="/celebre/biograp'); document.write('hie/chamfort-24'); document.write('.php">Plus sur l\'auteur</'); document.write('a>'); </script>Extrait de Maximes et pensées

    Magloire et Vincent Macdoom

    (ET DES SOTS TELLEMENT SOTS QU'ILS NE LE SONT PAS)

    +++

    N'as-tu pas honte de vouloir être philosophe  
    plus que tu ne peux ?

    [Chamfort] <script language="JavaScript" type="text/javascript"> document.write('« <'); document.write('a class="N11 txtC40" hr'); document.write('ef="/celebre/biograp'); document.write('hie/chamfort-24'); document.write('.php">Plus sur l\'auteur</'); document.write('a>'); </script>Extrait de Maximes et pensées


    "Botul, ça suffit! Je vous somme de vous taire!"

    +++

    L'importance sans mérite 
    obtient des égards sans estime

    [Chamfort] <script language="JavaScript" type="text/javascript"> document.write('« <'); document.write('a class="N11 txtC40" hr'); document.write('ef="/celebre/biograp'); document.write('hie/chamfort-24'); document.write('.php">Plus sur l\'auteur</'); document.write('a>'); </script>Extrait de Maximes et pensées


    "Excusez-moi. Je n'ai pas l'habitude des jeunes femmes"

    +++
    Ce qui fait le succès de quantité d'ouvrages  
    est le rapport qui se trouve  
    entre la médiocrité des idées de l'auteur  
    et la médiocrité des idées du public.

    [Chamfort] <script language="JavaScript" type="text/javascript"> document.write('« <'); document.write('a class="N11 txtC40" hr'); document.write('ef="/celebre/biograp'); document.write('hie/chamfort-24'); document.write('.php">Plus sur l\'auteur</'); document.write('a>'); </script>Extrait de Maximes et pensées



    (...)
       Souscrit-il aux thèses mettant sur un plan d'égalité l'homme et l'animal? Le philosophe américain Peter Singer, par exemple, pose la question de la valeur comparée d'un animal et d'une personne souffrant d'un handicap mental. «Je ne lis pas les autres, je n'ai pas le temps d'être à la fois récepteur et producteur (heu... lecteur et écrivain vous voulez dire?), prévient M. Werber. Mais ça me semble une idée subversive (pourquoi?) et malsaine (pourquoi?). 

       Je ne me pose pas ce type de question (Donc l'idée n'est ni "subversive" ni "malsaine"?). L'homme est plus intelligent (par rapport à quoi?) et donc a une plus grande capacité d'action. C'est ce qui me rend optimiste qu'on trouvera une solution qu'on ne voit pas (Ah que je suis d'accord). On fait toujours trois pas en avant et deux en arrière, c'est quand même un pas dans la bonne direction (un pas sur le côté peut-être?). 

       L'intelligence et la sagesse finiront par gagner (gagner à être connues? Par vous?)
    (...)
    (C'EST CELUI QUI LE DIT QUI L'EST... INTELLIGENT, BIEN SUR)


    Luc Desle

    votre commentaire
  • (c) Austin Briggs (1909/1973)

    "Ageuh, ageuh..."

    "La nurse adorait le fils du tueur du FMI qui le lui rendait bien. 
    Quelques années plus tard, ce dernier, succédant à son père, 
    la mettrait sur la paille et la pousserait au suicide quand, 
    devenu président, il supprimerait définitivement 
    l'idée même de retraite pour les pauvres"

    $$$

    Austin Briggs


       "Alors? Combien d'entreprises as-tu mis délibérément en faillite cette semaine?
    - Une cinquantaine. Les dividendes des actionnaires ont bondi de 10%!
    - Félicitations!" fit l'homme d'affaire en ricanant intérieurement. Lui, il venait de racheter au rabais - et en loucedé - toutes les actions de ces entreprises et s'apprêtait à les revendre, avec un bénéfice de 100%, à des benêts européens.


    $$$

    Austin Briggs


       "Que tu spolies un tas de gogos qui ont eu le tort de te croire, je m'en moque! Que tu sois adepte des dessous de table, du mensonge, de la prévarication, des amitiés dangereuses avec ces Messieurs de la Pègre, je m'en fous! Ce que je n'admets pas, en revanche, c'est que ton mauvais goût t'empêche de remarquer mon nouveau manteau... Ça, jamais! Je demande le divorce" hurla la femme du trader qui était, quand même, un rien excessive.


    $$$
     Austin Briggs


        "Comment ça je suis trop mûre pour faire la gogo danseuse?! Osez le répéter, immonde paltoquet! Lâchez vos sales pattes et vous pourrez constater, sur scène, que j'en remontre à toutes les petites catins qui ricanent dans la salle!"
       Poussée aux dernières extrémités par les dernières lois interdisant aux pauvres de prendre un quatrième travail d'appoint, Madame Mc Miche était tout simplement ridicule.


     $$$

     Austin Briggs


        "T'as vu, mon chéri, un rien m'habille!" susurra la femme du pauvre hère qui lui sut gré de cette preuve d'amour
       Ils venaient en effet de vendre leurs effets personnels pour un maigre quignon de pain rassis, un bout de camembert vert de grisé et un magnet bosselé sur lequel l'équipe de France de football, au grand complet, leur souriait avec commisération.
     

    Blanche Baptiste

    votre commentaire

  • Fantastic Novels Lawrence


    (DÉCIDÉMENT, LE MONSTRE ULTRA-LIBÉRAL AVAIT UNE CASE EN MOINS)


    1950 Fantastic Novels saunders

    "L'HEURE, C'EST L'HEURE" FIT LE TUEUR DU FMI A MISS EUROPA.


    Fantastic Novels Lawrence


    (RÉDUITE AUX EXPÉDIENTS, MISS GRECE DANSAIT DANS UN BOUGE DEVANT QUELQUES MILLIARDAIRES DÉSIREUX DE S'ENCANAILLER)


    1949 Fantastic Novels Virgil Finlay


    "OH ARGENT FOU, JE BRULE POUR TOI" PSALMODIAIT LA POULE 
    DU TUEUR DU FMI.


    1949 Fantastic Novels Virgil Finlay


    (ÉCONOMISTE ULTRA-LIBÉRAL CONTEMPLANT LE FUTUR DE L'HUMANITÉ)

    Blanche Baptiste

    votre commentaire

  • «Il en est des médecins comme des avocats. La seule différence 
    c'est que l'avocat se contente de vous voler 
    alors que le médecin vous vole et vous tue par la même occasion.»
    [ Anton Tchekhov ]


    http://www.evene.fr/celebre/biographie/anton-tchekhov-1188.php?citations
    +++

    AH LES BRAVES GENS!
    (QUI ŒUVREZ POUR LE BIEN DE LA FRANCE.
    NOUS NOUS INCLINONS BIEN BAS DEVANT VOTRE 
    RIGUEUR INTELLECTUELLE 
    ET VOTRE SENS DE L'HONNEUR)

    Frédéric Lefebvre

       Frédéric Lefebvre, né le 14 octobre 1963 à Neuilly-sur-Seine (Seine), est un homme politique et chef d'entreprise français.

       Membre du RPR puis de l'UMP, dont il est porte-parole, Frédéric Lefebvre est député de la la 10e circonscription des Hauts-de-Seine de 2007 à 2009. Outre ses activités politiques, il est le fondateur de l’entreprise de lobbying Pic conseil, dont il détient actuellement 49,9% du capital. Ayant prêté serment le 22 octobre 2009, il est désormais également avocat.



     Jean-François Copé

       Jean-François Copé, né le 5 mai 1964 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), est un homme politique français. Le 20 mars 2009, Jean-François Copé, en tant qu'avocat et médiateur, a participé aux premières rencontres scientifiques de la résolution des conflits. Il a exposé la compatibilité prévue par les textes de loi sur la relation avocat et médiateur.

     
      Eric Woerth

    Consultant en entreprise

       Il mène à partir de 1981 une carrière professionnelle dans le domaine du conseil en entreprise, notamment au cabinet Bossard Consultants puis chez Arthur Andersen, où il s'est spécialisé dans l'audit d'entreprises.
    Entre 1986 et 1993, il est successivement directeur général, vice-président puis président de l'Agence pour le développement de l'Oise (ADO) avec comme adjointe la trésorière occulte du RPR, Louise-Yvonne Casetta.
    Dans un rapport de la chambre régionale des comptes de Picardie, la gestion d'Éric Woerth est mise en question.

       Quand Éric Woerth résilie son contrat en 1989, il reçoit une prime de fin de contrat équivalent à cinq mois de salaire, que la Chambre qualifie de « pure libéralité ». Ce rapport s'interroge sur les audits commandés par l'ADO, dont certains sont assimilés à des « subventions indirectes ». Certaines études sont commandés au cabinet Bossard Consultants, par lequel il est embauché après avoir résilié son contrat avec l'ADO. Il devient directeur du département conseil aux collectivités locales chez Bossard Consultants de 1991 à 1993.

       Il interrompt sa carrière dans le privé en 2002, lors de la revente d'Arthur Andersen France, et alors qu'il assume la direction financière de la campagne présidentielle de Jacques Chirac.


    Michèle Allio-Marie

    Carrière universitaire et professionnelle

       Elle étudie le droit a l'université Paris II Panthéon-Assas où elle obtient un doctorat en droit. Durant sa formation, elle se rapproche de son professeur de droit, Michel Alliot, qui était directeur de cabinet d'Edgar Faure, alors ministre de l'Éducation nationale, de 1968 à 1969. Elle l'épouse en 1971, et, avec lui, fréquente les milieux universitaires et ministériels.

       Elle est tout d'abord assistante à l'université Paris II Panthéon-Assas puis à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, entre 1970 et 1984, avant de devenir maître de conférences en droit public à partir de 1984 et de diriger un temps l'UFR de sciences politiques, poste qu'elle quitte pour ses fonctions électives nationales à partir de 1986.

       En 1972, elle est appelée auprès d'Edgar Faure, alors ministre des Affaires sociales, comme conseillère technique, fonction qu'elle occupe également entre 1974 et 1976, auprès de Jean-Pierre Soisson, secrétaire d'État aux universités. Elle est de plus nommée chargée de mission aux cabinets du ministre des Départements et Territoires d'outre-mer, Bernard Stasi, de 1973 à 1974, et du secrétaire d'État au Tourisme, Gabriel Ducray, en 1974. Elle devient directrice de cabinet d'Alice Saunier-Seité, secrétaire d'État puis ministre des universités, de 1976 à 1978, avant de travailler dans le secteur privé, comme administratrice puis PDG de la société Uta-Indemnité, entre 1979 et 1985. Elle exerce aussi les fonctions d'avocate.


    Christine Lagarde

    Carrière d'avocate en France et aux États-Unis 

       En 1981, après ses études, elle est avocate au barreau de Paris, et rejoint le bureau parisien du cabinet d'avocats Baker & McKenzie, un des premiers cabinets d'avocats mondiaux (4 400 collaborateurs dans 35 pays) dont elle gravira tous les échelons en 25 ans de carrière : associée du bureau parisien en 1987, associée gérante en 1991 membre du comité exécutif mondial à Chicago en 1995 et présidente de ce comité en 1999, la première femme à le devenir. 

       Elle occupera ce poste jusqu'en 2004. Sous sa présidence, Baker & Mckenzie a augmenté son chiffre d'affaires de 50 % pour clôturer l'exercice 2004 à 1 228 millions de dollars. En 2002, elle est classée 5e femme d'affaires européenne par le Wall Street Journal Europe.

    Entre 1995 et 2005

    De 1995 à 2002, elle est membre du think tank Center for Strategic and International Studies (CSIS), au sein duquel elle coprésidait avec Zbigniew Brzezinski la commission Action USA-UE-Pologne et suivait plus particulièrement le groupe de travail Industries de défense USA-Pologne (1995-2002) et les questions liées à la libéralisation des échanges polonais. En 2003, elle est également devenue membre de la Commission pour l’élargissement de la communauté euro-atlantique.
     
       En 2004, le président Jacques Chirac l'élève au grade de chevalier de la Légion d'honneur.

       En avril 2005, elle entre au conseil de surveillance de la multinationale néerlandaise ING Group, une des principales sociétés financières au monde, place qu'elle a quittée avant de devenir ministre déléguée.


    Jean-Louis Borloo

       À l'orée des années 1980, nommé avocat au barreau de Paris, il fonde un cabinet, d'abord spécialisé dans l'entreprise en difficulté puis dans la transmission, l'implantation d'entreprises, le marché financier, les fusions et acquisitions. S'entourant de jeunes ingénieurs, Jean-Louis Borloo se positionne alors comme l'un des conseils externes les plus recherchés par les grandes entreprises, et est classé par Forbes parmi les avocats les mieux payés au monde. Il est ainsi l'avocat d'affaires de Bernard Tapie.

       À cette même époque, il enseigne l'analyse financière à HEC Paris. En 1986, âgé de 35 ans, Jean-Louis Borloo cherche à diversifier ses activités. À l'instar de son ami Bernard Tapie dirigeant l'Olympique de Marseille, il accède à la présidence de l'USVA (Union sportive Valenciennes-Anzin), poste qu'il occupe jusqu'en 1991. Il découvre ainsi le Nord de la France et s'inquiète de l'aspect sinistré de la région. 

       Jean-Louis Borloo est aussi un des fondateurs de Génération Écologie (1990) aux côtés de Brice Lalonde, Haroun Tazieff, Noël Mamère.

    Textes trouvés sur:

    $$$

    «Le mauvais exemple est contagieux.»
    [ Sophocle ] - Electre

    votre commentaire

  • ***
    «Que de masques l'homme doit mettre pour ne pas sentir les coups 
    sur son visage !»
     
    Stanislaw Jerzy Lec
    Extrait des Nouvelles pensées échevelées


    (CERTAINS N'EN ONT JAMAIS MIS)


    ***
    «La vérité est mise sous clé comme un trésor inestimable par ceux 
    qui l'estiment bien peu.»

    Stanislaw Jerzy Lec 
      Extrait des Nouvelles pensées échevelées 


       Karachi: un rapport de la police luxembourgeoise mouille Nicolas Sarkozy
        Ce rapport de synthèse note que le Président Nicolas Sarkozy a «directement» supervisé, alors qu'il était ministre du Budget d'Edouard Balladur entre 1993 et 1995, la constitution de la société offshore Heine, basée au Luxembourg et par laquelle transitaient les commissions, légales jusqu'en 2000, sur des contrats d'armement, notamment de la DCN.
        «En 1995, des références font croire à une forme de rétro-commission [illégale] pour payer des campagnes politiques en France», notent les policiers luxembourgeois. «Nous soulignons qu'Edouard Balladur était candidat à l'élection présidentielle en 1995 face à Jacques Chirac et était soutenu par une partie du RPR, dont Nicolas Sarkozy et Charles Pasqua»

    (Lire la suite sur le blog suivant):

    ***
    «Chaque siècle a son moyen âge.»
      
    Stanislaw Jerzy Lec 
      Extrait des Nouvelles pensées échevelées 
     

    "IL EST URGENT D'ATTENDRE" ONT DIT LES MAITRES DU MONDE 
    EN SOURIANT AUX CAMERAS.
    -OH YEAH! A RAJOUTE LE MAITRE ANGLO-SAXON"


     ***
    «Soyez autodidactes, n'attendez pas que la vie vous donne des leçons.»
      
    Stanislaw Jerzy Lec 
     Extrait des Nouvelles pensées échevelées


    (Et moquez-vous de ce qu'on peut dire de vous)

    ***
    «La sagesse devrait se trouver en abondance ; qui, en effet, l'utilise ?»

    Stanislaw Jerzy Lec  
    Extrait des Nouvelles pensées échevelées

    Allégorie de la Force et de la Sagesse, par Veronese (1580).

    "Allons, sois sage, on en a déjà fait un!
    - Mais, chérie, j'ai la force en moi et l'envie.
    - Ton envie, mets-la sur l'oreille, mon cher et tendre. N'est-ce pas un sage conseil?"


    ***

    votre commentaire
  • George Bernard Shaw
    Écrivain irlandais 
    Né à Dublin le 26 juillet 1856
    Décédé à Ayot Saint Lawrence le 02 novembre 1950

    ***
    « Je dois ma célébrité au fait que je pense une 
    ou deux fois par semaine »
    [ George Bernard Shaw ]


    (AUTANT DE FOIS? VOUS ÊTES SUR? )

    ***
     «L'homme le plus inquiet d'une prison est le directeur.»
    [ George Bernard Shaw ] - Maximes pour révolutionnaires



    ***
    «Quand un homme désire tuer un tigre, il appelle cela sport ; quand un tigre désire le tuer, 
    il appelle cela férocité.»
    [ George Bernard Shaw ] - Maximes pour révolutionnaires 


    (OH LE JOLI VOL PLANE)

     ***
    «Je me cite souvent, cela apporte du piment 
    à ma conversation.»
    [ George Bernard Shaw ]

    "Toi, tu me chercherais, que tu ne t'y prendrais pas autrement..."

    ***
     «Quand, en ce monde, un homme 
    a quelque chose à dire, la difficulté n'est pas 
    de le lui faire dire, 
    mais de l'empêcher de le dire trop souvent.»
    [ George Bernard Shaw ] - César et Cléopâtre


       (...)
       Invité de l'émission Parlons Net, (Alain Minc) a pris pour un exemple le cas de son propre père. "J'ai un père qui a 102 ans, il a été hospitalisé 15 jours en service de pointe. Il en est sorti. La collectivité a dépensé 100 000 euros pour soigner un homme de 102 ans. C'est un luxe immense, extraordinaire pour lui donner quelques mois ou, j'espère, quelques années de vie. Je trouve aberrant, quand le bénéficiaire a un patrimoine, ou quand ses ayants droit ont des moyens, que l'Etat m'ait fait ce cadeau à l'œil."
       Pour Alain Minc, cette proposition "progressiste" devrait figurer au programme des socialistes.
       
       Le problème, c'est que cet exemple familial a suscité des interrogations. Sur le blog de Jean-Daniel Flaysakier, spécialiste des questions de santé à France 2 et sur LibéOrléans, le blog du journaliste Mourad Guichard, des internautes s'étonnent de la somme évoquée par M. Minc.
    En effet, la tarification à l'activité empêche d'atteindre de tels montants. Libération a contacté Alain Minc, qui précise : "Écoutez, c'était illustratif. Ce montant est sans doute plus élevé que la réalité. (...) Seize jours de service de pointe, ça doit être 20 000 ou 25 000 euros […]. J'ai délibérément pris un chiffre qui frappe ; le montant que j'imaginais qu'on puisse me réclamer."


    (Évoquer des chiffres fantaisistes qui "frappent" - pour les masses stupides, je suppose;  se contredire souvent - "le libéralisme va nous sauver", puis, "tiens, le libéralisme  marche quand même un peu sur la tête" - mais  chaque fois en gardant micros ouverts sur toutes les radios; "conseiller" un président - on voit ce que cela donne; tenter des coups tordus - se reporter à l'essai de prise de pouvoir au journal "Le Monde", qui n'est plus depuis longtemps un organe de référence - et échouer, presque à chaque fois, mais rebondir toujours, voilà le portrait des vrais penseurs politiques libéraux de notre temps. Mais, bien entendu, Monsieur Minc n'en fait aucunement partie...)

    ***

    Luc Desle

    votre commentaire

  • Wallace Wood


    "Mon Dieu! L'Hydre à mille têtes de l'Ultra-libéralisme!
    - Faudrait que t'arrêtes la dope avant chaque mission, hey, commandant de mes deux!" répondit finement le lieutenant Samantha Carter

    +++

    Cover art for Something's Happened to Kate by Genevieve Holden. 
    Ace Books, 1958. Unknown artist.


    (MISS EUROPA  S'APPRÊTAIT A SE RETOURNER, OUVRIR SON MANTEAU ET SE MONTRER DANS SA VÉRITÉ TOUTE NUE. 
    LE TUEUR DU FMI ET SA POULE AIMAIENT PEUT-ÊTRE L'AMOUR A TROIS?)

    +++

    Cover art for The Blue Taper by Gimone Hall. Mafadden Books, 1970. 
    Artwork by Raymond Kursar.


    (POUR SE DONNER UN PEU DE JOIE EN SOLITAIRE, 
    LOIN DES CAMERAS, 
     MISS EUROPA ALLAIT SE CACHER DANS LES TRÉFONDS
    DE SA MAUVAISE CONSCIENCE)

    +++

    Cover art for So Near the Heart. Pyramid Books, n.d. Unknown artist.


    "Tu comprends, j'ai une vulvite et des règles douloureuses... De toute façon, ma sécheresse vaginale fait que...
    - Heu, excuse-moi... Je ne te demandais pas comment tu allais mais tu voulais aller manger ce midi!"

    +++

    Robert Kennedy Abbett. Covert art for Thuvia, Maid of Mars, 1963.


    (LE PRINCE ULTRA-LIBÉRAL RECEVANT SA FUTURE ÉPOUSE
    FÉLICITÉ TOGEVER)


     Blanche Baptiste

    votre commentaire

  • +++

    "Il y a des femmes qui trouvent à se vendre 
    et qui ne trouveraient pas à se donner !"

    Sébastien de Chamfort

    Photo prise le 29 février 2008/REUTERS/Jacky Naegelen


    "PARDON? QUELQU'UN A DIT QUELQUE CHOSE? AH, BON... JE CROYAIS POURTANT AVOIR ENTENDU UNE SAILLIE IRONIQUE..."


    +++

    "Les femmes et les parfums sont subtils, 
    aussi faut-il les bien enfermer."

    Mahomet
    Des milliers de femmes voilées ont pris part dimanche à une manifestation devant le Parlement 
    à Sanaa (Yémen).  Elles protestent contre une loi interdisant le mariage 
    aux filles de moins de 17 ans (!).  Reuters

    (MISSION RÉUSSIE, CHER PROPHÈTE! ET PAS QU'UN PEU. 
    SUPERBE COM')

    +++

    "Le silence est le plus beau bijou d'une femme, 
    mais elle le porte rarement."

    Anonyme

    Christine Boutin

    (...) Positions sur les questions de société

    Opposition à l'avortement et à l'euthanasie 

       Extrait des statuts du Forum des républicains sociaux : « Respecter le dignité de toute personne humaine, de sa conception à sa mort naturelle, avec la préoccupation prioritaire du plus faible. » De ce fondement découlent toutes ses prises de position sur les questions de société. Elle considère l'avortement comme un geste « eugéniste et inhumain. On en déduit qu'elle s'oppose à l'avortement et à l'euthanasie, au profit d'autres solutions. Elle souhaiterait ainsi éviter à certaines femmes de se trouver face à la nécessité, dramatique à ses yeux, d'avorter. En janvier 2005, elle dépose en tant que députée une « Proposition de loi tendant à favoriser l'aide aux femmes enceintes en difficulté » qui consiste en une « prévention de l'IVG » par un financement public de campagnes anti-IVG. Des militants prochoix s'interrogent sur la rhétorique utilisée par la députée des Yvelines pour soutenir son projet : sa condamnation de ceux qui font « pression pour inciter les femmes à avoir recours à l’IVG » et sa perception de l'IVG comme « rarement libre et volontaire » (lui refusant la faculté d'être un choix assumé) peut être analysée comme une condamnation du droit à l’avortement.
       Lors de son premier mandat de député, Christine Boutin a été coprésidente, avec l'ancien député RPR Hector Rolland, et Michel de Rostolan, ancien député apparenté FN de l'Essonne d'un « groupe d'études parlementaire pour favoriser l'accueil de la vie ».
       En 1993, elle participe à la fondation de l'Alliance pour les droits de la vie, association qui vise à "faire des droits de la vie humaine et du respect de toute personne des priorités politiques et sociales".
       En 1995, elle est nommée consulteur au Conseil pontifical pour la famille créé par Jean Paul II. Elle travaille par ailleurs à l'Assemblée nationale sur ce thème en rédigeant avec Étienne Pinte et une centaine de parlementaires le rapport Osons la Famille !. Cette même année, elle manifestera lors des 20 ans de la loi Veil.
       En 2008, elle prend position dans l'affaire « Chantal Sébire » - cette mère de famille atteinte d'une tumeur incurable qui réclamait à la justice le droit de mourir - en se déclarant « scandalisée qu'on puisse envisager de donner la mort à cette femme parce qu'elle souffre et qu'elle est difforme ».

    Opposition au PACS et à l'adoption d'enfants par les couples homosexuels

       Christine Boutin s'oppose à l'adoption d'enfants par des couples homosexuels et aux diverses formes de reconnaissance de l'union entre deux homosexuels, puisqu'elle considère que le mariage a été institué pour qu'un homme et une femme aient les moyens de faire des enfants.
       En 1998, elle est la chef de file et la représentante de la droite parlementaire (RPR/UDF) dans le débat sur le PACS et elle déclare le 3 novembre 1998 lors du débat sur le PACS à l'Assemblée nationale : « Qu’est-ce que l’homosexualité, sinon l’impossibilité d’un être à pouvoir atteindre l’autre dans sa différence sexuelle ? (…) Toutes ces acrobaties biologiques et sociales pour justifier l’accession d’un couple homosexuel à la paternité ou la maternité me semblent relever d’un fantasme narcissique d’auto-engendrement. » Elle se fait remarquer aussi en brandissant un livre épais dans l'hémicycle pendant les débats ; il s'agit de la Bible pour certains ou du règlement de l'Assemblée nationale d'après l'intéressée, bien qu'elle ait affirmé que « au moment du PACS, où ça a été fameux, j'ai sorti ma Bible... » , la retirant par ailleurs de son sac afin de la présenter au journaliste qui l'interviewait. (...)


    +++

    "Deux espèces de femmes : 
    les unes veulent avoir de belles robes 
    pour être jolies; les autres veulent être jolies 
    pour avoir de belles robes."

    Alphonse Karr

    (ET D'AUTRES N'ONT BESOIN DE RIEN POUR ÊTRE, TOUT SIMPLEMENT)


    +++

    "Embrasser une femme qui fume, 
    c'est comme lécher un cendrier !"

    Alain Rémi
    Mathilda May

    (MÊME MATHILDA... QUELLE TRISTESSE)

    +++

    Luc Desle

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires